Nouvel article sur l’importance (et la manière) de se créer un noyau de fans / consommateurs

http://www.mediabistro.com/alltwitter/true-fanbase_b17888

Ca devient le sujet à la mode.

Et l’auteur de cet article cite un autre sujet, de 2008, dont l’auteur, Kevin Kelly, avait défini ce qu’il appelait « un vrai fan », ceux dont, d’après avant lui, il suffit d’avoir environ un millier – et de bien les chouchouter ensuite -, afin de s’assurer un revenu régulier dans sa branche (essentiellement la musique, mais c’est également faisable pour une marque, un écrivain etc) :

They will drive 200 miles to see you sing. They will buy the super deluxe re-issued hi-res box set of your stuff even though they have the low-res version. They have a Google Alert set for your name. They bookmark the eBay page where your out-of-print editions show up. They come to your openings. They have you sign their copies. They buy the t-shirt, and the mug, and the hat. They can’t wait till you issue your next work. They are true fans.

« Ils sont prêts à conduire 300 km pour vous voir chanter. Ils achèteront la réédition en box super-deluxe en haute définition de vos productions bien qu’ils aient la version basse définition. Ils ont une alerte Google sur votre nom. Ils ont un favori vers la page Ebay où trouver vos éditions épuisées. Ils viennent à vos inaugurations. Ils vous font signer leurs exemplaires. Ils achètent le T-shirt, et le mug, et la casquette. Ils attendent avec impatience votre prochaine sortie. Ce sont de vrais fans. »

… Je me servirai de cette définition.

Et pour la petite histoire, je me reconnais dans presque tout.

Publicités