Parisienne mais presque : « Mais pourquoi les concerts c’est toujours à Paris? »

Dans la liste des petites guéguerres qui opposent parisiens (tête de chien) et provinciaux (tête de chiot?), il y a cette phrase qui revient souvent. On la lit en particulier beaucoup sur les forums et autres lieux d’échanges de fans, au sujet des concerts. Parce que, immanquablement, quand un artiste international fait un seul concert en France, c’est à Paris. (ou au Main Square Festival d’Arras, ou aux Vieilles Charrues, ou à la Foire aux Vins de Colmar, ou au Hellfest, ou… mais bizarrement dans ces cas-là, on voit moins de gens râler « Putain vous faites chier les Ch’tis / Bretons / Alsaciens, pourquoi les concerts c’est toujours chez vous?! »).

Et puis pour les artistes pas internationaux, ou ceux qui peuvent se permettre de faire des salles plus petites que le Stade de France, et qui ont assez de public pour espérer remplir des salles dans le reste de la France, il y a quand même des concerts en province. Pas que dans les Zénith de métropoles comme Lyon, Lille, Marseille ou Toulouse, mais aussi dans des salles et des villes plus petites.
(exemples : Corson, ou Minor Majority).

Et là vient la remarque qui fâche du régional de l’étape :
« Ah je viendrais bien mais c’est trop loin, c’est à presque une heure en voiture de chez moi! ».

cat socks
Lire la suite

Quatrain du métro N°22. Speed. Nouvelle rame ligne 4, profilée en anguille,

Quatrains du métro parisien.

– N°22. Speed.
Nouvelle rame ligne 4, profilée en anguille,
Mais dont les rares barres ne servent qu’aux géants.
Les petits qui s’égarent à chaque arrêt vacillent.
Le concepteur mérite qu’on lui botte le séant.

Dossiers de l’Etrange : les gens qui te suivent sur Twitter que tu ne comprends pas pourquoi

(sur Twitter, Facebook, Instagram…)

On ne s’intéresse pas tous à des trucs dont on est spécialiste. Par exemple, je « follow » plein de médecins, alors que je suis hypocondriaque, avouez que c’est bizarre. Mais ceux que je suis sont plutôt rigolos, et quand ce n’est pas rigolo, c’est souvent instructif. Juste, j’évite soigneusement de cliquer sur les photos quand ils demandent des diagnostics à leurs confrères twittos.

Mais des fois, on se retrouve « followé » par des inconnus (pas seulement sur Twitter d’ailleurs, sur les blogs ou sur Facebook aussi), et quand on regarde leur compte, on se demande s’ils ont jeté un seul coup d’oeil à tes tweets, parce qu’on doute de poster un seul truc qui les intéresse, et vice-versa…

la bimbo. Généralement américaine mais pas toujours, elle poste 1) des platitudes de sagesse de café du commerce 2) des potins sur des « célébrités » dont tu n’as jamais entendu parler 3) des vacheries de pétasses sur des personnes moins trafiquées qu’elle 4) des louanges à Dieu (surtout pour celles de la Bible Belt) 5) des photos d’elle en bikini, duckface et crop top à bling. Alors certes, tu te doutes qu’elle ajoute 100 personnes par jour sans regarder qui c’est, juste pour se faire de la pub (et le pire c’est que ça marche, son profil d’une vacuité navrante ayant des dizaines de milliers de followers). Mais tu te demandes quand même OU elle a trouvé ton nom d’utilisateur pour cliquer dessus, vu que vous ne devez pas fréquenter les mêmes cercles…

etrange_bimbo

le compte de marketing viral / spécialiste du SEO / expert en publicité des réseaux sociaux, qui retweete tout ce qui se fait d’études qui te promettent d’augmenter la visibilité de ton site / compte Twitter / blog, mais qui a moins de followers que toi (et les dieux savent que dans mon cas, c’est pas facile). Remarquez bien que l’un de ces génies du marketing a contacté The Oatmeal pour lui proposer ses services pour « monétiser sa page ». C’est moins drôle si vous ne connaissez pas the Oatmeal (auquel cas vous vivez dans une cave, comme le génie du marketing en question, mais avec plus d’excuses que lui qui est censé être un pro de la communication sur Internet) : c’est un ponte du webcomic en ligne, qui a pondu une masse de BD et dessins comiques et/ou instructifs, dont une ode à l’inventeur Nicola Tesla, ou ce strip sur le paradoxe du chien. Il a aussi, récemment, levé plus de 4 millions de dollars en financement participatif pour un jeu de carte, Exploding Kittens (il ne demandait que 10 000 $. Mais il a des fans. Beaucoup de fans. Beaucoup, beaucoup de fans, très engagés). Qu’un type dont la boîte n’est repertoriée nulle part pense pouvoir lui apporter quoi que ce soit en terme de marketing, ça en dit long sur son incompétence dans le domaine.

the oatmeal vs social media expert

le local de l’étape : tu partages une info sur un concert à Trou-Paumé-sur-Berges de ton artiste préféré, ou tu postes un truc depuis ton lieu de vacances ou de passage, et te voilà suivi par un compte spécifique d’infos de la localité. C’est gentil, mais il y a peu de chances qu’on ait plus qu’un tweet en commun. Et mon temps à passer sur Twitter n’est pas extensible.

le compte-robot qui te retweete et te follow sur la base de mots-clés pour augmenter le business de son client. Avec des résultats souvent cocasses comme ci-dessous, Geolocaux étant apparemment un site permettant de trouver des locaux professionnels. L’histoire ne dit pas s’ils ont comme critères de recherche « locaux sécurisés contre le suicide ».

etrange_geoloco

la personne avec qui vous n’avez pas un langage en commun. Impossible de comprendre sur quoi ils tweetent, et à moins qu’ils comprennent le français, peu probable qu’ils aient compris tes derniers tweets. Dans « réseau », il n’y a pas une notion d’échange, quelque part?…

Une rentrée musicale sous le signe de l’ironie : Dutronc, Stromae

Parmi les nombreux albums de reprises de vieux de la chanson française par des (plus ou moins) jeunes, Nicola Sirkis et Jacques Dutronc reprennent L’opportuniste du dit Jacques Dutronc, à l’occasion de l’album « Joyeux anniversaire Monsieur Dutronc ». Au moins, ils annoncent la couleur.

De son côté, Stromae, le gars qui, je vous le rappelle, s’est fait connaître par ses vidéos Youtube avant d’être signé par une maison de disques, et qui a lancé son 2e album en faisant un faux buzz sur les réseaux sociaux avec des vidéos amateurs le montrant errant bourré dans la rue (pour un clip, saura-t-on plus tard), sort une chanson qui critique les réseaux sociaux et notamment Twitter, « Carmen ».

Et ben pioupiou, t’es vexé? Rihanna et Megan Fox ne t’ont ni followé ni retweeté? Matt Pokora a plus de followers que toi?

Fandom : le top 5 des fan actions trop vues

  1. Les coeurs. Sur feuille A4, avec les mains… Trop de coeurs tuent le coeur. Surtout quand on n’a plus 15 ans.
  2. Les Merci. Sur feuille A4 toujours, ou autre chose. La prochaine feuille A4 que je vois en concert, je prends un briquet exprès pour la cramer. Tu vas voir si ça va faire réagir l’artiste!
  3. Les ballons. C’est bon, les artistes en font des lâchers s’ils veulent, ça suffira, mais sinon y’en a marre des trucs qui bouchent la vue.
  4. Les bracelets lumineux. En plus maintenant les artistes en vendent. Plus cher. Qui clignotent à l’unisson de la musique. (ils ne savent plus quoi inventer pour nous faire cracher du fric)
  5. Les drapeaux du pays d’accueil ou les emblèmes (tour Eiffel…). Je sais que les artistes oublient facilement dans quel pays ils sont en tournée, mais nous on le sait. Et eux s’en foutent, en fait.

Les fan actions, en fait, c’est SO last year…
Et si on se contentait de chanter avec l’artiste? C’est pas original comme concept?
(chanter, j’ai dit, hein. Pas bramer comme un putois dans les oreilles du voisin, venu écouter l’artiste et non ton karaoke bourré. Vaut mieux chanter juste et bas que fort et faux)

Café Musée : Les Quat’z’arts – le bistro de la Pinacothèque

Lors de ma dernière visite pour visiter l’exposition Au temps de Klimt : la Sécession à Vienne, j’ai vu qu’un genre de brasserie/bistro avait ouvert dans une salle jusque là vide des locaux de la Pinacothèque 2 (la plus éloignée de la place de la Madeleine).

pina_1

Mais lorsque j’ai pris des photos du lieu, le vigile m’a vigoureusement hélé (pour ne pas dire engueulé), et demandé pourquoi je prenais des photos du menu. Ben… parce que je m’intéresse aux cafés de musée. Et au cas où je voudrais revenir pour avoir une idée des tarifs avant. Et qu’est-ce que ça peut te faire, ce n’est pas sous copyright, ça, si?

pina_3

Je n’ai pas répondu, mais du coup je n’ai pas insisté pour y aller. A 14 Eur la visite (hors frais de réservation) et 2,50 Eur la carte postale, je me dis qu’on avait largement assez soutenu les arts… A la place, nous sommes donc allés au salon de thé du Hyatt Regency Madeleine, où on est autrement mieux accueilli.

pina_2

Pas de photos de leurs produits, donc, ni de photo du comptoir donc je n’ai pas pu m’approcher.

Informations pratiques :
La Pinacothèque de Paris
8 rue Vignon, 75009 Paris
(M) Madeleine

Col blanc contre col bleu : la parabole de l’ascenseur

Arrivant devant la rangée d’ascenseurs ce matin, je vois l’un d’eux ouvert, dans lequel un technicien, le tournevis à la main, bidouille le panneau de commandes. Un col blanc entre dans l’ascenseur et appuie sur le bouton de son étage. Je décide d’en prendre un autre. Parce que pour moi, un technicien outil en main dans un ascenseur, ça signifie 1) que la cabine a un problème donc pas top niveau sécurité et 2) on l’empêche de bosser tranquille à résoudre le problème.

anim dr who oh fuck

Une col blanc arrive alors que la porte se ferme. Je lui signale « On va peut-être en prendre un autre, il y a un technicien dans celui-ci ». Offusquée, la col blanc me rétorque : « Et alors, ça n’empêche pas de prendre l’ascenseur! ». Vu son ton, elle doit penser que j’ai dit ça genre « Ewww, non, je ne vais pas partager mon ascenseur avec un technicien, je ne me mélange pas avec la plèbe, moah! ».

Entre-temps, la porte s’est rouverte – le col blanc a dû appuyer sur l’ouverture des portes pour être gentil. Gentil, mais un peu bête. Puisqu’ils attendent, on monte à 3 de plus dans la cabine (un 4e burolier est arrivé dans l’intervalle). Nous sommes donc 5.
Lire la suite

La méthode à Gilles : hamster et thermodynamique du rangement

Mais au fait, pourquoi jeter ou donner des choses? C’est ce que votre hamster intérieur vous murmure obstinément. Eh bien, parce que ça reste le meilleur moyen de ranger sur le moment, et de passer moins de temps à ranger par la suite (parce que vous aurez moins de choses à ranger, et plus de place pour les ranger).

Suivant la 2e loi de la Thermodynamique, l’entropie dans un milieu fermé ne peut pas décroître. C’est pour cette raison qu’il est si difficile de ranger (= diminuer l’entropie) chez vous (= un milieu clos) sans éliminer des objets (= diminuer l’énergie potentielle du système).

Une place pour chaque chose, chaque chose à sa place

Une place pour chaque chose, chaque chose à sa place

Est-ce que vous n’êtes pas contents de savoir qu’il existe une excuse scientifique au fait qu’il soit plus dur de ranger que de déranger?…
Mais ce n’est pas une raison pour en abuser.

A noter : certains facteurs contribuent à augmenter l’entropie même dans un milieu fermé, comme par exemple Enfant, Chien ou chat, suivant la 142e loi de la Thermodynamique : Entropie = Enfant² + (Chien² x chat). (oui, le chat est moins entropique que le chien. De par son état soliquide, il a naturellement tendance à passer une bonne partie de sa journée inerte, moulé dans une bassine ou un creux de canapé à dormir, ce qui diminue passablement son effet sur son environnement, comparé au chien. En revanche, Ado, bien qu’il présente sensiblement le même comportement, est très entropique, mais toutefois moins qu’Enfant).

Quatrain du métro N°21. La paille et la poutre. Deux dames aux cheveux gris et leurs chères emplettes…

Quatrains du métro parisien.

– N°21. La paille et la poutre
Deux dames aux cheveux gris et leurs chères emplettes
Occupent un carré. Je demande à m’asseoir.
Reprenant ses achats, la rombière rouspète
Du sans gêne de certains. Vivement le grand soir…