Le pillage du Virgin Megastore

Quand je suis arrivée à Paris, il y a de cela plusieurs années, des amis bibliophiles m’ont présenté le Virgin Megastore des Champs-Elysées. Je me souviens de ce temple à la culture démesuré, siégeant dans une ancienne banque dont il avait conservé, au sous-sol, la porte de coffre épaisse d’un mètre d’acier trempé. Comme promis, j’y trouvais monts et merveilles pour la provinciale aux goûts variés que j’étais : un choix de livres énorme, des DVDs et CDs en import, de quoi satisfaire ma curiosité pour les nouveautés.

Virgin en 2011, on sentait déjà qu'il y avait un problème... où est passée la foule?

Virgin en 2011, on sentait déjà qu’il y avait un problème… où est passée la foule?

Bien sûr, tout n’était pas tout rose.
Le week-end, jusqu’à il y a quelques années, le magasin était tellement fréquenté qu’il était difficile d’y circuler. J’ai perdu l’habitude d’y aller.
Dans le même temps, pour lutter contre la concurrence du commerce en ligne, les patrons ont tenté de surfer sur la vague du gadget inutile, à destination du hipster ravi de payer le prix fort pour décorer son loft de bibelots improbables. Il semble que cela n’ait pas payé autant qu’ils l’auraient souhaité. Peut-être la niche n’est-elle pas aussi riche qu’ils le pensaient. Ce n’est pas pour rien que les magasins de gadgets se sont fait rares dans les centres commerciaux.

N’empêche. Il y a encore 15 jours, après avoir cherché en vain dans d’autres librairies le dernier tome en date de l’unique manga que je continue à suivre, c’est là, au Virgin Megastore, que je trouvais mon bonheur. Et je me souviens également du sourire de l’hôtesse de caisse, dont j’espère qu’elle trouvera un nouvel emploi ailleurs.

Aussi, 3 jours après le début du déstockage, je suis atterrée de lire le triste sort réservé à plusieurs magasins de la chaîne et à ses employés :
http://lesretrogaleriesdemistergutsy.blogspot.fr/2013/05/dignite-au-rabais-ou-le-delicieux.html?zx=9c1360066fd80d47

Encore plus triste : le même sort guette la Fnac. On le voit à leurs tentatives désespérées et débiles d’augmenter leur chiffre d’affaires, en se mettant à vendre de l’électro-ménager, au détriment des rayons BD-CD-DVD-livres. Ceux-ci en viennent à ne proposer que les titres les plus vendeurs, comme un vulgaire supermarché. Et encore, je suis mauvaise langue : je crois avoir trouvé plus de choix dans le dernier Espace Leclerc où j’ai mis les pieds, en villégiature en plein hiver sur l’Atlantique, que dans certaines petites Fnac parisiennes.

En fait, le meilleur espoir de la Fnac, et hélas trop tard pour Virgin Megastore, c’est que les services de la Poste ne vont pas en s’améliorant, surtout concernant les colis. Ceux-ci dépendent d’ailleurs depuis une dizaine d’années de Coliposte, un service externalisé de la Poste, sans doute créé par un énarque pour optimiser le fonctionnement… Moralité : plus de complexité, plus d’interlocuteurs en cas de pépin, et plus de délais pour se faire livrer.
De plus, le principal concurrent en ligne des magasins de proximité, Amazon, s’est mis à utiliser les services d’autres prestataires que la Poste, encore plus mauvais (si si, je vous assure. Recherchez Colis Privé dans Google si vous ne me croyez pas : ma dernière commande passée par leurs mains a mis tellement longtemps à parcourir le trajet hangar en banlieue => point-relais dans Paris que j’ai décrété un embargo temporaire sur Amazon…).

Eh oui, j’avoue, j’étais une partie du problème. J’ai beau comprendre qu’un « vrai » magasin a plus de frais qu’un magasin en ligne, et être prête à payer un peu plus cher pour avoir mon article tout de suite, je n’aime pas non plus être prise pour un pigeon.
Mais quand même… c’est triste de voir que tant de gens se transforment en vandales simplement en voyant une étiquette « -50% ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s