Le fan célèbre du mois : Boulet

Alors Boulet, c’est facile, parce qu’il a l’enthousiasme aussi facile que le coup de gueule, et il est donc fan de beaucoup de gens (et amis de la plupart de ceux-là : Jaddo, Prof_Moustache…).

Hier, j’ai découvert qu’il était fan de quelqu’un d’autre en suivant son livetweet de l’acométage de la sonde Rosetta sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko (oui j’avoue, j’ai fait du copier-coller pour le nom de la comète…) en direct de la Cité des Sciences, invité par le CNES. (Déjà, c’est un peu classe)

Tout est parti de ce tweet :Boulet le fanEt en particulier de ces deux commentaires qui m’ont fait « aww-er » :

boulet_fan_2On sent les yeux soudainement remplis d’étoile de Boulet à la perspective de donner son livre au 2e larron apostrophé par Faeryfinn, et là on peut se demander « Mais c’est qui ce sergent Pembry? Je ne pensais pas Boulet militarophile? ».

Que nenni, mes amis! (enfin, il aime peut-être aussi les militaires, qui sait?)

Sgtpembry est l’identifiant sur Twitter d’Alexandre Astier, alias l’homme derrière Kaamelott (et dans la peau du roi Arthur), qui a également écrit et joué un étrange objet théâtral didactique et drôle (et tragique) sur Jean-Sébastien Bach, Que Ma Joie Demeure. Alexandre Astier est en ce moment au théâtre pour interpréter l’Exoconférence, pièce de théâtre scientificomique sur la recherche de la vie dans l’univers.

On sent donc des atomes crochus possibles pour Boulet (et accessoirement pour expliquer sa présence à l’événement spatial de l’année).

En ces temps où le cynisme est roi, j’aime bien les gens qui n’hésitent pas à montrer leur amour ou leur admiration pour les autres.

Publicités