Fandom parodie : Run away (you wish you could) – ou : le syndrome de Bacri en dédicace

On va continuer la petite série entamée dimanche dernier, de parodies de chansons inspirées de mes expériences de fans…

La chanson d’origine de la parodie ci-dessous vous est probablement inconnue, étant donné qu’il s’agit d’une chanson de James Marsters, publiée d’abord avec son groupe Ghost of the Robot sous le titre de « Runaway », puis en solo sous le titre de « No Promises », mais dans les deux cas hors label…
(sur cette vidéo à 42mn. Non parce que la version CD a toujours été un cran au-dessous de quand il la faisait bien en concert, allez savoir pourquoi…)

Le contexte… C’est que déjà, je suis atteinte du syndrome de Bacri. C’est-à-dire que souvent, on dirait que je fais la gueule alors qu’en fait je suis calme, détendue, de bonne humeur et je crois que je souris – comme Jean-Pierre Bacri. C’est parfois source d’embarras, notamment en face d’une célébrité qui s’attend à des squeee hystériques, et qui dans mon cas se retrouve une fois sur deux en face de quelqu’un qui au mieux à l’air réservé, au pire semble vouloir sa mort.

jean-pierre-bacri-20040421-543

De ce fait, si un jour on va grelucher ensemble devant des célébrités, ne vous étonnez pas de me voir arborer un sourire de Joker : c’est parce qu’ayant pris conscience de mon handicap, j’accentue lourdement le sourire pour éviter d’inquiéter les VIP et la sécurité avec ma gueule de Mercredi Addams.

The-Addams-Family-addams-family-1015657_888_500

Accessoirement, aussi, il m’arrive de faire réellement la gueule. Ou d’être remontée pour diverses raisons. Dans le cas de James Marsters, on n’était pas synchros : souvent, quand j’avais l’occasion de le voir en dédicace, c’était après qu’il ait foiré (un concert, un événement présenté comme spécial et vendu cher pour des clopinettes…). Du coup je n’étais pas trop d’humeur à lui faire des compliments. Histoire de profiter du moment (vu que payant), j’essayais de ne rien montrer. Mais je ne suis pas douée à ce jeu-là. Et les fois où je trouvais qu’il avait fait un super bon concert, ou bien j’aurais eu tout un tas de trucs sympas à lui dire, il n’y avait pas de dédicaces ni d’occasions de parler avant… 6 mois et de nouveaux ratages.

C’est très important, le timing, dans un fandom… D’où ce texte (dans ce cas précis, pour que la chanson marche, il ne faut pas chanter les bouts entre parenthèses, qui sont des commentaires in situ) :

Run away (you wish you could)

Hope I meet you on a good day
Not when I’m in a foul mood.
Don’t be worried if I only glare,
It doesn’t always mean you haven’t been good.

Hope you take it in a good way
Though I keep messing with you.
I wouldn’t worry about it anyway
You have better manners than I do.

Please, no promises, I already ate my pride.
Nothing (nice) I can say that you haven’t already heard.
Please, no promises, do I look so blind?
Come and sit with me (and a few hundred others) and give me your eyes…

We can do ourselves a photo shoot.
My hands wouldn’t run free.
Though when you’re pissed off it’s rather cute (as long as it’s not at me).
And I will try to smile, even if you hug me…

Please, no promises, don’t wanna hear the words.
Nothing you can say that I haven’t already heard.
Please, no promises, just go up on stage.
Come and sing to us and just be yourself (if you dare)…

When I’ve made ourselves that quiet space,
And the world is just us two
I know that you won’t run away
Cause I locked the doors
And no one can hear you.

(ignore the last verse, it was written by my evil twin)

Advertisements

7 réflexions au sujet de « Fandom parodie : Run away (you wish you could) – ou : le syndrome de Bacri en dédicace »

  1. Cet article est priceless !

    J’ai pleuré de rire autant sur le syndrome Bacri que sur le texte parodique. 😂😂

    Du coup, vivement qu’on aille grelucher ensemble ! 😁

     » Grelucher ensemble » ! C’est magnifique comme expression. 😆😆

    • Pourtant dans la vie quotidienne c’est une galère le syndrome de Bacri! Je milite pour le faire reconnaître comme handicap social!
      Grelucher, plantonner devant les hôtels… j’ai dû développer tout un vocabulaire spécifique, le Larousse ne suffit pas aux expériences de fans 😉

  2. Ping : James Marsters au Comic Con de Paris. Dans convention, il y a… vention. Aussi. | Fan Actuel

  3. Ping : Financement participatif : Fandom Parodie | Fan Actuel

  4. Ping : Fandom : de l’importance du facteur chance quand on est fan (1) | Fan Actuel

  5. Ping : La Méthode à Gilles (le hamster) : faites du ménage dans votre vie (2) : les gens | Fan Actuel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s