Fashion victim : la paire de ciseaux, l’amie de la fashionista

etiquette_1

Ca se complique de plus en plus, quand on fait un nouvel achat vestimentaire. Déjà, depuis longtemps, il faut enlever l’étiquette de la marque et du prix. OK.

etiquette_3

Sur les petits hauts fluides de fifille, il faut aussi enlever les fausses bretelles qui servent (parfois) à faire tenir le bouzin sur les cintres. Et maintenant, il faut penser à découper ce bidule-là, sur pas mal de marques : c’est ce qui contient une languette magnétisée pour l’antivol.

etiquette_2

Et puis évidemment, entre le fait qu’on ne sait pas qui a essayé le vêtement avant, et les produits chimiques parfois rajoutés par les fabricants pour la conservation en entrepôt, il vaut mieux laver les vêtements une première fois avant de les mettre. Ce qui fait que généralement ils ne sont plus moitié aussi beaux qu’à l’achat.

C’est dur, la vie de fille.

Publicités