Star Wars Celebration Europe II à Essen : geekons en famille

Pour la deuxième fois, la grande convention officielle Star Wars Celebration se déroulera en Europe cet été. Après Londres en 2007, ce sera à Essen, en Allemagne, du 26 au 28 juillet.

Une bonne occasion de tordre le cou à quelques clichés.

1) « les fans de Star Wars sont des Tanguy geeks de sous-sol asociaux ».
En Allemagne, l’événement est au contraire orienté famille, comme le montre la liste des activités et des stands, et cette publicité (en fransözich in the text) :

La convention s’adresse à tous ceux qui aiment la saga de George Lucas et ses dérivés, pas juste aux monomaniaques. La plupart de ceux qui ont vu au moins un film de la première trilogie n salle sont en âge d’être parents, bien intégrés, mais ne crachent pas sur une occasion de s’amuser en famille ou entre amis, en jouant au Jedi.
Au programme : concours de déguisement, projections, stand LEGO, activités pour les enfants, boutiques diverses, discussions de collectionneurs de jouets, dédicaces…
Attention, si le prix de l’entrée à la journée de la convention reste raisonnable (60 Eur en pré-vente), les dédicaces ne sont pas inclues dedans, et sont gérées par une société indépendante. Vous pourrez obtenir une signature des acteurs secondaires ou tertiaires pour 15 ou 30 euros, mais il faudra débourser 90 Eur pour celle de la Princesse Leia (alias Carrie Fisher), et 180 Eur pour Luke Skywalker… (alias Mark Hamill).

2) « Essen n’est pas une ville sexy ».
Certes, a priori, ce n’est pas une destination touristique qui fait rêver pour l’été. Pourtant, Essen et la région de la Ruhr étaient Capitale Européenne de la Culture en 2010 – comme Marseille en 2013. Une initiative qui chaque année, met en avant une ville d’Europe et lui attribue un généreux budget pour améliorer ses infrastructures culturelles. 2010 a notamment vu la réouverture après rénovation totale du musée Folkswang, musée des Beaux-Arts réputé pour ses riches collections. Et la région de la Ruhr a bien changé depuis l’image d’Epinal qu’on en a : même s’il y reste quelques vestiges de son passé de berceau de l’industrie lourde, ce ne sont plus des cheminées d’usines qui rythment le paysage, mais de vertes forêts.
A moins d’une heure de train, vous pouvez découvrir Cologne, sa cathédrale et sa trentaine de musées, vous balader sur les bords du Rhin ou y faire une croisière. Non loin encore à Oberhausen, vous pouvez faire du shopping au méga-centre commercial, ou visiter le Sea Life qui hébergeait Paul le Poulpe, ou encore assister à un concert à la gigantesque salle de concert, la König Pilsener Arena.