Fandom : astuces beauté et régime miracle

Ca peut paraître idiot, mais on devient très self-conscious (je n’ai pas trouvé de bonne traduction de ce mot en français. Complexé? Coquet(te)? Conscient du surmoi existentiel?) quand on va assister à un concert ou autre, surtout si on sait qu’on aura la possibilité de croiser d’assez près Artiste. Tant qu’à faire, tout comme pour un entretien d’embauche ou une sortie dans un endroit un peu chic, vous préférez être à votre avantage. Surtout quand en face de vous se trouve Artiste, qui a passé 3h à se faire pomponner par une maquilleuse professionnelle et qui a dépensé pour sa tenue l’équivalent de votre salaire annuel, et qui déjà à la base, n’était pas franchement moche (c’est plus compliqué de réussir dans le spectacle quand on est laid). On aurait des complexes à moins.

Charisma Carpenter en 2007 à Collectormania

Charisma Carpenter en 2007 à Collectormania

Vous avez déjà rencontré une actrice américaine (ou sud-africaine ou allemande : Charlize Theron et Diane Kruger sont au top de mon panthéon de la beauté féminine)? Vous savez, celles qu’on voit dans les magazines, et dont on vous dit « Pff, tout ça c’est Photoshop! ». Hélas non. Toutes les actrices que j’ai croisées étaient aussi bombesques en vrai qu’en photo, peau parfaite, silhouette de rêve, c’est déprimant. Pour les mecs, c’est plus aléatoire vu qu’ils sont moins jugés sur leur physique, mais Hugh Jackman arglaaa. Et Keanu Reeves pas mal aussi pour son âge (enfin lui c’est par périodes. Mais en ce moment, le mec il est un peu ça va quoi…).

Grace Park en 2007 à Collectormania

Grace Park en 2007 à Collectormania

Ca se traduit pour beaucoup par des dilemmes de bagages. Et pour d’autres par des mesures plus profondes : je me souviens que des fans de James Marsters (plutôt des Anglaises et Américaines en surpoids important) avaient créé un club d’entraide et de soutien pour perdre du poids, avec un compteur du nombre de kilos perdus par le groupe. C’était généralement avant des conventions où elles devaient se faire prendre en photo avec lui, mais pas seulement : pour beaucoup, c’était une façon parmi d’autres de reprendre leur vie en main en faisant quelque chose pour elles-mêmes.

Pour les stressés de la vie comme moi, il y a un truc infaillible pour perdre 1 kilo in extremis et rentrer dans son jean fétiche : la panique de pré-concert qui fait que les préparatifs te coupent l’appétit, te retournent le bide (MAIS PUTAIN IL VA ARRIVER CE MAIL DE CONFIRMATION?!), voire te rendent malade.

(par contre, la gueule de déterrée qui a dormi 3h pour cause de stress et de finition de valise à la dernière minute pour cause de changement de plan ou de météo, c’est moyennement à mon avantage. Mais contre ça, je n’ai pas encore trouvé de parade)

Publicités