Journée de la femme, petite jupette, corna et dieu renard : Babymetal!

Comme l’an dernier, il m’était venu (tardivement) l’idée de vous poster une chanson de No Doubt pour la Journée de la Femme, nouvel exemple cette année de Girl Power musical. Ou presque.

Je vous présente donc, avec une journée de retard, Babymetal, croisement japonais entre metal et pop (J-pop, même), dont voici ci-dessous une version live du hit Megitsune (qui m’est resté dans la tête dès la première écoute, c’est assez terrifiant. En tout cas il met bien la pêche, même si je serais bien incapable de sautiller comme les choristes pour suivre la choré).

Traduction d’une partie des paroles, qui ne sont pas si idiotes que ça (source) :

Ah, c’est vrai, les femmes sont toujours des actrices.
Nous ne sommes pas des renards, nous ne trompons pas,
nous sommes des filles-renards.

Ah, les filles se changent en idéal de femme,
Souriant de visage mais pleurant de coeur,
Disant « ça va » et ne montrant jamais nos larmes.

babymetal

Kitsune, avant d’être une marque branchouille de musique et de mode, c’est le renard en japonais, et aussi l’esprit du renard, un yôkai (créature magique) capable de se transformer. Il y a notamment plusieurs légendes sur de très belles femmes qui s’avèrent être des renards ayant adopté forme humaine. D’où les paroles, ainsi que le clip. Megitsune, c’est femme-renard, mais le sens donné aux paroles d’après les traducteurs bénévoles est un peu compliqué, je vous laisse voir ça en anglais.

Une mythologie a été élaborée autour du groupe, disant que le dieu-Renard Metal Master a envoyé Babymetal pour répandre le pouvoir du metal dans le monde (cf l’intro de ce concert à New York, qui explique tout ça. Si vous regardez le reste du concert, vous serez comme moi surpris de voir à quel point le public de la grosse Pomme est à FOND). Ca a l’air de bien marcher.

Vous reconnaîtrez dans le morceau un air connu : « oh, la pub d’Obao! » (pour les plus vieux). En fait il s’agit d’une vieille chanson datant de l’époque d’Edo, « Sakura Sakura » (« cerisier cerisier », plus japonais c’est dur), très connue au Japon car elle sert notamment à apprendre le koto. C’est un peu leur « Jeux Interdits » à eux pour les joueurs de guitare. Plus de détails ici (oui aujourd’hui je fais dans le multiculturel).

babymetal on stage

J’aime bien leurs « armures » de scène

On pourra m’arguer que rien à voir avec la journée de la Femme, c’est un groupe préfabriqué et manipulé par des compagnies de disque aux mains d’hommes d’un certain âge, afin de satisfaire d’un même coup le goût d’autres hommes d’âges divers pour la musique qui dépote et les petites jeunes filles en jupette. Peut-être. Ne parlant pas le japonais, je ne saurais pas par où commencer pour estimer quelle est la part, dans ce groupe, d’ambition personnelle et d’indépendance de ces jeunes filles dans une société japonaise encore très codifiée, et quelle est la part de formatage à la façon des idols, dont je parlais récemment.

Je me souviens m’être posé la même question il y a (oh putain bientôt) 10 ans en voyant débarquer Tokio Hotel, soupçonné de la même chose (quoique les jeunes garçons allemands aient plus de liberté dans leurs choix de carrière et de style de vie que les jeunes filles japonaises). Il s’est avéré que s’ils travaillaient avec des producteurs indépendants et avaient décroché un contrat avec une major, c’était avant tout un groupe de têtes de pioches voulant réussir dans la musique (surtout Bill pour le côté star, je pense que les autres se seraient contentés de gagner leur vie dans la musique). Leurs producteurs avaient juste trouvé en eux des candidats idéaux à développer, ce qui a entraîné un partenariat bénéfique aux deux parties (sans eux, TH se serait probablement fait bouffer par les maisons de disque faute d’expérience). Sans cette volonté de fer, la carrière tourne court, parce qu’être musicien professionnel n’est pas aussi marrant que faire de la musique entre potes. Ca a d’ailleurs été le cas de la plupart de leurs confrères ados lancés à la même époque : peu sont encore en activité. Alors que Tokio Hotel, même si ça marche moins bien pour eux en ce moment, a sorti son 5e album studio l’an dernier, et ils ont toujours l’envie – ça se voit sur scène.

Ca se voit aussi sur les vidéos live de Babymetal : les jeunes filles en jupette vivent elles aussi leur rêve de scène, et elles s’amusent – tout en délivrant des performances dignes d’un marathon, on sent qu’il y a du travail derrière. Avec un peu de chance, elles touchent des revenus confortables, et ne se feront pas gruger comme d’innombrables groupes (sans distinction d’âge et de sexe) avant elles depuis le début de la musique populaire (regardez un peu l’histoire de la musique, la plupart des groupes les plus connus sont passés par une phase où, jeunes et pleins d’enthousiasme à l’idée de jouer de la musique « pour de vrai », ils se sont faits royalement escroquer par leurs agents ou leurs maisons de disques).

Avec un peu de chance aussi, elles pourront continuer ce métier en devenant LadyMetal quand elles n’auront plus l’âge de se faire appeler BabyMetal (le côté « jetable » et interchangeable des idols est ce qui m’agace le plus dans ce concept, mais les Destiny’s Child faisaient bien pareil… C’est à ce moment qu’on verra si Babymetal est un « vrai » groupe). C’est tout ce que je leur souhaite.

BABYMETAL_black_large

Par ailleurs, si vous vous demandez quelle est la crédibilité du groupe auprès du public métalleux, figurez-vous qu’ils sont peut-être moins bégueule que le grand public, ou que les (vrais) musiciens qui sont sur scène derrière les 3 filles assurent assez pour les convaincre. En effet, après le succès mondial sur Youtube de la vidéo Gimme Chocolate!! en février 2014 (oui bon, c’est une ode au chocolat), le groupe est devenu assez connu à l’international pour être invité à des festivals de metal. Des vrais. Aux côtés de « vrais » groupes de metal. Comme le Heavy Montreal Festival en 2014, et en moins « métallique », le Rock on the Range aux USA et le Download Festival à Donington Park (UK) en 2015. Pour autant que je sache, personne ne leur a balancé de tomate.

Et quand je vois cette vidéo live où du haut de ses 17 ans à peine, Suzuka Nakamoto, la chanteuse (et aînée du groupe, Yui Mizuno et Moa Kikuchi étant plus jeunes de deux ans), commande un mosh pit à une salle de 20 000 métalleux gonflés à bloc, ça force le respect (à 1mn de la vidéo) :

The Power of the Jupette!

Après un concert à la Cigale en 2014, le trio et ses musiciens métaleux seront à nouveau sur scène en France au Download Festival de Paris, en juin, à l’Hippodrome de Longchamp. Si vous voulez juger sur pièces… (préparez les boules Quies et le pacemaker. Ils jouent fort et très vite. Et rappelez-moi de ne pas aller en fosse, ça poutre). Pour réviser, vous pouvez trouver un titre dans le CD de Rock Hard Magazine de ce mois-ci. Ca calme, hein?

babymetal_resistance

Leur nouvel album, Metal Resistance, sortira le 1er avril prochain (non ce n’est pas un poisson… c’est un renard!), rebaptisé « Fox Day », le « jour du renard ». Yon yon! (c’est le gimmick d’une autre de leurs chansons, ça veut dire quatre quatre).

(j’ai l’impression d’avoir trouvé mon nouveau Tokio Hotel. Au début, tu regardes le truc comme ça O__O en mode « Mais qu’est-ce que c’est que ce truc? Qui peut écouter ça? ». Et puis l’énergie exubérante l’emporte et tu finis avec une banane comme ça ^__^ « Eeeh, mais c’est cool, en fait, je veux jouer aussi! YON YON! SORE SORE SORE! »).

« Name tara ikan ze yo !  » (ne les sous-estimez pas)

7 réflexions au sujet de « Journée de la femme, petite jupette, corna et dieu renard : Babymetal! »

  1. Ping : Introduction à Babymetal : Ijime, dame, zettai | Fan Actuel

  2. Ping : Sur quels sujets écrire pour avoir du succès? | Fan Actuel

  3. Ping : Reportage : Babymetal en concert au Playstation Theater, New York* | Fan Actuel

  4. Ping : Fandom : ma fan-attitude suit une courbe de Gauss (5) : la rechute | Fan Actuel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s