Morten Harket à l’Olympia : le feuilleton continue : la galère de l’achat de billets

14 mai : concert de Morten Harket (ex-chanteur de A-ha) à l’Olympia.

Après une excellente première partie de Corson, et une bonne heure d’entracte, on nous annonce que le concert n’aura pas lieu pour cause d’une extinction de voix du chanteur. (c’est une bonne raison).
Le-dit chanteur, bien enroué, nous dit qu’il est désolé et promet de revenir faire un concert ici (à l’Olympia, qui semble important pour lui) dans les mêmes conditions.

A la sortie, le personnel nous dit de garder les billets et qu’ils seront valables pour le concert s’il est reporté.

15 mai au soir : annonce officielle sur le Twitter de Morten Harket que le concert de Londres du 16 mai est également reporté / annulé.

Plusieurs jours passent sans nouvelles du management ni du tourneur ni de la salle.

22 mai midi : annonce officielle : les concerts sont annulés et non reportés. Consigne est donnée de se faire rembourser les billets auprès des points de vente.

22 mai soir : annonce officielle : les 2 concerts sont finalement reportés, respectivement au 5 juillet (Olympia) et 7 juillet (Londres, Sheperd’s Bush).

Les fans se tâtent : alors, il faut revendre ou pas?
Contactés, l’Olympia indique que des billets dessouchés ne sont plus valables, ce qui est le cas pour ce concert vu qu’il a été annulé après la 1e partie et donc après que les gens soient entrés dans la salle…

23 mai, 15h30 : dans la furtivité la plus totale et alors qu’aucun mail n’a encore été reçu des vendeurs de billets, de la salle ou du management, le site de Gérard Drouot Productions ouvre la vente des billets pour le concert du 5 juillet.

Inquiets des consignes contradictoires, des fans appellent en masse l’Olympia, dont le standard s’étonne : le 5 juillet, il est censé y avoir un concert de Liza Minnelli (bien que leur site web indique bien depuis plusieurs jours qu’il est annulé, mais passons). Et ils ne sont pas du tout au courant que le concert de Morten Harket est replanifié chez eux. Ce qui ne rassure guère les fans.

Ceux qui se ruent sur les billets sont perplexes : impossible de trouver plus de 2 billets côte à côte en orchestre, pour un groupe de 4 on se retrouve direct en mezzanine. Le site de GDP étant toujours aussi érgonomique et supportant toujours aussi mal la charge (héroïque) des fans de Morten au taquet, plus d’une commande bugge au moment de la validation.
Ca commence à râler, les gens se retrouvant souvent avec des billets nettement plus mal placés qu’à l’origine, alors même que, avec une ouverture des ventes en catimini, ça devrait être plus calme.

23 mai, 16h30 – 17h : ouverture des ventes de billets chez les autres revendeurs habituels : site officiel de l’Olympia, FNAC, FranceBillet, etc.

23 mai, 18h-20h : l’information est postée sur les Twitter / Facebook des sites ci-dessus.

Un peu tard, vu qu’il ne reste quasiment plus de places en orchestre ou alors au fond de la salle. Ce qui n’est pas sans occasionner quelques râleries des fans.

Sans parler de ceux qui, venant de province ou de l’étranger, ont le portefeuille qui saigne en voyant les prix des transports, le concert tombant un samedi (pratique pour les jours de congé) en début de vacances de juilletistes… Les tarifs de train et avions sont à leur maximum.

Décidément, ce concert aura été un feuilleton du fail de A à Z.

En même temps, devait-on attendre plus au niveau communication, alors que le site de Gérard Drouot Productions ne mentionne même pas les deux albums solos sortis après la séparation de A-ha en 2010? Et quand la fiche de Morten Harket sur celui de l’Olympia oublie l’album Brother sorti en 2014, et s’arrête à l’album solo de 2012? Sans doute que non.

Voilà pourquoi les réseaux de fans ont une belle vie devant eux : c’est le meilleur moyen de ne pas (trop) rater d’informations.