Transports en commun : techniques de lutte anti-fraude dans le métro

1) l’embouteillage : avancer d’un bon pas entre les deux battants ouverts, mais ralentir juste à la sortie (on peut prétexter une consultation de téléphone pour bien marquer le pas), histoire que les portes se referment au nez du fraudeur.

2) l’auto-tamponneuse : au lieu de simplement freiner, tu recules au milieu du passage. Collision garantie, mais risque de contre-attaque.

anim_ATAT falls

3) la porte-au-pif : sur les modèles à tourniquet suivi d’une porte, les fraudeurs jumpent le tourniquet derrière vous pour repousser la porte avant qu’elle ne se referme (elle ne se débloque que quand on valide un titre de transport). Aidez la porte à se refermer plus vite, d’un petit geste de la main derrière vous. Effet non garanti, mais parfois récompensé d’un SCHBLONG retentissant de chair contre métal.

4) la manoeuvre de Hoth : quand on est deux, consiste à se séparer pour passer les portillons aux deux extrémités de la rangée, au lieu de ceux contigus. Le temps que le fraudeur décide qui il doit suivre, les portes se referment déjà.

anim_cats synchronized jump

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s