Hommage à H.R. Giger

Hans Rudolf Giger, plus connu sous l’appellation H.R. Giger, nous a quittés aujourd’hui. Son nom et ses oeuvres resteront sans doute à jamais dans les mémoires, en particulier celles des fans de science-fiction.

En effet, c’est à lui que l’on doit le design si particulier du monstre et des objets extra-terrestres du film Alien de Ridley Scott, en 1979, qui aura durablement influencé nombre de créateurs d’univers par la suite. La scène du pilote qui semble fossilisé, fusionné avec son fauteuil, figure telle quelle dans le film d’origine, et a été plus ou moins reprise dans la prequel ratée Prometheus (pourtant également réalisée par Ridley Scott, comme quoi, un scénario pourri reste un scénario pourri…).

Giger - le pilote dans le cockpit

Giger – le pilote dans le cockpit

On sait moins qu’il avait aussi réalisé plusieurs designs comme travail préparatoire à l’adaptation du roman Dune de Frank Herbert par Alejandro Jodorowsky, qui ne vit finalement jamais le jour. C’est finalement David Lynch qui réalisera l’adaptation en film de ce grand classique fondateur de la science-fiction, sans retenir grand-chose du travail de Giger.

On peut néanmoins voir une partie de ce que cela aurait donné au musée Giger, à Gruyères en Suisse, et dans les 2 « Giger Bar« , qui arborent fièrement les sièges « Harkonnen » que l’artiste avait conçu pour cette Maison, ennemie des Atréides et représentant la corruption et le mal. On voit ci-dessous un exemplaire de cette chaise majestueuse et aussi dérangeante que le fameux Trône de Fer, avec en guest de charme assise dessus, l’actrice et mannequin Natasha Henstridge.

Natasha Henstridge, dans la chaise des Harkonnen

Natasha Henstridge, dans la chaise des Harkonnen

L’actrice n’a pas seulement été choisie pour ses formes dans cette photo : en effet, elle est liée plus directement à H. R. Giger. C’est elle qui incarnait l’extra-terrestre Sil dans le film La Mutante, en 1995. Sans être une pierre angulaire du genre comme Alien ou Dune, le film était plutôt réussi. Et comme toujours, la patte de Giger dans le design de l’aspect extra-terrestre de Sil comptait pour beaucoup dans la fascination ressentie à la vision du film : belle et laide à la fois.

La Mutante

La Mutante

J’avais vu une magnifique exposition Giger à la Halle Saint Pierre à Paris (au pied de la butte Montmartre), il y a de cela une dizaine d’années. On pouvait y découvrir une de ces chaises, et de nombreux travaux (croquis préparatoires, peintures…). J’aime en particulier sa version de L’Ile des Morts de Böcklin, dont l’original me fascinait adolescente.

L'Ile des Morts version Giger

L’Ile des Morts version Giger

Nous rendons donc hommage à un artiste au style unique et reconnaissable, qui hantera nos mémoires… ainsi que quelques cauchemars.

Liens :

Le site officiel H. R. Giger – actuellement indisponible car croulant sous les demandes d’accès, sans doute.

Giger Museum – site officiel. L’occasion de découvrir que, hasard du calendrier, une exposition dédiée à Giger commence demain à Leipzig en Allemagne, et se tiendra jusqu’au 13 juin 2014 à la Galerie Sansvoix.

Little Giger – très impressionnante base de données sur l’artiste, compilée par des fans

Giger - nativité

Giger – nativité

Publicités

4 réflexions au sujet de « Hommage à H.R. Giger »

  1. Ping : Café Musée : Halle Saint-Pierre | Fan Actuel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s