Cinéma : Knock Knock de Eli Roth, Liaisons fatales avec Keanu Reeves, Lorenza Izzo et Ana de Armas

J’avais lu le pitch de Knock Knock : Evan (Keanu Reeves) un architecte marié et bon père de famille, resté seul pour le week-end, ouvre la porte à deux jeunes femmes mal intentionnées. Ça débute comme le portrait craché d’une famille modèle * : époux architecte, épouse artiste contemporaine à succès, enfants blonds adorables, belle maison sur les hauteurs de Los Angeles.

Si je dois donner à un maximum de gens l’envie d’aller voir ce film, il y a deux bombasses pour ceux qui aiment, Keanu Reeves pour les autres, une scène de sexe à trois, du suspense, et de l’humour inattendu.

Je m’attendais à un thriller très gore, d’autant que le réalisateur avait jusqu’ici fait uniquement des films d’horreur. Eli Roth a annoncé en préambule qu’il y avait en fait une seule goutte de sang dans le film. Un peu plus, en fait. Il voulait peut-être parler d’une seule scène sanglante. Surtout comparé aux rivières de sang de The Green Inferno, son autre film qui sortira le 16 octobre 2015 et était également projeté à Deauville.

Le fait est que s’il y a des scènes violentes, elles sont rarement gore, et la violence psychologique est tout aussi importante. Le malaise vient du fait qu’il apparaît trop facile à quelqu’un de déterminé et sans scrupule de ruiner la vie d’autrui en peu de temps. Après ce film, si des jeunes filles en détresse vous demandent de l’aide, vous les laisserez sous la pluie.

Heureusement, pour alléger l’ambiance, il y a des scènes comiques inattendues. Cela commence avec Evan et sa femme (Ignacia Allamand) célébrant en avance la fête des pères, avec complicité, interrompus par leurs enfants. Et si on en juge à la conférence de presse, le tournage a dû être plutôt drôle aussi. Le film est plus ou moins un remake mis à jour (le personnage de Keanu utilise Uber et Facetime) de Death Game, dans lequel jouait Colleen Camp en 1977. Au final, un film assez inclassable, mais prenant et bien joué.

knock-knock-image-2-600x400

Les deux actrices principales, Lorenza Izzo et Ana de Armas, la brune et la blonde, de charmantes et sexy à la fois, deviennent franchement effrayantes quand il s’avère qu’elles ont un gros grain. On comprend qu’Evan, joué par Keanu Reeves, soit tenté. Et contrairement à ce que je pensais d’après le pitch, il résiste bien. Elles lui tendent un vrai traquenard, avant de vouloir lui faire payer d’avoir trompé sa femme. Euh… Attendez, on ne peut pas reprocher à quelqu’un quelque chose qu’on l’a contraint à faire?

Mais quand même, pauvre Evan… Il ne méritait vraiment pas ça! (et je ne dis pas ça parce qu’il est joué par Keanu). Sa femme et ses enfants non plus, d’ailleurs…

Tara Markov, dite Terra

Tara Markov, dite Terra

Bonus geek : Ana de Armas, en blonde (ce n’est pas sa couleur), m’a rappelé durant tout le film Tara Markov alias Terra, un personnage de la vieille série de comics les New Teen Titans (période Marv Wolfman et George Perez). Ce qui est une bonne chose, parce que ce personnage ambigu (au début en tout cas…) est l’un de ceux qui m’a le plus marqué à la lecture de comics. J’ai piqué l’image sur cette page qui vous en dira plus (en anglais), Dime-store dames, dédié aux personnages féminins de comics.

Mais sinon, si vous ne voulez pas vous spoiler toute l’histoire vu qu’elle est riche en rebondissements, procurez-vous simplement les deux Trades Paperback réédités chez DC, Terra Incognito et The Judas Contract.

knock-knock-image-5-600x400

Publicités

2 réflexions au sujet de « Cinéma : Knock Knock de Eli Roth, Liaisons fatales avec Keanu Reeves, Lorenza Izzo et Ana de Armas »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s