Fandom : Guide du festivalier à Deauville

Comme vous avez pu le constater si vous avez lu les péripéties de mon premier festival à Deauville, il est très facile de passer à côté des événements intéressants. Petit guide pour ceux qui viendront après moi :

1) Surveillez bien le site officiel.

L’annonce officielle des programmes est franchement tardive, cette année une semaine pile avant l’ouverture! Il semble que ce soit habituel, et en partie pour éviter les annulations de dernière minute des invités (ils ne savent pas ce qu’ils perdent).
Environ un mois avant, il y avait eu diverses annonces officielles au compte-gouttes pour les hommages prévus, sans guère de détail, en particulier sur les dates auxquels se dérouleront ces hommages. Un peu gênant pour qui ne peut pas se libérer une semaine entière pour assister à tout le festival…
Suivez le Festival sur les réseaux sociaux : Twitter, Facebook, et aussi le hashtag (#Deauville2015 cette année) pour traquer les éventuelles offres de places par des partenaires, ou les infos sur les arrivées.

2) Regardez aussi les sites de presse reprenant ces communiqués!

Pour l’hommage à Keanu Reeves, c’est un article d’un site externe qui précisait la date du samedi 5 septembre pour la projection de Knock Knock, date absente du communiqué de presse.
Ils ont généralement plus d’infos « en off » que celles qu’ils publient, et ont leurs propres sources.

3) Réservez dès que possible hôtel et, si nécessaire, transport (train).

Mais avec des tarifs annulables de préférence… On n’est pas à l’abri d’un changement de programme de dernière minute.

Deauville_drama_no pattinson

Or Deauville est une ville chère, et les prix gonflent à la période du festival. Les hôtels les plus abordables sont vite pleins (peut-être même avant les annonces des premiers invités, car il y a des cinéphiles qui iront quel que soit le programme).
La première de Knock Knock ayant été annoncée le samedi soir, j’avais prévu de ne passer que samedi et dimanche à Deauville. Quand ils ont finalement annoncé le programme détaillé, il s’est avéré que les trucs intéressants pour moi commençaient vendredi… Mais l’hôtel que j’avais réservé 3 semaines avant, pour la nuit du samedi au dimanche, n’avait plus de chambre pour la nuit du vendredi au samedi. Donc j’ai dû réserver dans un autre hôtel pour la nuit du vendredi au samedi, et pas loin de préférence, puisque la journée du samedi était chargée et que je savais qu’il faudrait que je trouve un créneau dans la journée pour « déménager » ma valise…

4) Pour le choix de l’hébergement

Tous les événements du festival se déroulent dans 3 salles de cinéma qui sont proches les unes des autres (5-10mn de marche maximum entre deux), et sur la plage à proximité également (les Terrasses pour les interviews / conférences de presse, les Planches pour les photo-call, etc). Cad que tout est dans le centre-ville de Deauville.
Dans le choix de l’emplacement, outre le prix, pensez au manger avant du coucher : il paraît que les restaurants sont plus abordables à Trouville – il suffit de traverser le pont à côté de la gare pour s’y rendre. C’est à 20 mn à pied environ du Casino Barrière (épicentre du festival). Il y a des supermarchés à Deauville (dont le Casino ci-dessous) pour acheter sandwichs et bananes*, mais guère de boutiques de snacks à emporter. Et les restaurants proches du centre-ville sont plutôt chers.

Le Casino de Deauville n'a rien d'exceptionnel...

Le Casino de Deauville n’a rien d’exceptionnel…

Attention aux « faux bons plans » des hôtels éloignés du centre si vous n’êtes pas motorisé : ça ne sert à rien d’économiser 20 Eur sur la chambre d’hôtel si vous dépensez 30 eur en taxi pour y aller. Les transports en commun sont rares (3 lignes de Bus Verts desservent Deauville, Trouville et Touques, mais ce sont des bus régionaux, donc peu d’arrêts). Ils ne circulent pas le week-end ni en soirée, et il y a au mieux 4 bus par jour. Donc inutile de compter dessus.
Pour le taxi : en dehors des heures d’arrivée des trains (cad par exemple si vous avez l’idée saugrenue d’assister à un film à la séance de 20h), il n’y a plus de taxi à la station de la gare. Et le numéro indiqué sur la borne de taxi de la gare de Trouville-Deauville n’est plus en activité… Je remercie chaleureusement le jeune homme providentiel qui nous a donné le numéro suivant alors qu’il attendait devant la gare avec ses amis :
Taxi : 02 31 87 11 11
Sinon, cherchez les N° sur le web avant de partir (et notez-en plusieurs : le numéro « hors service » figure encore sur le site de la mairie…), ou demandez-en un à votre hôtel.
Vous aurez peut-être plus de chance de trouver un taxi près du Casino, passé 22h.
(heureusement, à Deauville, les gens sont serviables)

Pensez aussi aux solutions alternatives d’hébergement, type AirB’n’B. Même la veille du festival, il restait quelques offres.

5) Récupérez la documentation existante

Téléchargez le « kit festivalier » sur le site officiel, une fois qu’il est en ligne : programme et catalogue sous forme PDF. Et commencez à faire votre programme :
– à quoi voulez-vous assister?
– laissez-vous de la marge entre deux événements, 20 à 30 minutes : n’oubliez pas que parfois, il faudra faire la queue pour être bien placé ou même pouvoir entrer.
– s’il y a des séances qui se chevauchent, regardez s’il n’y a pas une autre alternative – cf les projections presse.

6) Repérez les lieux

A l’avance par un plan. Je suis gentille, je vous en ai fait deux. En rouge sur le premier, les « spots à stars ».

Plan du centre ville

Plan du centre ville

Plan rapproché des principaux lieux

Plan rapproché des principaux lieux

Et sur place en arrivant un peu en avance pour commencer par repérer comment aller d’un endroit à l’autre, combien de temps ça prend réellement, et qu’est-ce qui a l’air accessible ou pas.
D’autant que le plan rapproché semble limpide, mais une fois installées les barrières protégeant les tapis rouges, c’est la croix et la bannière pour circuler dans l’espace autour du CID.
J’ai récupéré mon pass sans souci le vendredi (premier jour du festival) en début d’après-midi, tout était accessible depuis le boulevard Cornuche (la Cornuche des Américains?…). Mais le jour d’après, je n’ai jamais trouvé comment y retourner parce que tout était bouclé pour les VIP…
Quelques panneaux s’imposeraient, si les organisateurs me lisent. Ou un plan détaillé ajouté au programme.

7) A quoi peut-on espérer assister en tant que quidam non accrédité à Deauville?

Le plus important…

D’après le programme officiel : aux séances figurant en bleu sur le programme, avec par ordre de priorité : les accréditations, les partenaires (comprendre les sponsors et les gens invités par eux), les pass festival, et les pass journée. Attention toutefois : pour certaines séances, il est recommandé de faire la queue une demi-heure à l’avance, voire plus (dans le cas de Life présenté au Casino, ça n’a pas suffi…). Pour les films déjà sortis présentés dans le cadre des hommages, pas trop d’inquiétude à avoir. Mais pour les avant-premières, prévoyez large. La grande salle du CID a une bonne capacité (1500 places), mais elle était quand même pleine à craquer pour Knock Knock. On a intégré la queue 40 bonnes minutes avant le début du film.

Les activités en noir sur le programme :

Les fameuses cabines

Les fameuses cabines

les inaugurations de cabines sur les plages, pour les hommages. C’est LE spot pour réussir à avoir une photo ou un autographe. En effet, un tapis rouge de plusieurs dizaines de mètres est installé le long des planches pour aller jusqu’à la cabine attribuée à l’invité, avec des barrières pour que les gens s’y accoudent. L’invité va donc remonter tout le tapis rouge, généralement en signant des autographes et en posant pour les photos en chemin. N’attendez quand même pas le dernier moment pour vous installer : ce sont plutôt des stars que le festival honore comme ça. Donc minimum 15 mn avant l’heure pour être contre la barrière et pouvoir tendre votre truc à signer.

les conférences de presse : ce n’est pas clairement indiqué sur le site, mais contrairement à ce que leur nom indique, il est parfois possible d’y assister, sous réserve qu’il reste des places une fois que tous les gens accrédités et partenaires sont entrés. Il faut donc pour cela aller faire la queue à l’endroit où elles se situent (les Terrasses en général, cad sur la plage entre le Casino et le bar de la place). Et croiser les doigts très forts. Là encore, tout va dépendre du film et des invités.

Le tapis rouge...

Le tapis rouge…

le tapis rouge du CID pour les projections officielles en présence des équipes des films. Attention, il y a des pièges : d’abord, il y a un tapis rouge qui longe le boulevard et le CID : n’en tenez pas compte, c’est celui pour les faux VIP (cad vous si vous allez à une séance « bleue »). Le bon, c’est le très large qui va tout droit de l’entrée du grand hall du CID au boulevard.
Il y a un petit espace le long des barrières à droite, où peuvent se glisser quelques personnes (une rangée, en gros). Les places sont donc vite prises, et si vous arrivez à temps, n’hésitez pas à aller aussi au fond que possible (près des photographes de presse qui occupent le fond). En effet, les invités sont déposés à l’entrée du grand tapis rouge, voire même, fourberie : au FOND du tapis rouge à quelques mètres des photographes de presse. Autant dire qu’il vaut donc mieux se trouver près de l’entrée de la salle pour ne pas voir qu’une nuque s’éloigner vers la porte.

les projections de presse du matin : dans le programme papier et PDF ne figurent pas les séances matinales (8h30 en général) de projection presse. Or dans le programme en ligne, elles sont indiquées. Et en dehors de celles faites au CID, il est généralement possible d’y accéder avec le pass (journée ou festival). N’espérez pas y voir les équipes des films, mais si vous voulez juste voir un film de plus dans la journée, c’est bon à savoir!

Les séances en rouge, pourtant indiquées « accréditations seulement »… ou presque! Il y a des subtilités à chercher dans les petits caractères :

# certaines projections font l’objet de billets donnés avec le quotidien Ouest France, le matin même. Repérez donc les files d’attente devant les bureaux de presse, notamment celui de la rue Eugène Colas. Dans la limite des places disponibles. (et là encore, si tu n’es pas du coin, va le deviner…)

# des billets pour les projections « rouges » sont éventuellement disponibles au bureau du CID, à retirer au Parking le matin :
deauville_rouge_1

deauville_rouge_2

(le genre de trucs que j’ai été ravie de découvrir seulement en rentrant du festival tellement c’était planqué sur le site et indiqué nulle part sur place…)

Attention : il est indiqué que pour assister aux projections du soir au CID (et donc défiler sur le tapis rouge, même si ce n’est pas celui des vedettes), une tenue « de ville » est exigée. Pas nécessairement un smoking ou une robe de soirée, mais baskets interdites.

8) Les formules VIP

– Si vous avez les moyens, vous pouvez investir dans la formule VIP du Normandy Barrière :

Elle inclut, outre le pass journée, deux places VIP pour la projection du soir. Allez quoi, c’est juste le prix de la moitié d’un pass VIP pour Tokio Hotel, et la chambre 5 étoiles est incluse (avec petit déjeuner)!

deauville_VIP_4

deauville_VIP_5

– il y a d’autres pass VIP bien cachés :

Sur le site Recevoir en Normandie :

Il faut appeler pour avoir le détail, en espérant que le service continue tous les ans, le tarif étant indiqué « Tarif 2014 ».

deauville_VIP_1

Si votre entreprise a des moyens, passez donc par la Centrale du Cinéma, la boutique du cinéma pour l’entreprise :

deauville_VIP_2

deauville_VIP_3

9) Où d’autre voir des célébrités à Deauville lors du festival?

Aux événements organisés par les « partenaires » du Festival – ou à leur sortie si vous ne pouvez pas y accéder, puisque c’est souvent réservé aux VIP. Ainsi, cette année, Keanu Reeves a inauguré l’espace Kiehl’s, des produits de beauté du même nom.

keanu_kiehls club

Dans ces occasions, les partenaires invitent les célébrités pour faire parler de leur marque, donc forcément il est bien vu de créer le « buzz » avec un maximum de photos sur les réseaux sociaux…

Cet article de Gala datant de 2009 indique que les stars US descendent normalement plutôt au Royal Barrière, et les stars françaises au Normandy.
Possible… Je n’ai pas cherché à les attraper (je n’avais pas mes Pokeball) en dehors des apparitions officielles, donc pour les endroits VIP cet article est sans doute mieux renseigné que moi.

En résumé

Même si l’organisation est un peu compliquée et si ce n’est pas donné, le Festival de Deauville reste un festival où les fans lambda comme vous et moi peuvent encore voir des films, dont des documentaires ou des films rares, des avant-premières, et aussi approcher assez facilement des stars d’envergure. Comme en plus, la ville est belle et reste calme même en plein festival, c’est une parenthèse très agréable.

* pourquoi des bananes? Parce que ça a son propre emballage, ça peut se manger sans en mettre partout, et ça permet de bien se caler pour plusieurs heures en cas de planning très chargé.

4 réflexions au sujet de « Fandom : Guide du festivalier à Deauville »

    • Tant qu’à faire… Même s’il paraît que l’expérience est une lanterne qui éclaire le chemin déjà parcouru, j’ai cherché en vain quelque chose de genre AVANT d’aller à Deauville. Et vu que je n’ai pas trouvé, je me dis qu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même. Sur place, c’est dingue la moitié des gens qui ont raté des événements juste parce que tout est mal expliqué sur le site officiel. Dommage, alors que le festival justement rend les invités relativement accessibles!

  1. Ping : James Marsters au Comic Con de Paris. Dans convention, il y a… vention. Aussi. | Fan Actuel

  2. Ping : Best of Fan Actuel 2015 | Fan Actuel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s