Jean Yanne aurait-il inventé le merchandising?

les oreilles entre les yeux

Il y a plusieurs manières de découvrir le film de Jean Yanne, Moi y’en a vouloir des sous (1973). La première et la plus simple est de s’installer confortablement dans son canapé, lancer le dvd et de bien se marrer. La seconde, plus intellectuelle et cérébrale, est de se mettre au lit avec le roman tiré du scénario de Jean Yanne et Gérard Sire. Attention, il y a de forte chance pour que vous ne gardiez pas votre sérieux très longtemps. La dernière, et la plus improbable, est de vivre totalement le film en jouant au jeu de société, Moi y’en a vouloir des sous. En effet, Jean Yanne a tellement lui aussi voulu gagner des sous qu’il n’a pas attendu George Lucas pour lancer sa propre gamme de produits dérivés. C’est ainsi qu’il a conçu, avec l’aide de son ami Tito Topin, un jeu pertinent…

Voir l’article original 916 mots de plus