Dégustation : le sake pétillant : Mio et Hana Awaka

Et là vous vous dites: mais elle est plusieurs dans sa tête, cette nana: il y a une semaine elle nous explique qu’elle déteste l’alcool, et là elle publie un article sur ce tord-boyaux qu’est le sake. Ou alors c’est du publi-rédactionnel déguisé.

Non, j’ai juste estimé préférable de vous prévenir que cette présentation de boisson alcoolisées serait à prendre pour ce qu’elle vaut, puisque ce n’est pas le niveau d’alcool qui me motive à aimer une boisson.

Le sake pétillant Mio, donc (à gauche sur la photo), et le sake pétillant Hana Awaka (à droite).

sake mio hana

Le sake pétillant Mio, de la firme Shirakabe Gura :

Durant les fêtes, donc, faisant découvrir mon restaurant japonais préféré à des proches de passage, tout le monde fut conquis par le sake Mio, présenté avec 2 autres en dégustation plus forts de la même maison (ceux-ci ayant obtenu pour leur part comme verdict « Pas mauvais, mais ils n’ont pas la finesse du Mio »).

Je suis donc allée en acheter en épicerie japonaise rue Sainte Anne, histoire de le goûter moi-même, et pour agrémenter un dîner. Si vous faites la même chose, n’hésitez pas à comparer les prix: il y a plusieurs euros d’écart entre les différents magasins qui en vendent. Et le K-Mart, le supermarché coréen du bas de la rue, est le plus cher. C’est chez Juji-Ya que j’ai acheté le mien.

Les bouteilles sont petites (300 ml), en verre d’un bleu intense, avec une forme légèrement tire-bouchonnée. Pourtant c’est un sake très léger (5 degrés d’alcool seulement), c’est peut-être un format individuel? Le sake ne se boit guère en chope d’un litre, cela dit.

En bouche et dans le verre, donc, il est pétillant, à petites bulles, et très parfumé. Les arômes sont fruités et légers, plutôt sucrés mais pas trop. Il se mariera bien avec des desserts.

Le sake pétillant Hana Awaka, de la firme Ozeki Sake :

En achetant le sake Mio, j’ai vu à côté ces petites bouteilles roses, également du sake pétillant, un tout petit peu plus alcoolisé (6%, ça reste léger). J’en ai donc acheté pour comparer.

Hana Awaka signifie approximativement Fleur Pétillante (ou pétillant fleuri), mais je ne suis pas sûre qu’il y ait trace de fleurs dans la composition. Ce qui rend d’autant plus étonnant qu’ils arrivent à produire un alcool aussi parfumé. Au palais, on dirait des accents de litchi et/ou de pêche. C’est bon, sucré, un peu moins subtil que le Mio.

Les bouteilles roses sont aussi décoratives que celle du Mio, et donnent une bonne idée du goût.

5 réflexions au sujet de « Dégustation : le sake pétillant : Mio et Hana Awaka »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s