Expositions : Séoul, vite, vite et Tu dois Changer ta vie, au Tripostal, Lille 3000

Au Tripostal de Lille, à deux pas de la gare de la Lille Flandres, deux expositions se partagent les 3 étages et le sous-sol pour la durée de l’opération Lille 3000, du 26 septembre 2015 au 17 janvier 2016 : « Séoul, vite, vite! » et « Tu dois changer ta vie ». Je ne suis pas toujours emballée par l’Art Contemporain, mais ici je l’ai été. A signaler aussi : beaucoup de visiteurs étaient venus en famille, et j’ai rarement vu des enfants aussi intéressés dans une exposition d’art. Il y avait assez d’oeuvres ludiques ou visuellement parlantes pour qu’ils y trouvent leur compte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai adoré en particulier, dans l’expo Séoul Vite Vite, les nombreuses sculptures métalliques lumineuses et animées de U-Ram Choe, petites (enfin, pas si petites d’ailleurs: certaines font deux mètres d’envergure une fois déployées) merveilles de design et de poésie. La plupart de celles présentées à Lille font partie de sa série d’entités techno-organiques. Mais le carrousel à vitesse variable a aussi captivé petits et grands. Et le pavillon doré à « méduses » lumineuses était magnifique. Au point que je me suis sentie obligée d’illustrer cet article non seulement avec des images, mais aussi des vidéos (la première et la dernière ne sont pas des oeuvres d’U-Ram Choe).


Le reste de l’exposition sur les artistes coréens est très varié, avec évidemment de nombreuses références au régime communiste de la Corée du Nord et à ses violences. Une série de photos prises dans un grand ensemble avec toujours le même angle montre comment chaque famille essaie de personnaliser son salon. Un ensemble d’uniformes de lycéens cousus épaule à épaule illustre l’absence de liberté individuelle. Des boucliers en plastique recouverts de peinture argentée deviennent des miroirs. Il y a aussi, plus calme, des reproductions de DVD-Bang, des espèces de salles de cinéma où les jeunes peuvent s’isoler par petits groupes pour regarder un film (ou pas…).

Comme j’ai vraiment adoré l’exposition, j’ai mis plus de photos sur mon compte Facebook ici (pas besoin de compte pour les voir). Je le ferai régulièrement à l’avenir, pour éviter de trop vite surcharger mon compte WordPress dont l’espace de stockage n’est pas illimité.

La deuxième exposition a deux sens de parcours, qui se rejoignent au milieu. Le thème « Tu dois changer ta vie » est prétexte à montrer des oeuvres pour voir ou ressentir différemment le monde. Une grande cage de verre contenant des centaines de ballons verts remporte aussi un grand succès, notamment auprès des enfants: l’objectif est de rentrer dans la boîte et de la traverser en passant dans les ballons, pour sortir de l’autre côté. C’est ludique, on se perd dans un océan mou et vert qui rebondit…

lille_tripostal_changer_03

Il y des oeuvres interactives : Un mur semble recouvert de fourrure ou d’herbe blanche, qui est en fait constituée de testeurs de parfums, trois zones exhalant des odeurs d’herbe coupée ou autre. Une salle permet de tester une théorie sur l’effet sur le cerveau quand on écoute deux notes différentes dans chaque oreille. Le cerveau reconstitue un son hybride, mais la différence de sons stimule des zones différentes dans le cerveau, stimulant la créativité, ou la productivité, la joie, la tristesse… Des écouteurs sont à disposition pour tester si ça marche. Je me suis demandée si c’était ce qu’utilisait mon groupe préféré pour l’effet euphorique que ses chansons induisent sur moi.

lille_tripostal_changer_02

On trouve aussi pas mal de références à la pop culture détournée, parmi lesquels les photos de super-héros à la façon de portraits de peinture hollandaise, de Sacha Goldberger, qui ont fait le tour du web. Les acryliques de Grégoire Guillemin sur la vie secrète des super-héros. Ou A very old thing, de Gilles Barbier, une sculpture grandeur nature de la Chose vautrée devant la télé, sur laquelle poussent mousse, lichen et autres végétaux.

lille_tripostal_changer_01

L’exposition débute normalement au sous-sol par une partie plus glauque. Par erreur, on a commencé par les étages, et c’est heureux: l’inverse aurait pu nous refroidir… Avis aux claustrophobes, on commence par descendre des escaliers décorés de monstres, pour arriver dans des sous-sols aux murs bruts, à peine éclairés de loin en loin, par des oeuvres. Généralement des projections de vidéos, dont Ellis, de JR, un court-métrage sur Ellis Island, dans lequel joue Robert de Niro. Un autre film est une variante scientifique du parcours de dominos, où des fusions, torsions, glissements et explosions déclenchent chacun l’étape suivante du circuit. Amusant, mais hélas un peu long (une demi-heure…).

lille_tripostal_changer_04
Deux belles réussites de Lille 3000, qui ont su être à la fois innovantes et accessibles.

Informations pratiques :
Lille 3000 au Tripostal
Avenue Willy Brandt, Lille,
Gratuit avec le pass Lille3000,
8 eur (billet combiné pour les deux expos)
26 septembre 2015 au 17 janvier 2016

st p

Advertisements

8 réflexions au sujet de « Expositions : Séoul, vite, vite et Tu dois Changer ta vie, au Tripostal, Lille 3000 »

  1. Ping : Best of Fan Actuel 2015 | Fan Actuel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s