Exposition : Splendeurs des Han au musée Guimet

Ce qu’il y a de bien avec le musée Guimet, c’est que contrairement au Grand Palais ou au Petit Palais à 3 stations de métro, il y a rarement la queue pour les expositions, alors qu’elles ne sont pas moins intéressantes. Juste moins médiatisées, je suppose.

Splendeurs des Han

En ce moment et jusqu’au 1er mars, au rez-de-jardin on peut admirer une (assez courte mais riche) exposition, Splendeurs des Han. La Dynastie des Han a régné sur un empire de Chine déjà unifié mais aussi gigantesque (plus de 50 millions d’âmes au premier recensement), entre 200 avant Jésus Christ et 200 après, environ. 4 siècles de stabilité politique qui ont permis l’essor des arts.

Splendeurs des Han

Des pièces majeures de divers musées chinois ont été réunies ici, afin de donner aux visiteurs des clés sur cette partie de l’histoire de la Chine, et une idée de son importance sur le plan du développement civilisationnel. L’Empire des Han est ainsi comparé à l’Empire Romain en termes d’influence fondatrice sur sa partie du monde. On connaît un peu les histoires de tombes garnies d’armées entières de soldats d’argile, fantassins et cavaliers, comme ici.

Splendeurs des Han

 

Splendeurs des Han

L’exposition a aussi le mérite de fournir plus d’explications que le musée ne le fait dans les étages, où elles sont rassemblées en plaquettes par salle et non en dessous des oeuvres comme c’est souvent le cas. On apprend ainsi que les linceuls de jade « cousus » d’or, comme celui-ci, étaient normalement réservés aux empereurs. Le jade est censé protéger l’intégrité physique de la dépouille et favoriser l’immortalité de l’âme du défunt. Admirez au passage le travail d’orfèvre pour assembler les 4248 plaquettes de jade… Le Masque de Fer peut se rhabiller!

Splendeurs des Han

Un aspect qui m’a étonnée, au milieu de ces pièces originales et pour la plupart rarement vues en Europe, c’est que les animaux sont représentés de façon étonnamment réalistes pour l’époque, même s’ils sont stylisés. Ces petites panthères, trouvées dans une tombe, servent de poids pour aplanir des nattes et éviter qu’elles ne s’enroulent. Luxueux…

Splendeurs des Han

Le phénix ci-dessus, debout sur un tigre, est également un bel exemple d’art décoratif imaginatif.

Splendeurs des Han

Ce char est l’une des pièces présentées d’un ensemble illustrant la route de la Soie, empruntée par des caravanes, et qui ont enrichi l’empire, financièrement et culturellement.

Splendeurs des Han

J’ai beaucoup apprécié la mise en valeur des pièces, par de petits éclairages qui donnent un bel effet dramatique, en particulier aux oeuvres de petite taille, comme ce magnifique tigre en métal. Sobre mais très efficace.

Splendeurs des Han

Ou cette superbe boucle de ceinture au motif de tigre et d’ours attaquant des cheveux. L’exposition donne aussi des explications sur le mode de vie des Han, avec par exemple ce modèle d’étable surmonté d’une habitation, trouvé comme d’autres dans une tombe.

Splendeurs des Han

Informations pratiques :

Musée Guimet
6, place d’Iéna – 75116 Paris
(M) Ligne 9, arrêt Iéna, au pied du musée.
Sinon un peu plus loin, la ligne 6 vous dépose à la station Boissière.

Tarifs du billet jumelé (exposition temporaire et collections permanentes) :
Plein tarif : 9,50€
Tarif réduit : 7€

Horaires :
Le musée est ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h.
Attention : le musée sera fermé le 1er janvier, et fermera à 16h45 le 31 décembre.

Splendeurs des Han

Publicités