10 (autres) raisons d’aller à Utrecht

  1. Les cafés au bord des canaux à regarder passer les canards, avec comme seuls bruits les tintements des sonnettes de vélos et les conversations des autres consommateurs. Si c’est pas le bonheur, ça…
  2. utrecht_02

  3. Il y a des visites culturelles à faire : la cathédrale, son campanile (ci-dessous), le Musée Central, celui de l’Art Aborigène Contemporain (le seul d’Europe), le musée du Train desservi par sa propre gare, celui des machines musicales sis dans une ancienne église, des châteaux pas très loin, et j’en passe.
  4. Les hôtels coûtent moins cher qu’à Amsterdam. Ça reste les Pays-Bas, donc pas donné, mais pas besoin non plus de vendre un rein pour avoir une chambre correcte au centre ville ou tout près.
  5. utrecht_05

  6. Le centre historique est tout mignon avec ses pavés (les filles, évitez les talons aiguilles), ses fleurs, ses bâtiments historiques, les canaux à canards…
  7. Il s’y passe toujours quelque chose. Le week-end dernier, il y avait un festival d’animation (qui passait notamment Jack et la Mécanique du Coeur) et un marathon.
  8. utrecht_04

  9. Pour le shopping, il y a ce qu’il faut, à commencer par le centre commercial attenant à la gare centrale. Avec bien sûr Hema, la marque néerlandaise implantée depuis quelques années en France, qui produit un peu de tout pas cher. Et Vero Moda, etc… Toutes les enseignes qu’on aime d’Europe du Nord (y a aussi Zara, Desigual et compagnie, comme partout).
  10. Les magasins du centre sont ouverts le dimanche. Donc même pour un week-end express dédié au shopping, pas de crainte de s’ennuyer le dimanche.
  11. utrecht_01

  12. La vie nocturne: Utrecht est une ville étudiante et musicale. J’y étais pour voir un groupe international au Tivoli Vredenburg, un énorme complexe tout récent accueillant concerts classiques et pop rock (comme la Cité de la Musique, mais en réussi, si vous voulez…). J’ai fini la soirée au très beau et pas très cher bar de l’endroit, à écouter des musiciens locaux se faire des petits boeufs et des reprises au piano. (2,50 eur le soft drink ou le café, des plats à moins de 10 eur si j’ai bien décrypté la carte).
  13. Il y a des hots spots wifi dans la plupart des lieux publics, comme autour et dans le Tivoli Vrendenburg, justement, les musées, les gares, les trains même, pas mal de restaurants… (mais pas au Starbucks ni à l’hôtel Apollo).
  14. utrecht_06

  15. Comme vous pouvez le voir sur mes photos prises, quand même, l’avant-dernier week-end de mars… une fois levée la brume matinale, il fait souvent très beau! (j’ai le même ciel bleu sur mes photos de septembre 2012).
  16. En prime, le centre historique étant essentiellement piéton, il y a des chats qui se baladent. (quoi, SI, c’est un argument touristique!)
  17. Not a cat café. Just a cat who likes to sit on café cushions.

    Not a cat café. Just a cat who likes to sit on café cushions.

La seule chose qui manque à Utrecht par rapport à Amsterdam, ce sont les musées géants de réputation internationale comme le Van Gogh et le Rijksmuseum. Mais si ça vous intéresse, une fois que vous les aurez visités… Allez donc visiter Utrecht! La ville a beaucoup plus de charme. Et on y est au calme.

Publicités