Transports en commun : la mère sévère*

De retour à nos passagers pénibles qui nous feraient presque préférer rester chez soi…

Episode 3 : la mère sévère*

Un retour de week-end riche en événements.
La voiture est vieillotte avec compartiments.
Un jeune homme se propose pour monter nos bagages
Dans l’espace au-dessus des deux rangées de sièges.
Durant tout le trajet, il révise sagement
Un examen quelconque aidé de sa maman.
Une passagère se lève à une gare peu requise,
Et sans rien demander récupère sa valise.
La mère tance son fils, qui se levait déjà
pour aider l’inconnue, mais trop tard, ce goujat.
Celle-ci le remercie, insistant lourdement
Pour alléger sa faute aux yeux de la maman.
La voyageuse partie, la mère râle encore.
Je sens que le fiston va partir aux Açores…

(non, je ne sais pas pourquoi je l’ai écrit en alexandrins).

* c’est ballot : si ça avait été un père, ça aurait fait un jeu de mots certes connu mais de circonstance.

PS : contrairement à ce que ces portraits pourraient laisser penser, parmi les voyageurs déplaisants, je n’ai pas rencontré *que* des pères chiants ou même des hommes chiants. Il y a aussi des femmes, si si. Il y en avait d’ailleurs une dans mon carnet de voyage « Pont dans la gueule ». La plupart du temps, c’est le genre mamie bavarde qui tient absolument à te tenir la jambe pendant tout le trajet avec le récit de sa vie, généralement quand tu avais prévu un tas d’occupations pour le trajet.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Transports en commun : la mère sévère* »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s