Exposition : le Musée Ephémère de Chaumet

Il y a quelques jours, je me suis rendue place Vendôme, non pour faire les soldes, mais pour visiter le Musée Ephémère de Chaumet.

Musée éphémère - Chaumet

C’était la première exposition de ce genre organisée par le joaillier de la place Vendôme, et ils ont semble-t-il été dépassés par leur succès : environ 80 visites par jour. Ca ne paraît pas beaucoup, mais le lieu ne fait qu’une cinquantaine de mètre carrés au maximum, à vue de nez, dont une bonne partie occupée par des vitrines. Et bien sûr, pour des raisons de sécurité tout autant que de confort, on évite de faire entrer trop de monde en même temps, car il y a quelques bijoux exposés.

Dans une salle, une vidéo présentait des réalisations et l’histoire de la marque (hélas je n’ai pas eu le temps de la voir en entier), ainsi que quelques bijoux napoléoniens. La marque a en effet acquis sa notoriété en réalisant les bijoux du sacre, et ensuite parce que Joséphine – première épouse de Napoléon – a fait d’eux ses fournisseurs officiels. Les emblèmes de la marque en sont restés l’abeille (symbole royal avant la fleur de lys) et l’épi de blé. Et ils ont également une collection de bijoux au nom de Joséphine.

Musée éphémère - Chaumet

Au mur, il y avait également des photos, parfois anciennes, car Chaumet a depuis fort longtemps un photographe attitré qui immortalise les pièces de haute joaillerie avant l’envoi aux commanditaires. Je m’intéressais particulièrement aux dessins préparatoires, car comme pour la mode ou l’architecture, j’ai toujours trouvé que ces dessins à vocation « utilitaire » étaient tout aussi envoûtants que le résultat final. Je ne dois pas être la seule : Chaumet a compté 3 dessinateurs lauréats du Prix de Rome. Vous en verrez d’ailleurs sur le site officiel, entre les photos de bijoux. Dans la salle du fond, d’autres dessins et des « maillechort » (= maquettes de bijoux en alliage maillechort, inventé par messieurs Maillot et Chorier), et quelques bijoux.

Musée éphémère - Chaumet

Entre les deux, un couloir est bordé de pierres encore brutes, dans leurs gangues : quelques émeraudes et spinelles, des pierres fines et des quartz de toutes les couleurs et de toutes les transparences. Près de l’entrée, des articles de haute joaillerie de toute beauté, dont des bagues ornées d’un insecte aux ailes serties de multiples petites pierres. La guide nous a expliqué « D’habitude on ne parle pas de valeur » (tellement peu qu’on ne prononce pas le mot « prix », chez Chaumet?), mais a tout de même indiqué que le prix estimé de ces pièces, non destinées à la vente, tournait autour de 80 000 Eur (du fait des matériaux, certes, mais surtout des 120 ou plus heures de travail méticuleux d’artisans-artistes experts). Et nous a rassuré sur le fait qu’il y avait nettement plus abordable dans les collections Chaumet.

Chaumet_attrape-moi-02-3028

Un dessin de bijou – source : site Chaumet

Il s’est avéré que c’était le dernier jour d’exposition. Ils avaient dû avancer la date, car sur les sites, elle devait se poursuivre jusqu’au 30 janvier. Vue l’affluence, la visite guidée fut donc un peu abrégée et décousue, je le crains. Et je n’ai guère eu l’occasion de prendre de bonnes photos. On nous a recommandé de venir plutôt en semaine. Difficile quand on travaille, mais si vous avez l’occasion pour la prochaine exposition… vous le saurez!

Car cette exposition était un test, et devant l’intérêt montré par le grand public pour découvrir la riche histoire de leur maison, Chaumet compte bien renouveler l’expérience, avec des thèmes différents à chaque fois. Pour ceux qui ont les moyens, sachez que la boutique est séparée de ce petit musée. Vous pourrez y trouver votre bonheur avant ou après l’exposition.

Advertisements

10 réflexions au sujet de « Exposition : le Musée Ephémère de Chaumet »

    • C’était un peu bref quand même, d’autant plus que vu l’affluence, on n’a pas pu rester plus longtemps que durant la présentation de la guide. Mais j’essaierai d’aller voir les prochaines!

  1. Elle a l’air vraiment chouette ! Je n’y suis finalement pas allée, mon voyage à Paris est passé tellement vite.. Je n’ai pu faire que (mais c’est déjà pas mal) l’exposition consacrée à Bettina Rheims à la Maison Européenne de la photographie. L’article est en préparation 🙂
    En tout cas j’aurais bien aimé faire celle-ci aussi. Je ne manquerais pas la prochaine ^^

  2. Ping : Musée Éphémère Chaumet (2) : Une Education sentimentale  | Fan Actuel

  3. Ping : Découvrez, aimez, souriez, : c’est la #MuseumWeek | Fan Actuel

  4. Ping : Best of Fan Actuel 2016 | Fan Actuel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s