Exposition : estampes de Kuniyoshi au Petit Palais

Le Petit Palais présente encore une fois une superbe et originale exposition, ou plutôt deux expositions accolées. En premier, Fantastique! Kuniyoshi, le démon de l’estampeun bel ensemble d’environ 150 estampes japonaises du maître Utagawa Kuniyoshi, de la deuxième moitié du 19e siècle.  Allez-y vite si vous pouvez, c’est jusqu’au 17 janvier seulement.

kuniyoshi_04

Remarquez les effets de relief argentés sur le haut du samourai!

Alors fermé au reste du monde depuis quelques siècles, le Japon s’est rouvert au commerce en  1859 via le port de Yokohama. Il exporte entre autres des ukiyo-e : images du monde flottant. Le monde occidental a alors découvert ou redécouvert la culture et les arts japonais, influençant les artistes français dans un mouvement appelé le Japonisme.

Les estampes de la toute première salle sont d’ailleurs issues des collections de Rodin, Monet etc, via le musée Rodin. On y trouve aussi des affiches des toutes premières expositions d’art japonais en France, qui datent de 1883, illustrant que déjà, celles-ci suscitaient un intérêt certain chez les amateurs d’art.

kuniyoshi_02

Un très rare dessin préparatoire

Tout le reste de l’exposition (plus d’une centaine d’oeuvres!) provient de la collection particulière d’un collectionneur japonais. Il faut donc doublement en profiter, car l’occasion de les voir risque de ne pas se représenter.

Elles sont organisées par thèmes, qui correspondent aussi à des époques. Kuniyoshi s’est fait connaître avec une série de 104 guerriers, « Au bord de l’eau ». Dynamiques, elles sont très créatives.

kuniyoshi_01

Il s’est ensuite consacré aux portraits de la vie quotidienne à Edo, la capitale de l’époque, et notamment du quartier des divertissements (théâtre et prostitution), Yoshiwara. C’est ce qu’on appelle « le monde flottant », et les estampes le dépeignant remportent un franc succès. Les acteurs et les courtisanes de haut rang sont les stars de l’époque. En 1841, le shogunat voulant censurer les débordements interdit de représenter les acteurs. Kuniyoshi contourne l’interdiction en représentant des chats ou autres animaux… Affublés de tenues ou d’attributs qui permettent au public d’identifier en chacun un acteur vedette.

kuniyoshi_05

Il réalise aussi des séries animalières humoristiques, mettant en scène notamment des renards et des Tanuki (chien viverrin), fréquemment métamorphes dans le folklore japonais (je vous renvoie au fikm d’animation Pompoko du studio Ghibli).

kuniyoshi_06

A ce propos… Je ne sais pas si la légende de cette estampe est une traduction littérale du titre, une périphrase pudique, ou si le curateur ne savait juste pas regarder, mais ce n’est pas avec une gourde que le Tanuki assomme la carpe.

Un petit film en toute fin d’exposition explique comment sont fabriquées les estampes. A partir d’un dessin, plusieurs plaques de bois sont creusées, ne laissant dépasser que certaines zones sur lesquelles la peinture sera ensuite appliquée. La plaque maîtresse sert pour les traits noirs. Tout l’art des estampeurs consiste à réaliser des dégradés et autres effets par variation des outils de tamponnage.

kuniyoshi_07

A la suite des très colorées estampes japonaises, on passe à l’exposition  « Fantastique! L’estampe visionnaire », de gravures françaises fin 19e, début 20e (siècle, pas arrondissement. Normalement on écrit les siècles en chiffres romains mais je commence à douter qu’on enseigne encore ceux-ci. Et NON, je ne dis pas ça parce que je suis assez vieille pour avoir connu l’empire romain, petits malotrus!).

Les gravures. Oui. Comme ce sont des œuvres plus fragiles que les peintures, le Petit Palais expose ici temporairement une partie du fond de la BNF (pas la Big Name Fan, la Bibliothèque Nationale Française), sous le thème du fantastique. Intéressant, mais après la riche collection de Kuniyoshi, c’était plus terne (et un peu glauque).

estampe

Informations pratiques :
Fantastique! Kuniyoshi, le démon de l’estampe
Du 1er octobre 2015 au 17 janvier 2016
Horaires :
Du mardi au dimanche de 10h à 18h
Fermé le lundi et certains jours fériés
Nocturne le vendredi jusqu’à 21h
Plein tarif : 10 euros
Gratuit jusqu’à 17 ans inclus.

3 réflexions au sujet de « Exposition : estampes de Kuniyoshi au Petit Palais »

  1. Ping : Exposition : estampes de Kuniyoshi au Petit Palais | musnadjia423wordpress

  2. Ping : Best of Fan Actuel 2015 | Fan Actuel

  3. Ping : Post-scriptum : photos des expositions Kuniyoshi et L’Estampe Visionnaire, au Petit Palais | Fan Actuel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s