L’art ou la cuistre : Art contemporain et militantisme

Il y a un truc que j’aime bien faire dans les musées d’Art Contemporain, c’est prendre des photos du mobilier – chaise, radiateur, extincteur… Des fois, les gens regardent de plus près après mon passage, au cas où ce serait une oeuvre et qu’ils ne s’en seraient pas rendu compte. Ça fait suer les gardiens. J’estime que c’est du militantisme discret et non destructeur (physiquement en tout cas).

Ce n’est pas pour me moquer des visiteurs : ce n’est pas de leur faute si on a du mal à distinguer l’art moderne d’un tas de gravats. Par exemple ça: c’est une oeuvre, il paraît. C’était dans l’extension temporaire du MMK de Francfort, le Museum for Moderne Kunst, qui avait pour quelque mois étendu sa collection dans un bâtiment voué à la destruction, la Main Tor Area, en 2011. Dans le lot, il y avait aussi des oeuvres conçues pour l’endroit, comme ce coin de pièce à moitié dépiauté.

francfort_mmk_coin.jpg

Et puis parfois, l’architecture et les commodités sont carrément plus intéressants que les oeuvres exposées. Par exemple un radiateur tournicoté dans ce même immeuble : une beauté de travail du métal.

francfort_mmk_radiateur

Ou une chaise dont le seul intérêt est qu’on avait la même chez nous quand j’étais enfant, ce qui me permet de dire qu’il y a au musée des Beaux-Arts de Bruxelles une pièce identique à celles de ma famille. A Düsseldorf, je ne fus pas la seule à prendre cet escalier en photo :

Dusseldorf K20 stairs.jpg

Si dans un lieu d’art, le public est plus intéressé par l’intendance que par les oeuvres, ce n’est peut-être pas la faute du public. Parce que les artistes ont la prétention que leur travail a un impact sur le monde, mais si vous n’intéressez que 4 spécialistes ou les experts de la défiscalisation par « l’investissement » dans l’art… Il faudrait peut-être arrêter de vous la raconter.

Publicités

14 réflexions au sujet de « L’art ou la cuistre : Art contemporain et militantisme »

  1. Il est superbe cet escalier ! Comme je te comprends : il m’arrive de rentrer dans le hall de Beaubourg juste pour regarder ce genre de détails, sans aller voir les expos.

    • Les musées sont souvent des bâtiments intéressants. Parfois ça rattrape le contenu, d’autres c’est la cerise sur le gâteau.

  2. Je ne verrai plus jamais les musées de la même manière : leurs radiateurs ou leurs escaliers peuvent être leurs œuvres les plus remarquables finalement 😉

Les commentaires sont fermés.