Fashion victim : un nouveau concept mode à lancer

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais alors qu’aux USA, les tempêtes de neige font rage, ici en France, ça se radoucit. Et comme toujours à Paris quand le temps se radoucit, c’est synonyme de pluie. La pluie, ça mouille. Alors certes, on peut porter un parapluie, mais c’est encombrant. Même les petits pliants, une fois mouillés, c’est pénible de les remettre dans le sac à main. Ou bien il faut emporter en plus un sac en plastique. Et les petits sont aussi les plus fragiles, et se retournent au premier coup de vent.

Alors pour éviter ça, il faudrait un genre de vêtement à porter par dessus les autres, et qui permettrait surtout de se couvrir la tête, sans forcément occuper une main. Une capuche, par exemple. Et de préférence qui couvre le haut des jambes, car c’est très désagréable d’avoir un pantalon trempé collant aux jambes.

Un genre de long manteau, vous voyez, avec une capuche donc, mais plus léger que les doudounes longues qui se font en ce moment, pour la demi-saison. Parce vous je ne sais pas, mais par le temps qu’il fait, la grosse parka, je l’ai remise au placard. Un genre de K-way (les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître), mais à revisiter en plus long, un peu plus épais quand même pour la demi-saison, et surtout plus élégant.

Il ne reste plus qu’à lui trouver un nom qui parle de lui-même, je ne sais pas moi, sur le concept de la protection contre l’eau… Ah oui! J’appellerai ça : un étanche!

Publicités

2 réflexions au sujet de « Fashion victim : un nouveau concept mode à lancer »

  1. Sinon tu peux également opter pour l’habit du pêcheur avec ses bottes vertes hermétiques faisant corps avec la salopette étanche. Très en vogue à Paris (un jour…)

    • Je voudrais seulement que les concepteurs de mode arrêtent de tous sortir les mêmes modèles en même temps, et ressortent du placard le bon vieil imperméable, qui a le malheur de ne plus être tendance alors qu’il est bien utile. Ou un trench à capuche. Il y a à peu près 3 modèles sur le web. Mais nooon, ces imbéciles suivent tous les dictats des cabinets de tendance.
      Et qu’on ne me dise pas que c’est moche : la tendance de l’an dernier, c’était les bottes de pluie en caoutchouc à porter par temps sec 😛 Chose qu’une fashionista digne de ce nom n’aurait jamais porté il y a 10 ans. Bien la preuve qu’il suffit de lancer une tendance pour qu’elle marche, même si elle est laide et pas pratique.

Les commentaires sont fermés.