Avant-première Hero Corp : un plan marketing en béton

Au moment où j’écris ces lignes, quelques centaines de fans Herocorpiens battent le pavé devant le cinéma Max Linder à Paris. (en fait ils sont même entrés, parce que j’écrivais ces lignes dans le métro en rentrant chez moi après une journée de travail qui s’est éternisée…).

Ce sont les heureux gagnants de concours permettant d’assister à l’avant-première sur grand écran des premiers épisodes de la très attendue saison 3 de la série de super-héros de Simon Astier (Hero Corp, donc).

La diffusion commencera officiellement lundi 21 octobre à 20h20 sur France 4, avec en teaser l’épisode 0 (dernier épisode de la web série et prequel de la saison 3) qui sera diffusé lundi 14 octobre. Si j’ai bien compris. Parce que ce n’est pas très clair, avouons-le.

Après la mobilisation continue qui a encouragé France 4 et les producteurs à répondre aux sollicitations de l’auteur, Calt Productions a mis en place un teasing original pour faire patienter les fans. Une application disponible pour Apple et Android permet de se prendre pour un membre de l’agence et de remplir des missions. La 2e, « les survivants », consiste à aider Klaus (alias Force Mustang) à retrouver les autres membres, naufragés comme lui sur une île déserte. Chaque trouvaille est illustrée d’une courte vidéo, prequel à la saison 3.

Rappel de la situation à la fin de la saison 2 : dans la saison 1, John, notre héros pas très super, avait trouvé refuge dans un patelin paumé pour l’enterrement de sa tante Mary. Il avait découvert qu’elle n’était pas morte, et qu’elle, de même que ses défunts parents et les autres habitants amis du village étaient des super-héros à la retraite. Une prophétie faisait de lui l’Elu censé leur permettre de vaincre le grand péril qui les menaçait. Ensemble, ils avaient pilé The Lord, ex-grand vilain.

Dans la saison 2, ils se sont rendus compte que The Lord n’était pas l’ennemi. McCormack, le patron de l’agence Hero Corp, s’est vu évincer de la tête de l’agence au siège, au Canada. Le mystérieux Hoodwink, le père de Jennifer, la petite amie de John, a réussi à se faire nommer à sa place. McCormack est venu demander de l’aide aux bras cassés de la saison 1. John (Bouclier Man) et ses amis, attaqués par des milices
cagoulées, ont dû fuir leur QG. Eparpillés dans l’évacuation, ils se sont retrouvés pour embarquer sur un navire de l’organisation, censé les conduire au Canada.

Outre les habitants du village découverts dans la saison 1, l’équipage se compose de Jennifer, McCormack, The Lord (qui est également le père biologique de Jennifer, ce qu’elle vient juste d’apprendre), et le père de John. Ce que celui-ci a appris dans le tout dernier épisode de la saison 2, et qu’il n’a apparemment pas bien pris, puisque l’épisode se terminait sur John victime d’une implosion / explosion de son propre pouvoir, entrecoupé d’images d’un démon (auquel est, semble-t-il, liée sa mère…).

Bref, ça tease de partout, et la saison 3 devrait apporter des réponses aux nombreuses questions restées en suspens.