Cinéma : Star Wars : le Réveil de la Force

J’ai attendu un mois pour en parler, afin de pouvoir me lâcher sur les spoilers.

Donc ALERTE, SPOILERS CI-DESSOUS.

anim_luke-father-spoiler-gif

Étant une fan de la Guerre des Étoiles, j’attendais ce nouvel opus. Étant une fan déçue par la trilogie de prequels, je ne l’attendais pas avec une impatience démesurée. Chat échaudé craint l’eau froide (chat craint l’eau, de toute façon, il est idiot ce proverbe). Je n’avais pas guetté les infos filtrant sur le making off.

En 1999, quand la Menace Fantôme était sortie, j’étais allée le voir à Londres, où il sortait le 14 juillet (!) alors que la France devait attendre le 13 octobre pour le voir. In English, à l’Odeon de Leicester Square. Parce qu’il était hors de question d’attendre alors que ça passait si près, et que je me fasse spoiler avant de le voir (oui, j’étais déjà pas mal active sur Internet à l’époque, et sur des sites anglophones).

anim_want button

Je ne regrette pas l’expédition, c’était mon deuxième voyage à Londres et j’en ai bien profité par ailleurs (un petit tour au British Museum, etc). Le film, lui, m’avait moins emballé que prévu. J’en garde surtout le souvenir que les considérations du blocus économique du début du film, in English in the text, c’était un peu ardu. Que les prix des billets de cinéma à Londres étaient prohibitifs. Et que les Anglais sont bruyants et font tomber du popcorn partout.

Ici, loin de réserver mon billet 2 mois à l’avance, et parce que je n’avais pas non plus envie de faire la queue des heures, j’ai attendu mes congés de Noël pour aller le voir en semaine, en journée, plusieurs jours après la sortie. La salle était bondée quand même. Et ce qui me motivait le plus à y aller, c’était de revoir la vieille équipe – Luke, Leia, Han, et même la carpette ambulante (mais je suis partiale aux acteurs qu’on voit. Les robots et les wookies, on pourrait mettre n’importe qui dedans, alors ce n’est pas pareil).

reunion

L’autre motivation, c’était d’aller le voir avant d’avoir vu ou entendu trop de spoilers. Mais de ce côté, je dois admettre que pour une fois, les gens et les médias ont été exceptionnellement respectueux, et ont évité de balancer des révélations sur l’histoire durant 2 bonnes semaines après la sortie. Des bisous à tous (sauf au connard qui a lancé un gros spoiler en commentaire sur le Facebook d’une grosse communauté geek. Que ta bio soit écrite par G.R.R. Martin, pauvre buse!).

Au moment où les poinpoins de la musique de John Williams ont retenti et où l’écran familier s’est déroulé sur fond étoilé, j’avoue que ça m’a fait quelque chose. Comme à chaque fois que j’entendais la même musique quand le Grand Rex l’utilisait comme musique d’intro pour remonter son grand rideau (ça fait longtemps qu’ils ne le font plus, hélas). Un peu comme rentrer à la maison. Un petit serrement de coeur, un peu de buée dans les yeux (enfin chez moi, la musique c’est lacrymal…). Découvrir que Lawrence Kasdan avait co-écrit m’a un peu rassurée, puisque c’était le scénariste de L’empire Contre-Attaque. Franchement pas le moins bon des films.

Et puis ça s’est gâté…

star-wars-harrison-ford-carrie-fisher-and-mark-hamill-on-the-set-of-star-wars

Pourtant, je reconnais quand même aux deux scénaristes que leurs dialogues sont un peu meilleurs que ceux de Lucas sur la prélogie. Les personnages retrouvent le ton un peu blagueur (mais pas complètement débile comme Jar-Jar Binks) des débuts. Et un peu comme le premier reboot de Superman, on sent que ça a été écrit avec affection et révérence pour l’historique, par des gens qui connaissent. Des fois c’est sympa… Mais d’autres, c’est carrément répétitif.

Encore un héros (bon, une héroïne) qui grandit sur une planète désertique recouverte de sable en rêvant d’autre chose. Encore une jeune femme en blanc à sauver (même si 90% du temps elle se débrouille très bien toute seule). Encore un pilote au sourire ravageur. Encore un petit robot rigolo et débrouillard qui se retrouve dépositaire d’un secret de guerre. « Au secours, Obi-Wan Kenobi…Vous êtes mon seul espoir ». Ah non, pardon. Encore la menace d’un ordre maléfique dictatorial mené par un chef mystérieux qui devrait consulter un dermatologue. Encore un séide en armure et masque noir. Encore une super arme planétiforme explosée… (il paraît que ce dernier point a été une demande de Disney, dont ne voulaient ni JJ Abrahams ni Lawrence Kasdan).

Vous m’arrêtez si vous l’avez déjà vu. Que la plupart de ces points se retrouvent entre La Guerre des Etoiles : Un Nouvel Espoir et La Menace Fantôme, ce n’était pas un problème : c’était une façon de tracer un parallèle entre l’itinéraire d’Anakin et, plus tard, celui de son fils, ça ajoutait plutôt une lecture aux films. Tous deux perdent un mentor, puis une main. L’un succombe au Côté Obscur, l’autre non. Certains ont noté la ressemblance physique et de rôle entre Yoda et Maz Kanata. Je vous avouerai qu’à ce stade du film, je ne m’en souciais plus vraiment.

mark hamill carrie fishier and dad

Puisqu’on parle de ressemblances, c’est curieux : Rey ressemble beaucoup à Padme (ou plutôt à Kiera Knightley, qui jouait la suivante et « doublure » de la reine dans la Menace Fantôme), alors que Kylo Ren ne ressemble pas à qui il devrait ressembler.

Il ne ressemble à rien, d’ailleurs, quand il enlève son masque. Solo lui dit qu’il n’a pas de raison d’en porter, mais si: il est beaucoup plus inquiétant avec. Sans, on dirait Severus Snape jeune, aux cheveux gras et au visage ingrat. Je ne pensais pas commenter dans ce sens le physique d’un acteur. Surtout au milieu de la tendance actuelle à faire des reboots joués par des mannequins trop lisses, je devrais me réjouir qu’il y en ait un au physique « atypique », pour être gentille. Je suis sûre que c’est un garçon charmant. Mais dans ce rôle, sa tête d’ado Biactol ajoute au fait que j’ai plus l’impression de voir un lycéen rageux casser son clavier d’ordinateur parce qu’il n’a pas eu assez de likes sur la vidéo de sa reprise de Smells like teen Spirit*, que le nouveau Seigneur Sith qui met en péril la Nouvelle République.

Les crises de nerf à répétition, ça ne fait pas très Sith. Oui, je sais, un Jedi doit maîtriser ses émotions, c’est l’incapacité à le faire qui a perdu Anakin Skywalker. Mais Darth Vader n’était pas un hystérique. Quand il étouffait un gradé de l’Empire, ce n’était pas sur un mouvement d’humeur: c’était délibéré, et ça transmettait son mépris de la vie. La crise d’adolescence d’Anakin était vraiment la dernière chose que je voulais revoir de la saga. Enfin, l’avant-dernière, avec Jar-Jar Binks… (je vous recommande d’ailleurs la lecture du compte Twitter Emo Kylo Ren)

En parlant de Severus Snape et des vilains de l’histoire, pourquoi doivent-ils combattre Voldemort?… Le Big Bad de l’histoire est tellement un copier-coller du Palpatine de l’épisode IV que je n’arrive pas à me souvenir de son nom. Ni à m’intéresser à lui.

vi38lb7yqfu063_2_hd.jpg

Rey est trop parfaite (même si ça n’a pas suffi à ce que Disney l’inclue dans le merchandising destiné aux garçons – je vous avais déjà rapporté exactement le même problème en mai dernier, et les mêmes causes, au sujet de la Veuve Noire dans les Avengers, absente des jouets…). Je veux bien que la Force soit puissante chez elle, mais même Anakin et Luke ont dû apprendre à s’en servir. Ça lui vient drôlement facilement, le contrôle mental, la télékinésie… Déjà que je trouvais ridicule, dans La Menace Fantôme, qu’un Anakin de 8 ans sache tout piloter… Là, c’est la même chose en pire.

Remarquez, Finn aussi apprend vite à manier l’épée laser – quand on sait le mal qu’ont les Stormtroopers pour toucher un éléphant dans un couloir avec leurs pistolets laser… Et par contre, ils ne savent pas piloter, les Stormtroopers? Curieux. Oui, je sais, les fantassins ne sont pas non plus formés à piloter des chasseurs de la Patrouille de France, dans notre monde. Mais franchement, vu que pour piloter un vaisseau Naboo, il suffit d’appuyer toujours sur le même bouton, j’ai du mal à croire que ce soit si compliqué de piloter un chasseur TIE.

anim_star wars_dark side

Le parallèle First Order / 3e Reich est poussé un peu plus loin (discours, recrutement musclé au berceau, déshumanisation des soldats). Mais ça reste le même genre d’ennemis. Et ce qui aurait pu apporter un changement de rapport de forces dans la situation, à savoir la Nouvelle République, est évacué rapidement, d’autant plus rapidement que même Leia n’en fait plus partie. On se retrouve donc quasi exactement dans la même situation qu’à la fin du tout premier film: Un Nouvel Espoir. Arrivée là, je me demandais un peu pourquoi ils s’étaient donné la peine de faire un film…

Heureusement, il y a « les vieux ». Le « tas de ferraille », et puis les vieux acteurs. Je ne sais pas si ce sont mes lunettes de fan teintées de rose, la nostalgie, l’histoire de leurs personnages, ou le fait que l’âge a apporté aux acteurs du métier et de la profondeur, mais j’ai trouvé qu’en une scène, ils apportaient plus d’humanité au film que les autres en 20 mn de temps à l’écran. Ce qui n’était pas du luxe.

Ceci étant, j’avais eu un peu le même problème avec la deuxième trilogie comparée à la première, et l’âge des acteurs n’est pas seul en cause (même si je pense qu’il y participe. L’impression de voir une série avec ados en plastique nuit au réalisme). L’amitié qui se noue au fil des films entre Han, Luke et Leia est nettement plus crédible que celle entre Anakin et Obi-Wan. Et je ne parle même pas de la romance entre Leia et Han d’un côté, entre petites piques et rapprochements, face à celle entre Padme et Anakin, cousue de fil blanc.

1e86aeda26b82b3e0745d6460579f42b

Avez-vous vu les essais de Mark Hamill pour le rôle de Luke? J’ai longtemps pensé, influencée par le snobisme français contre les films de genre, qu’il n’était pas forcément un très bon acteur, n’ayant pas réussi à percer après Star Wars (même s’il est culte auprès des geeks pour avoir, outre ce rôle, prêté sa voix à divers personnages de jeux vidéos et dessins animés). Mais en voyant son essai et celui d’un autre acteur (pas Harrison Ford, qui lui donne déjà la réplique ici), j’ai réalisé qu’il était le seul des deux à amener de la conviction à un texte incompréhensible (un charabia de Lucas bourré de références à l’univers Star Wars et des planètes bizarres). Un talent sans doute pas si commun. L’imagination?

Les nouveaux personnages, pour l’instant, je les trouve un peu fades. Sympas, sans plus.

Et je crains un peu de ne pas avoir trop de surprises dans les films à venir. Car certes, il y a des mystères en suspens, sur ce qu’a fait Luke durant tout ce temps, qui est Rey exactement, comment ils vont s’en sortir… Mais j’ai peur qu’ils ne suivent les pistes déjà tracées, et ne pondent une histoire tout autant prévisible que pour cette première suite. Si Rey n’est pas une Skywalker, c’est bien imité, vu qu’elle a tous les talents d’Anakin et vue sa ressemblance avec Padme. Si c’en est une… Tu vas ramer, JJ Abrams, pour me fournir une explication plausible à ce qu’elle soit abandonnée enfant sur Tatooine-bis!

*Est-ce que les lycéens rageux du moment connaissent Nirvana, d’ailleurs?  

Publicités

17 réflexions au sujet de « Cinéma : Star Wars : le Réveil de la Force »

  1. « Que ta bio soit écrite par G.R.R. Martin, pauvre buse ! » = puis-je garder cette malédiction dans ma besace avec copyright ? Je la trouve fabuleuse. Que te dire en dehors de cela, sinon que j’ai que j’ai gloussé toute seule en lisant ta chronique et que ça a illuminé ma journée. La force était avec toi !

  2. Alors alors

    Déjà j’ai adoré ton article !

    ensuite :

    «  » »Puisqu’on parle de ressemblances, c’est curieux : Rey ressemble beaucoup à Padme «  » »
    OUI, OUI et OUI !!!!!!! Et elle est très jolie et c’est une des seules qui sauve le film 🙂

    «  » »alors que Kylo Ren ne ressemble pas à qui il devrait ressembler. » » »
    OUI, OUI et OUI !!!!!!! C’est gueule de vomis ! et l’acteur en temps qu’acteur est une catastrophe dans ce role «  » »Mais Darth Vader n’était pas un hystérique » » ». MAIS ENCORE OUI !

    Je ne vais pas tous citer de ton article mais je rejoins entièrement tous ce qui est dis. J’imagine que tu as eu l’occasion de lire mon article, sinon tu peux trouver mon avis ici :

    https://theworldofwitchimimi.wordpress.com/tag/star-wars/

    J’ai quand même bien envie de voir la suite car Luke ca sans doute sauver la saga, à voir ^^

    • Oui, j’avais lu (et même commenté 🙂 ) ton avis, juste après avoir vu le film.
      Pour Kylo, le pauvre il n’avait pas un rôle très flatteur ou bien écrit à jouer en même temps… Ca n’aide pas un acteur!
      J’espère aussi qu’ils vont mieux (et plus!) exploiter le personnage de Luke, car là on a heureusement vu un peu Han avant qu’il se fasse tuer… mais Leia par contre, elle doit avoir quoi, 2 mn en tirant bien? Et tout ce qu’ils ont fait est passé à la trappe, donc c’est un gâchis, de ce côté…

  3. Héhéhé étonnament j’ai beaucoup aimé le film MAIS je te rejoins tout de même sur la plupart des points soulevés dans ta très chouette (et très drôle) review ! Je suis maintenant bien curieuse de voir la suite, surtout sur le comment ils vont s’en sortir au sujet de la généalogie de Rey…

    • Ca ne ressort peut-être pas bien de l’article, mais je n’ai pas détesté le film. C’est juste que l’abus de répétition et l’absence de surprises et de personnages auxquels je pouvais m’attacher font que j’en suis un peu « sortie », au bout d’une demi-heure… En gros j’ai vu ça comme un film pop-corn sans guère plus. Or pour un Star Wars, moi qui spontanément portée à aimer, c’est un peu dommage…

  4. Bonsoir et merci pour cette critique très intéressante.
    Je dois dire que je me suis reconnu dans pas mal de points que tu abordes. Certes, je ne suis pas allé à Londres pour voir l’Episode I (d’ailleurs en te lisant, je croyais lire le pitch du remake européen du film Fanboys – au passage si tu n’as pas vu le film, je te le conseille). J’avais tout de même quelques réticences depuis l’annonce de la nouvelle trilogie et l’arrivé de ce nouvel épisode. Néanmoins c’est Star Wars, mon coeur me dira toujours que si, c’est génial quand même.

    Et puis est arrivée l’intro du film, avec la musique, et les larmes n’étaient pas loin. Mais voilà, au final ça aura quand même été une déception. Le film manque énormément de contexte, les personnages sont pas mal dans l’ensemble mais il n’y a rien qui nous permet de les découvrir réellement et donc de pouvoir s’attacher à eux. Même s’il y a des passages qui m’ont plu et que j’ai quand même envie de voir la suite mais bon, au final je ne suis pas très réjoui de cet Episode VII.
    Quant à l’histoire de Rey pour les prochains épisodes (et au passage ce ne sera pas JJ Abrams qui s’en occupera), depuis que j’ai assisté à la fin de cet épisode, je passe mon temps à me trouver des théories pour expliquer tout ça parce que pour le moment ça me semble beaucoup trop incohérent et je ne peux m’y résoudre.

    (Cela dit, je ne te remercie pas, tu m’as aussi donné envie d’écrire mon avis sur ce nouvel épisode.)

    • Bonjour et bienvenue!
      Ah, pas de souci pour écrire ton avis sur le film, un de plus ou de moins le film n’est plus à ça près 🙂 Et puis on écrit sur ce qu’on veut 😉
      Oui je te rejoins sur l’absence de contexte : il y avait énormément à raconter sur les 30 ans qui se sont écoulés depuis Le Retour du Jedi, et c’est à peine survolé via Kylo et 3 lignes de dialogue entre Leia et Han… Quand on a un univers aussi riche, c’est dommage de le négliger pour faire un film d’action « comme les autres » qui accumule les scènes spectaculaires sans forcément de sens.
      Après, comme c’est Star Wars, comme il y a encore Leia et Luke, j’ai envie de voir la suite. Mais je n’en attends pas un grand film.

  5. Je te rejoins totalement sur ton analyse. Sauf que moi, j’ai DE-TES-TE le film, je suis sortie déçue comme pas possible du ciné (alors que pourtant, je n’en attendais pas grand chose, car je ne me remets pas de l’abandon de l’univers étendu… mais j’espérais quand même qu’ils feraient quelque chose de sympa et d’inventif…)
    Sauf que, les jours passant, en y repensant, je me rends compte que j’ai beaucoup aimé (voire adoré) la première partie, sur Tatooine-bis, c’est juste après que ça s’est gâté et que je suis complètement sortie du truc. Et quand on sort d’un Star Wars, ba, on trouve le temps long…
    Concernant la prélogie, j’avais bien aimé (sans plus, mais sans moins non plus). J’ai eu la chance de pouvoir voir la Menace Fantome à New York en juin 99… waouh le pied que ça avait été 😉

    • « Et quand on sort d’un Star Wars, ba, on trouve le temps long… » Oui voilà, exactement ce que j’ai ressenti pendant toute la seconde moitié, en gros, sauf quand un des « vieux » était à l’écran parce qu’à chaque fois mon petit coeur de fan de la première trilogie se serrait 🙂
      Mais quand même, on sent que ça a été fait avec amour et enthousiasme par des gens qui connaissent. Donc je n’ai pas pu détester, parce que j’ai l’impression qu’ils ont essayé, au moins.

  6. Ah voilà à qui me faisait penser le jeune Kylo Ren (alias Ben): Severus Snape jeune! Mais bien sûr!
    En tout cas, si Rey n’est pas une fille Skywalker cachée (hourra, on peut spoiler!), oui, ils vont devoir ramer pour nous expliquer tout ça. En fait, on attend tous le suivant.

    (Argh, faut vraiment pas me parler de la « Menace fantôme »et de cette « trilogie », c’est pas possible… »ça », c’était vraiment mauvais….)

    • Oui, c’est pour ça que je ne peux pas dire que j’ai détesté le Réveil de la Force : comparativement, il était plutôt bien écrit… C’est juste dommage qu’il soit 99% pompé sur les autres SAUF pour le truc crucial : le méchant!

  7. Déjà premièrement, je suis désolée d’avoir mis autant de temps à venir lire ton article Star Wars. J’ai tellement honte si tu savais ! Mea culpa.

    Comme tu le sais pour avoir lu mon avis, nous partageons la même déception sur pas mal de points. A l’exception de Kylo Ren qui me plaît bien, mais passons. En lisant ton article, je me suis fait la réflexion qu’il y a un problème de générations dans ce bordel. Nous avons grandi et vécu avec une certaine idée de Star Wars et faut bien l’avouer, en tout cas pour ma part, je me suis sentie un peu exclue de ce film, comme si toutes ses références et les éléments « nouveaux » apportés ne correspondaient pas à la « vieille » fan que je suis (tout est relatif, sachant que je suis plutôt une jeunette). On s’adresse à un autre public, plus jeune, moins connaisseur par le prisme d’un cinéma fait de remake et de reboot dont je suis de moins en moins proche.

    Ce qui est marrant par contre c’est que ma pote avec qui je suis allée le voir a fait exactement les mêmes réflexions au sujet de Kylo Ren, notamment sur sa ressemblance avec Severus Rogue. J’ai cru qu’elle exagérait un peu, mais apparemment elle n’est pas la seule à avoir eu cette pensée. Avec du recul, j’avoue que vous n’avez pas tort toutes les deux.

    Tu parles du compte Emo Kylo Ren, tu dois connaître alors celui Bad Father Han Solo. Il me fait bien marrer !

    Sur ce, bravo pour cet article que j’imagine n’a pas été facile à mettre en forme (comme pour nous tous) ! Maintenant je te laisse, je vais tenter de rattraper mon retard sur tes articles ! 🙂

    • Pas de souci, on n’a pas toujours le temps de remonter les archives 😉
      C’est marrant ce que tu dis sur le fait que tu ne t’es pas sentie dans la cible (en gros) du film, parce que Lucas au contraire se plaint qu’il n’y a pas assez d’inventions dans le film… Mais c’est vrai que mis à part l’aspect « je compile tous les films précédents en un seul », le ton, lui, est très dans la lignée des films actuels… Cad que ça va vite, y’a des pif boum ziou ziou partout, mais niveau écriture on reste dans la blagounette et les personnages un peu plats…
      Oui l’article part un peu dans tous les sens j’avoue 😄

      • Bah en même temps oui il y a toutes les références et les hommages à l’ancienne garde, mais ça fait les jeunes qui saluent les vieux de la vieille et ce que propose « les jeunes » bah c’est pas très intéressant. (Mon dieu, je parle comme si j’avais 70 ans)(Mais c’est le film qui me fait ressentir ça !) Et tu vois tu dis que les vieux personnages du film apportent plus d’humanité que les autres, mais oui c’est vrai. Et du coup je me sens plus proche de papy Solo (paix à son âme) que d’une Rey qui a sensiblement mon âge en plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s