Quatrains du métro parisien N°2 : La vengeance est un plat.

Quatrains du métro parisien

N°2 : La vengeance est un plat.

Six heures. La rame est pleine comme une boîte à sardines.
Plus malin que les autres, tu veux monter quand même.
Tu pousses et tu compresses, ça râle mais tu t’obstines.
La porte écrase ton sac. On rit de ton problème.

2 réflexions au sujet de « Quatrains du métro parisien N°2 : La vengeance est un plat. »

  1. Ping : Journée de la poésie : mes poèmes du métro | Fan Actuel

Les commentaires sont fermés.