Café Musée : la Maison Européenne de la Photographie

Je voulais voir l’exposition Magnum (l’agence de presse, pas le détective moustachu ni l’eskimo au chocolat) à l’Hôtel de Ville, mais il y avait trop la queue et il faisait trop froid pour attendre. Alors je me suis rendue à la Maison Européenne de la Photographie, que j’appellerai MEP par la suite par pure flemme. La MEP, donc, est située non loin de l’Hôtel de Ville de Paris (à 10 mn de marche grand max en remontant la Seine vers Saint-Paul). Le bâtiment est biscornu, installé dans l’ancien hôtel de Cantobre auquel une annexe moderne a été ajoutée.

café_MEP_1

J’y étais allé un jour, entre autres pour enrichir ma collection de photos de cafés de musée, car ils en ont un au sous-sol, ou plutôt au rez-de-chaussée car en le traversant on accède à une salle donnant sur la rue François Miron. Las, j’y étais allé un vendredi, or le café n’est ouvert que le week-end. Grosjean comme devant, je m’étais donc promis d’y retourner. C’était là l’occasion, vu qu’on était samedi. Fourbus de la visite des expositions des étages, on arrive donc dans la cosy et design petite salle intimiste… Las, à part une bouteille de Badoit en plastique abandonnée sur une table, aucun signe d’activité, ni de personnel. En l’absence de mot d’information (comme la fois précédente d’ailleurs), j’en conclus que ce Café est ouvert le week-end, sauf le samedi et le dimanche. Impossible donc de se faire une opinion sur ce qu’ils servent. En revanche je pense qu’on peut qualifier le service d’atroce, puisqu’inexistant et ne daignant pas même laisser d’informations au client. Faut-il revenir dans 10 mn? Ou le café est-il fermé pour la journée? Pour l’année?…

café_MEP_2

Remarquez, c’est assez raccord avec le reste de mon expérience de la MEP, à savoir un personnel plutôt mal aimable et peu disert. Quelques panneaux de plus ou un plan ne seraient pas du luxe, non plus, vu le labyrinthe que constitue la Maison avec ses demi-niveaux, ses escaliers éparpillés et ses caves voûtées actuellement inutilisées. Quant aux expositions, ce jour-là il y avait notamment une exposition d’Alberto García-Alix, dont certains clichés m’ont plu mais d’autres laissé perplexe sur la technique (cad que si c’est pour faire des photos floues et cadrées bizarrement, je sais le faire aussi). J’y eus la bonne surprise de trouver ce portrait d’Ed Lachman, un directeur de la photographie ayant notamment oeuvré sur les images de Dark Blood, le dernier film de River Phoenix, tourné par George Sluizer (qui nous a quittés en 2014 après un long combat contre la maladie).

MEP : Ed Lachman par Alberto García-Alix

MEP : Ed Lachman par Alberto García-Alix

Parmi les photos les plus impressionnantes à mon goût d’Alberto García-Alix présentées à la MEP, il y a ces Cicatrices d’un Ange, dont on ne sait si elles sont dues à des piercings retirés ou à des broches chirurgicales. Le photographe a réalisé plusieurs portraits et photos de corps mutilés ou de personnes au physique inhabituel, dont une très belle femme enceinte amputée d’un avant-bras.

MEP : Cicatrices d'un ange par Alberto García-Alix

MEP : Cicatrices d’un ange par Alberto García-Alix

Informations Pratiques :
La Maison Européenne de la Photographie
5 Rue de Fourcy, 75004 Paris
Ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 19h45.
Tarif : 8 Eur (plein tarif), 4,50 Eur (tarif réduit)

Publicités

Une réflexion au sujet de « Café Musée : la Maison Européenne de la Photographie »

  1. Ping : Best of Fan Actuel 2015 | Fan Actuel

Les commentaires sont fermés.