Victime de la mode : les ugly sweaters ne sont pas ceux qu’on croit

Quand je vois les pulls de cet hiver (et je ne parle pas des « ugly sweaters » à motifs de rennes, hein, mais plutôt des soit-disant oversize), j’ai envie de dire aux designers « go home, you’re drunk ».

Ce n'est le pire que j'ai trouvé, mais je n'ai pas pris de photos de tous.

Ce n’est le pire que j’ai trouvé, mais je n’ai pas pris de photos de tous.

Les manches couvrent les mains ou s’arrêtent à mi-avant-bras. La couture de l’épaule arrive à mi-biceps. La coupe du torse c’est un rectangle, de préférence 3 fois trop large. Les poches sont cousues à mi-cuisse (pour les orangs-outans?). A une époque, c’était la mode aux manches chauves-souris, mais là, l’emmanchure est faite pour les gens qui ont le bras qui part des côtes. A croire qu’ils font dessiner les patrons par Rob Liefeld.

Le pull pour le pote de Coluche

Le pull pour le pote de Coluche

Je ne sais pas comment ils font pour que ça ne rende pas trop laid sur les photos de mannequins, mais on se demande à qui ça peut aller en dehors des mannequins qui peuvent se permettre de porter des sacs à patate. Il faut dire que c’est la même coupe (que des sacs à patates), et parfois la même matière à peu de choses près, et les mêmes finitions à couture apparente. A la limite, la vendeuse va essayer d’arranger la loque sur vous pour que le tombé soit potable. Mais à partir du moment où on bouge, ça se remet n’importe comment. L’exemple typique du vêtement qui n’a pas été conçu pour être porté par une personne vivante, mais juste par un cintre. Et en plus de ne pouvoir seoir qu’à des échappés de Freaks ou au copain de Coluche, les matières et les couleurs sont immondes, on n’a pas vu ça depuis l’après-guerre (de 1940).

Le thème de la collection devait être "Le père Noël est une ordure".

Le thème de la collection devait être « Le père Noël est une ordure ».

Je ne sais pas ce qui me déprime le plus dans la mode: le fait que les bureaux de tendance et autres gougnafiers prennent les cons-ommateurs pour des cons de manière si ostensible, pour les pousser non seulement à renouveler leur garde-robe, leur déco etc tous les ans, mais en plus à lancer exprès des modes moches. Ou le fait qu’il y ait des cons qui achètent. En assez grand nombre pour justifier que les méthodes continuent.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Victime de la mode : les ugly sweaters ne sont pas ceux qu’on croit »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s