Parisienne mais presque: la baguette tradition (j’aime pas ça)

Je ne sais pas d’où est venue la mode, ni quand. De Paris, sans doute. Je me souviens quand même d’un temps où, quand on demandait une baguette dans une boulangerie, on vous servait une longue flûte de pain aérienne, plus fine que le « pain ». Maintenant, une fois sur deux, on vous vend un avorton lourdingue, mal levé, plus cher de surcroît, sous le prétexte oiseux que c’est une baguette « tradition ».

pain_mauvais

mauvais pain mal cuit

Soyons clairs : si nos ancêtres mangeaient du pain épais et lourd, parfois agrémenté de gravier, ce n’était pas par goût, mais parce qu’ils n’avaient pas de pétrin électrique, de moulin perfectionné pour obtenir une farine ultra-fine – et débarrassée de toutes ses impuretés -, et que la cuisson dans le four à bois est plus compliquée à maîtriser que l’électrique.

pain bon

bon pain

Alors oui, pour faire des grosses tartines gratinées, ou pour accompagner certains plats, le pain  « de campagne », c’est mieux. Mais en standard ou pour le petit déjeuner, je préfère de loin une baguette bien blanche et bien levée (et pas de commentaires grivois merci, je faisais référence à la levure – que le correcteur d’orthographe me propose de corriger en « levrette ». Lui aussi a l’esprit mal tourné).

Publicités

5 réflexions au sujet de « Parisienne mais presque: la baguette tradition (j’aime pas ça) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s