Deauville Episode 6 : Beaucoup de bruit pour rien

Dernier jour de festival pour moi : le dimanche 6.

Diaporama de mes instants de tourisme éparpillés sur le week-end :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après avoir compulsé le programme du festival sans rien y trouver qui justifiait l’achat d’un 2e pass journée ou de s’attarder, j’avais choisi de repartir en début d’après midi. Je pensais ainsi avoir le temps de dépiler mes photos et d’écrire mon compte-rendu avant de reprendre le métro boulot dodo le lundi. Raté…

Après déjeuné, j’ai passé une heure à refaire mon itinéraire de la veille dans l’espoir déçu de retrouver ma boucle d’oreille perdue. Il ne me restait guère de temps pour du tourisme avant le départ de mon train. Je choisis donc de plutôt terminer le week-end en vraie chasseuse d’autographe : devant l’hôtel des célébrités!

Fans devant palace.

Fans devant palace.

Oh, le joli palace! (enfin, techniquement parlant, il n’a pas le label décerné par Atout France à 16 établissements pour l’instant. Mais dans la pratique, il a à la fois le renom et les services associés au titre).

L'entrée du Normandy

L’entrée du Normandy

A Paris et dans les grandes villes, c’est compliqué de trouver où descendent les artistes. Il y a pléthore d’hôtels de luxe, et quand les temps sont durs les maisons de disques ne réservent même pas dans les 5 étoiles – multipliant ainsi les choix possibles. Mais à Deauville, la question ne se pose pas. Le festival a pour sponsor le groupe Lucien Barrière, propriétaire entre autres du Normandy Barrière, 5 étoiles luxueux façon paquebot à colombages, qui s’étire le long de la plage presque en face du CID. C’est donc là que sont hébergés les invités.

La difficulté réside dans le fait qu’il a plusieurs sorties : côté ville, l’accueil principal, devant lequel se garent les Renault (autre sponsor) numérotées du festival. Côté plage, le bar et sa terrasse permettent d’accéder aux installations temporaires du festival en traversant simplement la route. Sur le côté sud, France Inter a installé un studio dans le patio ouvert. Et sur le côté direction nord, il y a à la fois la sortie du parking et celle du personnel. Autant dire que si un invité souhaite s’éclipser sans se faire voir, il y arrivera toujours.

Un autre bout

Un autre bout

C’est d’ailleurs, je pense, ce qu’a fait Keanu Reeves ce matin là. En effet, j’ai fini par comprendre en les voyant se regrouper que la petite brune aux bottes à talons plats qui aurait pu être Lorenza Izzo, le gars au physique pas désagréable qui avait un faux air d’Eli Roth, et quelques autres qui me disaient vaguement quelque chose, tous sortis par la grande porte mais séparément et en lunettes noires, étaient bien l’équipe de Knock Knock et leurs attachés de presse / correspondants du festival. Du coup j’ai raté l’occasion de prendre enfin une bonne photo d’eux. Et une fois eux disparus, j’ai subodoré que Keanu était sorti façon ninja par une autre porte. A force de faire des films d’action inspirés des arts martiaux orientaux, ça devait arriver.

D’après les photos officielles du Festival, il avait pris la sortie de devant avant le passage sur le tapis rouge pour la première de Knock Knock :
keanu_normandy_highnesstv_2

J’ai également entendu des dames dire, le vendredi en l’attendant sur les planches, qu’il avait signé des autographes devant l’hôtel ce jour-là mais qu’il y avait eu une bousculade et qu’il était parti. Ben… oui. J’en déduis qu’il fait un peu comme Tokio Hotel : quand il sort pour une occasion officielle (surtout sponsorisée par l’hôtel), il signe des autographes. Quand il n’est pas « en service », il prend la sortie de secours. Logique, en somme.

Bon, tant pis. Ça aurait été du bonus et m’aurait permis de rattraper mon manque d’éloquence du premier jour, mais il avait déjà été généreux de son temps tout le week-end.
En attendant, on a vu passer Sami Bouajila et Jean-Pierre Jeunet.

Groupie level : je ne me lève pas à moins de 10 000$ de Keanu Reeves, pour paraphraser Linda Evangelista.

Aaaaah, mon train! *court à l’hôtel récupérer la valise*

Et sinon, avant tout ça, j’ai aussi trouvé le temps de tester pour vous :

deauville_dupont

La Pause Proust de chez Dupont avec un Thé, chocolatier-pâtissier culte de Deauville. La déco de la salle est délicieusement surannée – on ne vient pas à Deauville pour le design moderne, de toute façon. Mais le chocolat des Caraïbes vaut bien le détour, les madeleines sont bonnes, et l’accueil aux petits soins. C’est cher mais à la hauteur.

deauville_dupont_2

Grâce à leurs horaires tardifs, j’ai aussi pu goûter les sorbets de Martine Lambert, en remontant de mon dîner le premier soir. Glacier recommandé par une amie et par mon guide, là encore la réputation n’est pas usurpée. Pour la fraise des bois, je suis partiale à celle de Berthillon qui contient des fraises entières, mais elle est quand même très bonne. Et la « pomme à cidre » m’a parue au cidre… Mais bonne également. Des sorbets au vrai goût de fruits!

L’important dans les voyages, c’est les rencontres GATOOOO!

Et le sourire de Keanu Reeves. Mais c’est plus rare.

Mon prochain voyage m’emmènera à Düsseldorf, mais pas pour y traquer une célébrité. Je n’en ai jamais eu plus de 10 sur ma liste de gens connus que je voudrais croiser, et Keanu était le seul restant pour qui j’étais prête à me déplacer. Les autres, c’est déjà fait. Mais l’allemand me manque, c’est l’une des rares villes teutonnes à moins de 4h de train que je n’ai pas encore visitées, et les allemands ont comme moi le culte de la pause café / gâteau.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Deauville Episode 6 : Beaucoup de bruit pour rien »

  1. Ma foi, on termine cette épisode sur une note plus que très agréable. C’est malin, maintenant j’ai faim !
    T’as pensé que Keanu pouvait avoir le syndrome de Bacri ? C’est vrai qu’il est avare de sourire non ?

    • Oh non, je trouve qu’il sourit pas mal quand même… Mais il a un visage moins mobile que d’autres, probablement (son héritage asiatique sans doute. Ca aide aussi pour ne pas faire son âge!).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s