Freaky Friday : Robotech / Macross

Quand June a lancé le concept de Freaky Friday, à savoir des articles sur des souvenirs musicaux traumatisants ou honteux de notre jeunesse, ma première idée a été pour les bandes originales de ce dessin animé : Robotech alias plus ou moins Macross.

Minitokyo.Macross.579765

Oh, le dessin de Haruhiko Mikimoto qui illustrait mon premier numéro d’Anime Land!

Les? Oui, au pluriel. Parce qu’à l’époque, dans les années 80, les Américains ont vendu sous le nom de Robotech ce qui était en fait la compilation de 3 séries japonaises distinctes : Super Dimensional Fortress Macross, Super Dimensional Fortress Southern Cross et Genesis Climber Mospeada. Ceci avait pour but d’atteindre les environ 80 épisodes nécessaire pour pouvoir vendre la série en syndication, cad la revente en « pack » pour les réseaux de chaînes locales aux USA. Ils préfèrent des séries longues pour pouvoir faire des rediffusions quotidiennes sans retomber sur les mêmes épisodes au bout de deux mois. Pour unifier un peu ces séries qui avaient uniquement en commun une histoire mêlant robots géants, invasion extra -terrestre et chanson, ils ont créé de toutes pièces une bande-son plutôt rock. Celle-ci a nettement contribué au succès de la série aux USA (où des fans se mobilisent encore pour en faire un film) et en Europe.

L’histoire de Macross est tirée par les cheveux: un gigantesque vaisseau spatial s’écrase sur Terre, dans le Pacifique. Devant cette preuve d’une existence extra-terrestre évoluée, d’une part, et belliqueuse d’autre part, le vaisseau étant manifestement un vaisseau de guerre, les gouvernements s’unissent alors (ah ah, quelle blague, c’est totalement irréaliste!). Les Terriens réussissent au bout d’années d’études non seulement à tirer parti de sa technologie, mais aussi à l’adapter à la morphologie humaine (les ET semblent être des géants) et le rendre à nouveau opérationnel.

Alors que le SDF-1 doit être inauguré, la Terre est attaquée par des extra-terrestres (d’autres). Voulant utiliser un vaisseau qui a encore de nombreuses fonctions inconnues, le commandant de bord déclenche l’hyperespace. Malheureusement, au lieu de les conduire près de la lune comme prévu, le vaisseau se rematérialise vers Pluton, avec 2 porte-avions et une île voisine (habitée…) emmenés avec eux. Oups. Ils rassemblent tout ce beau monde dans le SDF-1 (ça va, y a de la place), où les civils entament une nouvelle vie durant le long trajet de retour vers la Terre…

anim_minmeiParallèlement à l’apprentissage d’un jeune pilote de chasseur spatial, Rick Hunter (Hikaru Ichijô en VO), la jeune fille dont il était amoureux, Lynn Minmay (Linn Minmei en VO), devient Miss Macross et la mascotte du SDF-1 suite à un concours de chant. Elle est chargée par ses chansons d’entretenir le moral des troupes et de la population. Au fil des combats, ils se rendent compte que leurs ennemis, les Zentraedi, ont une faiblesse: leur société militaire leur a interdit les émotions depuis longtemps. Les enfants sont conçus en laboratoire, ils ne vivent que pour la guerre. Or la musique terrienne les atteint et les horrifie (il est interdit de dire que ça se comprend quand on écoute la BO, merci). Donc en plus de galvaniser les troupes terriennes, les chansons de Minmei sont diffusées sur leurs ondes afin de désorganiser l’ennemi durant les combats. Voui voui…

anim_mulan_surprised

Non mais sur le papier, ça a l’air débile, j’en suis consciente. Mais ce n’est qu’une continuation de la scène d’Apocalypse Now où les GIs déboulent en hélico au son de la Chevauchée des Walkyries de Wagner. Ce n’est d’ailleurs peut-être pas un hasard si les chasseurs spatiaux transformables de Macross s’appellent… Des Walkyries. Ah! Vous rigolez moins maintenant!

Ayant découvert la série par sa diffusion française sur la 5 ou la 1, je ne sais plus, j’ai donc subi la version américaine. Mais je ne regrette pas, car même si j’aime aussi la BO d’origine, dans un style plus sirupeux, les chansons US m’avaient frappée à l’époque par leur rythme rock catchy, d’une part. Et par les paroles, dont je ne sais si elles ont été écrites par un ancien combattant jetant un regard à la fois désabusé et volontaire sur la guerre. We Will Win, la chanson que j’ai posté en ouverture, est l’hymne sur lequel Lynn Minmay accompagne les soldats lors des batailles, en particulier la spectaculaire bataille finale. C’est longtemps resté mon péché mignon de « chanson pour se donner de l’énergie et du courage » (pour info, il est chanté par Reba West, qui n’est guère connue pour autre chose chez nous).

 

D’autres, dans la suite de Robotech (mais en fait dans les deux autres séries, et chantées par des successeurs de Minmay), sont plus ouvertement des chansons « A quoi bon? », comme « Lonely Soldier Boy ». Ça colle bien à la série, d’ailleurs, car si aujourd’hui encore elle a des fans et qu’elle a fait impression à l’époque, c’est que loin d’être une simple série de batailles avec robots géants, elle montrait aussi le quotidien de civils, durant une guerre qu’ils n’ont pas demandée, avec des pacifistes qui s’y opposent, ainsi que la reconstruction après le conflit.

Look up, the sky is falling! by Yellow Dancer

Aparté : je tiens à préciser que cet article n’a rien à voir avec mon affection pour le chanteur androgyne de Tokio Hotel, ou le non moins androgyne vilain de Sailor Moon. Parce que je n’ai jamais vu la seconde partie de Robotech, où ce jeune homme aux cheveux violets se déguise en chanteuse (je ne sais donc pas pourquoi. J’imagine qu’il est recherché). Par contre c’est amusant, parce qu’en cherchant à illustrer cet article, je me rends compte que Bill lui a piqué un ou deux looks. 

Parlons un peu de la version japonaise :

Déjà parce qu’il y a grand débat sur le sujet, et qu’à une époque, des puristes refusaient même d’entendre parler de Robotech…

La version japonaise, donc, est assez typique des bandes originales de l’époque, pop et chantée dans les aigus, ce que j’adore quand il s’agit de moi aussi brailler à tue-tête. Elle aussi, une fois que je l’ai eue découverte sur des copies de copies de K7 audio (oui, à l’époque, être fan d’animation japonaise, c’était tout un trafic, il ne suffisait pas d’allumer son ordinateur), a rejoint ma playlist de feelgood music. C’est en partie sur les photocopies tirées d’un artbook que j’ai laborieusement tenté de déchiffrer les paroles, avec un dico de japonais à la main. Long et approximatif, mais je n’aime pas chanter en yaourt et j’aime comprendre ce que je chante.

Shao Paaaaai Loooon!

Oui, bon, ce n’est pas le meilleur exemple de la nostalgie des paroles, celle-ci… (en plus le titre n’est pas du japonais mais du chinois).

La principale porte le titre du film qui raconte en résumé l’histoire de Macross : « Ai oboete imasu ka », te souviens-tu de l’amour? (ci-dessus)

Question qui s’adresse aussi bien aux Zentradi qu’aux soldats sur le front…

Je vous laisse avec cette petite guimauve.

WE WILL WIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN!

(il n’est pas innocent que j’ai eu l’envie de vous la ressortir maintenant, après cette année quelque peu pourrie qui donne envie de prendre les armes…).

4 réflexions au sujet de « Freaky Friday : Robotech / Macross »

  1. Ah, Robotech j’étais tellement fan. Ma première fanfiction (paix à son âme). J’avais d’ailleurs voulu apprendre le japonais pour cette série à la base (bon mes cours de japonais n’ont pas été très loin je dois l’avouer).
    Et la BO était vraiment bien. D’ailleurs je me passe encore régulièrement certaines chansons. En plus de celles que tu cites, j’aimais aussi beaucoup « Flower of Life » (même si comme pour Look up the sky is falling, elle apparaît dans la suite de la série).

    Merci donc pour cette plongée dans des (beaux) souvenirs.🙂

    • Oui pareil, je n’ai même jamais trouvé le temps de regarder toute la série mais on m’avait filé une cassette audio avec la B.O. US, donc je connaissais ces chansons-là et je les trouve toujours pas mal du tout🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s