Transports en commun (ou pas) : les taxis (1)

Comme tous les trois mois maintenant, Paris est immobilisé par les taxis qui protestent contre les VTC (et Über). La dernière fois, ils avaient fait de la casse et pris à parti le Über de Courtney Love, qui avait twitté à ce sujet.

Alors je sais, c’est injuste (insérez un Calimero ici), la licence de taxi est horriblement chère et ceux qui l’ont achetée récemment ne peuvent pas la rentabiliser dans ces conditions. Peut-être.

J’ai néanmoins du mal à compatir, du fait de mes quelques expériences d’utilisation de leurs services.

La dernière en date, pour un trajet d’une gare à une autre, le taxi prenait un itinéraire en biais que je trouvais étrange. J’étais à deux doigts de lui demander s’il ne s’était pas trompé de gare et ne se dirigeait pas vers Saint-Lazare au lieu de Montparnasse, quand il a demandé d’où on venait. Quand j’ai répondu « Paris », il a subitement redressé l’itinéraire pour aller plus directement vers Montparnasse. Ben oui, si on avait pris un taxi à la gare, c’était parce que j’étais sûre d’y trouver une station de taxi avec de bonnes chances qu’il y en ait en attente… Et non parce qu’on arrivait en train de la province, et que tu pouvais donc nous balader pour allonger la course, eh, banane. La prochaine fois, tu éviteras de vouloir gruger tes clients. Et en plus ce boulet nous a déposé soit-disant à l’arrêt « normal » mais qui était du mauvais bout du quai (et à l’opposé de là où on avait pris le taxi dans l’autre sens, je sais donc pertinemment que ce n’est pas le seul accès taxi…).

anim_one big pile of shit

Prendre l’itinéraire touristique plus long même quand on ne leur demande rien, c’est d’ailleurs une spécialité des taxis, pas que parisiens. Ca m’est arrivé aussi à Las Vegas. Alors que le trajet était déjà trop long parce que j’avais bêtement laissé quelqu’un d’autre choisir l’hôtel, enfin passons, c’est ça de voyager avec des boulets… T’es gentil mon gars, si je ne t’ai rien demandé de particulier, c’est que je veux arriver à ma destination le plus vite possible et payer le moins cher possible. Si je voulais musarder, je prendrais le bus. Déjà que je partais de Vegas avec un sentiment plus que mitigé sur la ville, où tout le monde attend des pourboires généreux et c’est la seule raison pour laquelle ils te cirent les pompes, ça a achevé de me faire détester cette ville en toc où tout le monde ment.

anim_garak_fuck you

 

Sinon, j’ai aussi de mauvaises expériences de taxis les fois où je n’ai tout bonnement pas réussi à en trouver parce que :
en journée, en dehors des gares, tous ceux qu’on voit sont pris, parce que d’une part beaucoup préfèrent travailler de nuit, ça rapporte plus (je n’invente rien : c’est un taxi qui me l’a dit. Juste avant de me parler des meubles de designers qu’il s’était achetés). Et ceux qui bossent de jour le font essentiellement pour les compagnies / hôtels qui les appellent pour leurs salariés et clients. En tant que particulier, bon courage pour en trouver.
en soirée, vers 23h, il y a une heure creuse à laquelle ils doivent être en train de roupiller, je sais pas. Ils recommencent à circuler peu avant l’arrêt des métros quand les gens n’ont plus le choix.
à la gare d’Austerlitz, après un laborieux trajet en train passé debout contre la portière en priant qu’elle ne s’ouvre pas (merci la SNCF pour le voyage en wagons à bestiaux payé plein tarif…), j’ai voulu m’épargner la cohue du métro et le porté de valise le longs des volées de marches du dit métro. Il y avait la queue à la station de taxis, ils arrivaient au compte-gouttes, et à chaque fois qu’un taxi arrivait, une famille avec enfants en bas âge arrivait aussi et s’arrogeait le droit de le prendre en priorité. Les deux premiers sont passés, mais les petites familles suivantes n’ont pas compris pourquoi elles se faisaient pourrir et ont dû attendre son tour : très simple, vu le rythme d’arrivée des taxis, la file n’avançait pas du tout. Et nous aussi, on était crevés et on avait envie de rentrer chez nous. Et un couple accompagné d’un petit chien s’est vu refuser de monter dans le premier taxi arrivé à leur hauteur… J’ai attendu presque une heure avant de pouvoir enfin grimper dans un taxi.

Au passage, celui-ci m’a expliqué qu’il ne travaillait pas à son compte :il est salarié pour un patron qui rachète les licences à tour de bras (sans doute une des grosses compagnies de taxi). Donc il est payé, plus ou moins bien, mais sa paye ne dépend pas d’Über, et il n’a pas de licence à rembourser. Son patron, si, mais à ce stade je pense qu’il les achète cash sans problème…

anim_cat_fuck this_ku-medium

Alors bien sûr, on va me dire que ça arrive, qu’il y a toujours des abus et des pommes pourries. Sauf que c’est une fois sur deux que ça m’est arrivé, les péripéties de ce genre. Et seulement une fois sur deux que ça se passe bien, donc. C’est en partie pour ça que je ne prends pas beaucoup le taxi, alors que j’ai une confiance très modérée en mon prochain et que j’en ai ras-le-bol des transports en commun. Parfois, je préfère encore marcher que recourir à leurs services. Ca ne m’étonne donc pas que les Parisiens et les autres se détournent de leurs services pour leur préférer des chauffeurs qui ne font pas la gueule, avec qui le prix de la course sera fixé d’avance, qui ne donneront pas l’impression de systématiquement vouloir vous escroquer.

Comme pour pas mal de services qui périclitent en France : il fallait y penser avant de prendre les clients pour des cons systématiquement…

Et d’ailleurs on voit, à l’inverse, où les taxis résistent aux VTC : au Japon. Là où « service » n’est pas un vain mot.

7 réflexions au sujet de « Transports en commun (ou pas) : les taxis (1) »

  1. Moi qui ne prend pas le taxi parce que c’est trop cher et surtout parce que j’ai peur de tomber sur un faux qui m’égorgerait dans une ruelle (quoi parano ?), je ne comprends pas trop que les gens n’aient pas peur de tomber sur des dingues avec Über où n’importe qui peut faire chauffeur. Cette confiance aveugle en son prochain m’interroge, mais quelque part, tant mieux.

    • Avec Uber, ta course est enregistrée dans le serveur d’Uber je pense avec l’identifiant du chauffeur. Donc s’il t’arrive quelque chose, c’est limite plus facile de retrouver le coupable qu’avec un faux taxi que tu aurais hélé dans la rue. Mais sinon je comprends ta méfiance. D’ailleurs le 2e épisode la semaine prochaine va un peu dans ton sens 😉

  2. Ahhh les taxis, je fais vraiment tout pour ne pas les prendre, j’ai horreur de ce type de transports :/
    Je préfère monter et descendre pleins d’escaliers et faire 1km en trainant ma valise que plutôt prendre un taxis lol
    Par contre je compatis Las vegas c’est juste l’horreur en transports, j’avais dû prendre les fameux yellow cab … Bon j’etais contente de ne pas tomber sur un arnaqueur mais bon … LOL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s