Geek nation : la France à la pointe de la technologie (Scorpion vs TV5 )

Hier soir, je rentre du bureau, j’allume la télé, et je tombe sur la bande-annonce de l’épisode du soir de Scorpion (une série façon « enquête de la semaine » narrant les aventures de soit-disant petits génies de l’informatique et autres, recrutés par la Sécurité Intérieure pour des missions très particulières, sous l’égide de l’homme ayant le 4e Q.I. de la planète. La série est surtout un ramassis de clichés – le gros gentil « ordinateur vivant » qui calcule plus vite que son ombre, une bricoleuse sexy, etc. Dans l’épisode du soir, ils rencontrent même un gros Bosniaque barbu qui s’appelle Igor, et qui ressemble comme deux gouttes d’eau, physiquement et dans le comportement, à Oaken, le vendeur dans La Reine des Neiges).

Ce soir, ils vont aller sur le terrain avec des troupes d’action. Le pitch énoncé par un militaire sur un ton pénétré de l’urgence de la situation me fait sourire : « On a besoin de gens capables de retrouver les données d’un disque dur endommagé ».

… Ah. Et donc, la première armée du monde, pour ça, a besoin des services du 4e Q.I. du monde? Parce que dans les boutiques de dépannage informatique au coin de ma rue, le premier Pakistanais venu (même pas djihadiste) peut vous faire ça, avec le logiciel qui va bien et un peu de matos. S’ils n’ont pas dans leurs sections « renseignement » ou « communication » un troufion capable de le faire, je m’inquiète un peu de la sécurité de l’état.

J’allais donc me gausser soit de l’ignorance des scénaristes, soit de celles des traducteurs de la série, pour qui le moindre usage d’ordinateur dépassant l’envoi de mail semble relever du hacking de haute précision, quand la bande-annonce a laissé la place au journal télévisé. Lequel consacrait son gros titre au piratage de TV5. Oh là là c’est horrible, on a peur, le site web et les réseaux sociaux de la chaîne ont été piratés! A les entendre, c’était quasiment Charlie 2, le retour (pire que l’assassinat de 148 étudiants au Kenya).

Aaaah ben oui, ça les touche plus quand ce sont des médias. A croire que jusqu’ici, ils n’avaient pas réalisé que oh ben zutalore, tout passant par des canaux informatiques, il faudrait peut-être les sécuriser un peu, ces canaux. Disons qu’on espère que les réseaux vraiment importants, ceux de l’armée par exemple, ou des hôpitaux, sont un peu mieux protégés. Mais sinon, y’a pas mort d’homme.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s