Le mois d’août à Paris

Ce qu’il y a de bien à Paris au mois d’août, c’est qu’il y a moins la foule partout. Et une partie de la foule qui reste est constituée de touristes au lieu de Franciliens. Touristes qui, certes, ne savent pas se ranger sur la file de droite des escalators, pour la plupart, mais qui au moins ne font pas la gueule.

En revanche, ce n’est pas le moment idéal pour profiter du beau temps et des journées rallongées pour:

1) tester la petite pâtisserie / le resto / le magasin dont Machin vous a dit le plus grand bien :
la plupart ferment pour 3 ou 4 semaines.

paris_aout_1

2) vouloir explorer les richesses de l’Île-de-France grâce aux transports en commun :
– RER A fermé de Étoile à Châtelet pendant un mois.
– RER C fermé sur tout le tronçon intra-muros pendant un mois itou, comme tous les ans depuis le règne de Napoléon III pour leurs putains de travaux Castor. C’est pas bien grave, c’est « juste » la ligne qui dessert le Château de Versailles, hein. Et vus les talents de communication de la SNCF, même les Parisiens ont du mal à trouver le bus de remplacement. Je n’ose imaginer le nombre de touristes qui doivent parcourir 2km de couloirs parfumés à « Eau Jaune » de Mimile avant de tomber sur un panneau indiquant que la ligne est fermée et qu’ils doivent refaire le trajet en sens inverse, avec mioches à la traîne, remonter à la surface y chercher le bus Castor.
– Et tous les transports sont aux horaires de vacances, donc il y en a moins et les trains sont plus courts, alors que la quantité de voyageurs ne diminue pas autant en proportion. Ceux qui habitent en banlieue ont souvent 20 à 30 mn de trajet en plus car leur train est supprimé donc ils doivent prendre celui d’avant pour arriver à la même heure. Quand ils ne sont pas sur les lignes coupées…

Les lignes perturbées pour travaux sont marquées d'un panneau jaune

Les lignes perturbées pour travaux sont marquées d’un panneau jaune

3) mettre au pressing vos manteaux, vestes d’hiver, ainsi que la couette.

4) tomber malade ou avoir mal aux dents… (je me suis cassé une dent au mois d’août, une année. Je ne sais plus sur combien de répondeurs je suis tombée avant de trouver un dentiste qui ne soit pas en vacances. Et laissez tomber le numéro d’urgence, destiné apparemment aux cas où vous vous êtes fait arracher la moitié de la mâchoire).

paris_aout_3

Que le boulanger ou le chocolatier prennent leurs congés en août, ça se comprend. Quand il fait chaud, on mange moins de viennoiseries et de chocolat, et puis le chocolat, ça fond.

Mais tous les ans, ce qui me sidère, c’est la fermeture pendant tout le mois d’août (et dès le dernier dimanche de juillet) de Berthillon. C’est quoi ça, me direz-vous? C’est un glacier. Un des plus réputés de Paris, à raison, qui fournit les meilleures tables de la capitale. Sur l’Ile Saint-Louis, les week-ends où il fait beau, on trouve l’échoppe de Berthillon à la file de clients qui tourne à l’angle de la rue. Et s’il y a bien une saison favorable aux ventes de glaces, c’est l’été! Mais rien à fiche, chez Berthillon. La fabrique reste ouverte pour les clients professionnels, mais les particuliers peuvent aller voir ailleurs.

paris_aout_2

Alors certes, ils n’ont pas à aller bien loin: vu le succès, plusieurs autres vendeurs distribuent des glaces Berthillon dans les rues voisines. Mais c’est quand même curieux de s’asseoir comme ça sur le mois a priori le plus propice au commerce! Un peu comme si une station de ski fermait un mois en décembre-janvier pour les fêtes de fin d’année.

Je ne devrais pas me plaindre : ils ont au moins la délicatesse de le signaler sur leur site web (en petits caractères au milieu de la page, mais au moins c’est indiqué)… Ce qui n’est pas le cas de la Pâtisserie Ciel, qui n’annonce même pas sa fermeture sur son compte Facebook. Eh oh, on se réveille au service comm’?!

Publicités

3 réflexions au sujet de « Le mois d’août à Paris »

  1. Il y a beaucoup d’endroits il faut directement se rendre compte sur place pour constater que c’est fermé. Cela devrait être interdit par la loi de ne pas prévenir les clients via internet ou facebook..
    Et pour les glaces il y a mieux que Berthillon depuis un moment. Je trouvais leur boule excessivement chère pour une quantité tellement ridicule que j’ai cru à une blague lorsque les vendeuses m’ont servi la glace. De plus l’accueil n’était pas des plus agréables. il y a clairement mieux niveau glace à Paris.

    http://Sugarsheet.com

    • Ah oui, quelles sont tes adresses? Questions glaciers à Paris, Berthillon est largement dans la moyenne des prix, et je n’ai pas encore trouvé mieux que leur sorbet fraise des bois 🙂 (qui est un peu plus cher il est vrai).

Les commentaires sont fermés.