Parisienne mais presque : l’alcool (j’aime pas ça) 

C’est curieux: depuis quelque temps, lors des questionnaires médicaux de routine, ils ont ajouté la question  « Vous consommez de l’alcool? ». Effet de mode, du développement du binge drinking, de la plus grande conscience des risques pour la santé. Ou bien avec l’âge, j’ai développé une tête de poivrote, je ne sais pas.

Pourtant, je ne bois pas.

anim_kaamelott_c'est sans alcool

Je ne sais pas s’ils me croient. Ou si, s’ils me croient, ils se demandent si je suis en voie de radicalisation. Ce qui ne risque pas d’arriver, puisque je suis encore plus allergique à la religion qu’à l’alcool.

Non, la raison est plus prosaïque : je bois extrêmement rarement de l’alcool, parce que je n’aime pas ça.

Là, généralement on me répond  « Oh, mais tu peux pas dire ça, ça dépend des alcools, il y en a tellement de différents, et ils n’ont pas tous le même goût ».

Ils n’ont pas toutes les mêmes arômes, mais ils ont tous pour moi un même arrière-goût désagréable, qui les gâche. Bière, cidre, vin blanc, vin rouge, champagne – et pourtant on m’en a fait goûter des bons. Mais à chaque fois, le verdict de mon palais était « Oui c’est vrai, il y a des notes fruitées / parfumées / ceci-cela, dommage qu’il y ait cette nappe de crame-langue par dessus ». Dont je suppose donc que c’est le goût de l’éthanol, C2H5OH.

ethanol

C’est dommage, il a une bonne tête de chien contorsionniste

La preuve en est que par contre, les plats mijotés à l’alcool (boeuf bourguignon, carbonade flamande etc) ne me posent aucun souci. Normal : l’éthanol ayant un point d’ébullition beaucoup plus bas que l’eau (78°C au lieu de 100°C), les plats mijotés longtemps n’en contiennent plus guère.

Par ailleurs, mon système digestif assez sensible n’apprécie guère l’alcool non plus. Et là on me dit « C’est parce que tu ne bois pas, tu n’es pas habituée. Il faut t’y mettre » (je vous jure que je n’invente rien).

J’ai un peu de mal à comprendre la logique qui incite les gens à vous pousser à faire un truc pas très bon pour la santé, pour lequel de surcroît vous n’avez aucun goût. Ça leur est à ce point étranger, le concept qu’on n’a pas tous les mêmes goûts?

judgemental

Est-ce que le fait de n’avoir jamais pris de cuite est réellement un manque à ma vie? J’ai déjà eu la nausée, j’ai déjà vomi mon déjeuner, j’ai déjà eu mal au crâne… La combinaison des trois ne doit pas être bien différente, et ne m’attire pas vraiment. On ne parle pas de l’ascension du Mont Blanc, hein. Comme objectif de vie, excusez-moi d’avoir d’autres choix à ma disposition avant de m’attaquer à « me soûler la gueule ».

Le seul inconvénient que ça me pose à moi, c’est de devoir me justifier à chaque pot ou sortie avec des gens qui ne sont pas au courant, vu qu’être sobre constitue semble-t-il un crime à l’esprit de fête, pour certains. Mais vu que ça vient de leurs a priori, je préfère camper sur mes positions plutôt que me pourrir la digestion pour eux.

Publicités

31 réflexions au sujet de « Parisienne mais presque : l’alcool (j’aime pas ça)  »

  1. Et bien on est deux ! (voir plus)
    Je n’ai jamais bue d’alcool et je n’en boirais JAMAIS . Je n’ai jamais pris un verre, juste des mon chérie et dernièrement un poulet au cidre (mon beau papa a ajouté du cidre froid pour le gout mais noyé dans la chaleur la quantité d’alcool a du réduire car j’étais pas bourré).

    Je ne bois pas car j’ai vue des cas qui mon choqué, et comme je bois pas mal quand j’aime une boisson sucré, je me dis qu’avec l’alcool cela serait catastrophique et j’ai vraiment pas envie de ressembler à une épave. La meilleur des solutions dans ce cas c’est de ne pas boire. JE ne supporte pas l’odeur en plus (sauf pour les wiskie car c’est particulier) mais c’est tous.

    Et c’est usant d’être face à des gens qui t’incite tous le tps à boire ou à gouter et qui ne respecte pas forcément le fait que tu sois anti alcool (pour mon cas) . Etre constamment juger car tu préfère un ice tea plutôt qu’une bière à 2 bals franchement, …

    Heureusement il y en a quand même pas mal qui ne sont pas trop chiant avec ça XD

    • Ah, c’est un cas un peu différent, mais ma foi si tu crains la différence, autant ne pas prendre de risques. C’est drôle que tu dises avoir mangé des Mon Chéri, parce que les gens qui boivent de l’alcool trouvent ça dégueu souvent XD
      Et même sans jamais boire d’alcool, ce n’est pas avec un plat au vin ou au cidre que tu peux devenir pompette 🙂 J’en mange pas mal car j’aime bien les plats mijotés, et je n’ai jamais eu aucun « symptôme ». Alors que je deviens « gaie » au bout d’un demi-verre de champagne 😉
      Après c’est vraiment cette pression idiote de certaines personnes qui me dérange le plus. Heureusement ce n’est pas tout le monde!

      • C’est clair qu’il ne faudrait pas que je me mette à boire (oups manger pardon) la boite complette car là je ne pourrais plus conduire (c’est écrit sur la boite).
        Mon beau père bois de l’alcool et aiment au temps que moi les mon chéris XD Ce soit être un question de gout au final. 🙂

  2. Je comprends ton approche même si je bois mais de manière modérée, j’aime bien boire un verre de vin ou d’alcool pendant les repas mais c’est tout. Tout comme toi je trouve que sur tout notre parcours que ce soit études ou même boulot c’est un concours permanent de savoir combien de cuites tu as eu et de connaitre ta capacité à supporter l’alcool . Je n’ai jamais rien vu de marrant ni de « génial » à mesurer sa capacité à avoir des comportements stupides parce qu’on est bourré ou « content » comme ils disent, et quand tu te limites en alcool , on a clairement l’impression que tu ne rejoins pas la catégorie des « gens qui profitent de la vie » tu passes pour un rabat joie. Quand tu as l’occasion dans une vie de voir ce que produise les ravages de l’alcool dans la vie d’une personne ça ne te donne pas envie d’en abuser. Je ne sais pas si tu as eu le même ressenti mais pendant les études ( université , école et je ne parle pas période lycée ou collège ou ça commence déjà mais plus mesuré) rares étaient ceux qui ne passaient pas les week-end sans s’en mettre dans le gosier ou se ravir d’avoir passer une partie du temps la tête dans les toilettes parce qu’ils avaient trop bu… génial comme activité.

    Donc je te comprends sur le fait d’avoir à se justifier de ne pas boire ou de ne pas vouloir en boire autant que les autres, il n’y a rien de glorieux dans cela à mon sens. a t-on envie de réellement sensibiliser les jeunes à l’alcool (le lobby de ce milieu est très très fort) j’en doute…. mais je comprends et te rejoins dans ton approche.

    • Je n’ai rien contre le fait de boire, hein, soyons clairs. C’est juste que comme je n’aime pas le goût ni l’effet, je ne vois pas l’intérêt de le faire dans mon cas. Mais contrairement aux casse-pieds qui veulent me faire boire, moi je n’essaie pas de les « convertir » aux boissons sans alcool et je ne juge pas 🙂 (bon, sauf les vrais alcoolos incapables de s’amuser sans finir la tête dans les WC… Là je suis désolée, je pense qu’il y a un problème 😛 Ou au minimum que je vais rester trèèèès loin des soirées que la personne organise, car de toute évidence on n’a pas la même conception de la fête…).
      Je trouve ça un peu bizarre de se glorifier de ne pas se souvenir comment on a fini la nuit. Surtout si on a conduit ou même pris un vélo pour rentrer : on devient dangereux pour les autres aussi!
      Mais tout ce que je demande, c’est comme toi de ne pas être regardé de travers ou moqué parce que je prends un coca ou un Ice Tea au lieu d’une bière…

  3. Je ne bois que très rarement (voire moins que rarement) et j’avoue que cette incitation à boire de la part de notre entourage est vraiment désagréable. Je ne bois pas mais ce n’est pas pour ça que je ne suis pas capable de m’amuser (et au moins moi j’aurais la chance de m’en souvenir). Les gens n’ont pas l’air de saisir mais je m’en bats un peu les steaks, je fais ça pour moi, parce que je n’aime pas trop ça, parce que je n’en ressens pas l’envie, parce que c’est mauvais pour la santé. Et c’est mon choix, leur jugement ils en font ce qu’ils veulent mais moi je le vis bien ^^

  4. Je comprends complètement ton point de vue, même si personnellement la question ne me pose pas de problème. Avec modération évidemment. Je n’ai jamais bu au point d’être malade ou d’avoir la gueule de bois. Il est tout à fait possible que ton système digestif ne supporte pas l’éthanol d’ailleurs. Je suis absolument contre le fait de faire du forcing pour convaincre les gens de boire. C’est probablement ce qui m’insupporte le plus. Tu n’aimes pas ça, tu n’aimes pas ça, point, chacun sa liberté.

    • Voilà! Et je tiens à préciser que ça ne me dérange pas que les gens boivent (même si j’évite la compagnie de ceux qui ne conçoivent pas de s’amuser sans carrément se bourrer la gueule jusqu’au coma éthylique… parce qu’on n’a de toute évidence pas la même notion du « fun »). La plupart de mes amis boivent de façon occasionnelle / festive. Quelques uns ne boivent pas, par goût en général. On s’entend bien quand même 😉

  5. Idem, je suis comme toi, je n’ai jamais pris de cuite et je n’aime pas le gout de l’alcool, et ça n’a rien avoir avec une histoire de fruité ou pas fruité effectivement c’est vraiment LE GOUT de l’ethanol que je n’aime pas non plus.
    J’ai toujours de grand yeux ronds qui s’ouvre quand je dis que non je ne boirais pas.
    Surtout lors d’un pot entre collègue qui amène du mousseux le truc encore plus degueux que le vrais alcools lol
    ref voila voila Bienvenue dans notre vie de personnes sobres xd

    • C’est drôle : je pensais avoir droit à des commentaires genre « Noooon, tu ne bois pas? Comment tu fais?! », et j’ai déjà 3 commentaires sur 5 de gens qui ne boivent pas! Faut qu’on monte une Association de Défense des Sobres XD

  6. A l’inverse, j’ai souvent des regards bizarres quand je dis que j’aime bien boire une bière de temps en temps (avec modération hein, en soirée, dans un bar) et là, on me dit de faire gaffe, que je suis une fille (il parait que c’est un alcool de mec… ^^) et que vu mon gabarit, je dois être pompette facilement (certes mais je connais mes limites). Tu vois, comme quoi, les gens sont toujours pénibles ! Ils veulent te forcer à boire quand tu bois pas et quand c’est le cas (toujours avec modération), on te regarde comme si tu allais bientôt sombrer et boire ton parfum…

    Personnellement, je ne force personne parce que je n’aime pas qu’on me force à boire ou à manger qqchose que je n’aime pas (le fromage par exemple, je deteste ça mais on veut toujours m’en faire découvrir des « vraiment bons »).

    Tu peux toujours sortir l’excuse de « je suis une ancienne alcoolique repentante », ça devrait leur couper la chique la prochaine fois 😀

    • Ah bon?! Toutes les filles et femmes que je connais qui boivent de l’alcool ne crachent pourtant pas sur une bière bien fraîche en été. C’est un peu LA boisson de l’été en terrasse… Pour se rafraîchir, ce n’est pas du vin qu’on boit. Il me semble. En plus ce n’est pas très fort. Dans les concerts aussi, où de toute façon en gros tu as le choix entre bière et coca…
      Pour le fromage : copine! Une de mes prochaines diatribes concerne justement aussi le fromage XD Je n’aime pas non plus.

      • Hahaha super, j’ai tellement hâte de lire ça !! C’est une des grosses problématiques de ma vie, le fromage, j’ai déjà presque failli me battre parce qu’on essayait de m’en faire manger de force (littéralement) mais on en reparlera 😉

  7. Je ne bois plus aucune goutte d’alcool depuis presque 20 ans, à présent; ceci pour différentes raisons dont l’une est d’ordre médical (mon traitement n’est pas compatible avec l’alcool) mais aussi par choix. Et évidemment, j’ai complètement perdu le goût de toute forme d’alcool.
    Mais on me pose très souvent la question: « pourquoi? ». (apparemment, le « ça ne te regarde pas » ne suffit pas ^^).
    J’assume le fait que j’en ai bu (pas forcément modérement, parfois) étant jeune mais j’assume aussi le fait de ne pas en boire. Je connais des gens qui ont toujours détesté le goût et je trouve normal de respecter leur choix – et de ne pas les servir!
    Pourtant, ça ne cesse pas: je ne bois pas, mon conjoint non plus (son père venant de décèder d’un cancer du foie à cause d’abus alcoolique, ceci explique aussi cela pour lui….), et on nous ennuie régulièrement avec ça.
    J’ai aussi essayé le « j’ai été alcoolique », pour fermer la bouche de certains. (pas mal).

    • Oui c’est curieux cette insistance, hein? Si tu dis que tu n’aimes pas les films d’un certain genre ou que tu n’aimes pas les betteraves, les gens vont moins souvent te forcer à essayer quand même…
      Mais il y a des sujets comme ça, où tu passes vraiment pour un extra-terrestre. Comme si on était une offense vivante à leurs goûts à eux.
      Si encore on était militants et qu’on donnait des leçons aux gens pour leur dire que boire c’est le MAAAAHL, mais non. On s’en fout, on fait ça par choix, pour nous, même pas forcément pour la santé.

      • C’est comme la viande, regarde. De nos jours, c’est cooooool de ne pas en manger (je ne juge pas mais il y a un effet « mode « qui a toujours le don de me taper sur le système). Dommage pour moi, je n’ai vraiment jamais aimé ça ( le désespoir de ma famille quand j’étais gosse et que ce n’était pas du tout mode). Donc, je mange très peu de viande hormis la volaille et ceci depuis que je suis gamine – et par goût. Je déteste la viande rouge et pire, le porc. Tu vois les remarques que j’ai pu entendre….
        Bref, je m’en tape, je ne donne pas de leçons; c’est par goût.

        • Ah, oui, être en avance sur les tendances c’est pénible aussi! Parce que du coup, avant la mode on te trouve bizarre, pendant on te trouve superficiel. Moralité : il faut se moquer de ce que pensent les gens et faire ce qu’on aime. Sinon, non seulement on se frustre ou on se force, mais en plus pour rien vu qu’il y aura toujours des cons pour critiquer…

  8. J’ai bu, je me suis bourré la gueule un peu trop souvent à mon goût à l’arrivée en fac. Sans vraiment y prendre grand plaisir. Maintenant je suis fière de ne plus ressentir le besoin de boire pour apprécier une soirée, fini cette sensation de se forcer.
    Et pour ceux qui se demandent pourquoi on ne me voit jamais boire, je leur répond avec un grand sourire que j’en ai pas besoin pour m’amuser, au contraire 😀 !
    Par contre, du bon vin pendant un bon repas, ça… 😉

    • A mon avis, si tu DOIS te bourrer la gueule pour apprécier une soirée, c’est qu’elle est pourrie XD
      Par contre, boire un verre ou deux pour plus facilement se détendre, si on est timide, ou juste parce qu’on trouve ça bon (et je ne discute pas qu’il y en a qui sont bons au goût – si on n’est pas allergique à l’éthanol comme moi 🙂 ), je le comprends tout à fait!
      Je ne suis pas anti-alcool…

      • En général, elles l’étaient un peu, ouais x). Y en a même qui mélangent les alcool les moins cher et boivent cet horrible cocktail juste pour se bourrer encore plus vite… M’ouais, moi pas comprendre.
        Mais oui, avoir envie de déguster un verre, y a pas de problème. Et ne pas aimer, ne veut pas dire être anti-ça..
        L’alcool, c’est bon quand c’est pas fort et raisonné 🙂

  9. Je vais te rejoindre dans le club des non-buveurs d’alcool. En plus c’est pour la même raison, je n’aime pas l’alcool. C’est toujours un peu gênant de devoir se justifier de ne pas prendre d’alcool quand tout le monde le fait.
    Et de toute façon, ça ne nous a jamais empêché quoi que ce soit.

    • Encore un non-buveur! Mais en fait on est quasiment majoritaires! 🙂 (ou alors comme on ne passe pas nos soirées à rouler sous les tables, on a du temps pour bloguer…)

  10. Moi aussi je rejoins le club !
    J’aime consommé un apéritif sucré à l’occasion mais rarement plus. Tout comme vous, je suis le slogan « sans alcool, la fête est plus folle! » parce que je sais m’amuser sans lui !
    Les gens qui incitent les autres à l’apprécier ne sont probablement pas bien dans leurs baskets : je les plains.

  11. Ping : Liebster Award 2016 X3 et Dragon Loyalty Award : ça c’est un tir groupé de tags! | Lady Butterfly & Co

  12. Ping : Reportage: mon premier Download Festival | Fan Actuel

  13. Ping : Concert : Tokio Hotel à l’Olympia – Dream Machine | Fan Actuel

  14. Ping : Lundi mon Tag : Quand j’étais ado… | Fan Actuel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s