Quatrain du métro N°26. Ca sent sûr. Le bruit assourdissant rebondit sur les murs….

Quatrains du métro parisien.

– N°26. Ca sent sûr.
Le bruit assourdissant rebondit sur les murs.
Ca pue l’acier chauffé, le caoutchouc brûlé.
Qui ouvre les fenêtres en cherchant de l’air pur?
Il aggrave le problème, cette espèce d’empoté.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Quatrain du métro N°26. Ca sent sûr. Le bruit assourdissant rebondit sur les murs…. »

  1. Ping : Journée de la poésie : mes poèmes du métro | Fan Actuel

  2. Ping : Parisienne mais presque : le printemps, j’aime pas ça | Fan Actuel

Les commentaires sont fermés.