Transports en commun : God save the chouine

Episode 5 : God save the chouine

Un père et ses choupettes discutent calmement.
Ils viennent d’Angleterre en passant par Rouen.
Un bambin trébuchant descend l’allée centrale.
Plus jeune que la cadette, il veut jouer avec elle.
Il est à l’âge chiant qui ne sait ni parler
Ni jouer autrement qu’en cassant des objets.
Au bout d’un long moment, sa mère vient le chercher.
Dix minutes plus tard, revoilà le boulet.
Cette fois il tend la main pour tirer les cheveux
De la gamine blonde. Elle crie, ça fait des noeuds.
Son père la libère, et sa soeur s’interpose.
La mère du petit con revient chercher sa chose.
Sans s’excuser pour lui, elle le ramène au nid.
Peu après rebelote, le monstre resurgit.
Sans éclat, père et fille protègent la gamine,
Ecartant le bambin, qui contrarié en chouine.
Ils n’osent pas râler, ayant de bonnes manières.
Je ne sais qui baffer, du fils ou de la mère.

anim_gamin se fait book-lyncher

(j’étais tellement embarrassée au nom de mes compatriotes par la mauvaise éducation de la mère et du fils, que j’ai passé le quart d’heure restant à faire la conversation à la petite famille anglaise, essayant de détourner l’attention des deux gamines de leur contact traumatisant avec le petit barbare, et expliquant à leur père l’itinéraire pour rejoindre leur hôtel via les transports parisiens, leur laissant ma carte du métro au passage… Non mais je vous assure, les français ne sont pas TOUS des brutes. Y’en a même qui parlent anglais. Désolée.).

Publicités

6 réflexions au sujet de « Transports en commun : God save the chouine »

  1. Et comme dirait l’autre dans l’Aventure c’est l’Aventure : Io no lo conosco. Oui parfois, on a tellement honte qu’on a envie de faire croire qu’on est pas du coin.

    • Ouais, enfin sur ce coup-là c’était visible qu’on ne venait pas du même pays même si on parlait la même langue. Mais bon, la mauvaise éducation n’a pas de frontière.

    • En priorité oui. Mais le gamin doit être discipliné d’une manière ou d’une autre vu que les parents ne font pas le travail…

    • J’étais très tentée, mais c’est toujours délicat de discipliner un gamin qui n’est pas le sien, car souvent les parents gueulent..

Les commentaires sont fermés.