Parisienne mais presque : le fromage (j’aime pas ça) 

Je pourrais grosso modo vous ressortir le même article que sur mon aversion pour l’alcool.

Avec les gens qui insistent pour que vous goûtiez. Les restaurateurs qui ne savent pas ce qu’il y a dans leurs plats. Ceux à qui vous demandez s’il y a du fromage dans leur brandade de morue, qui répondent non après consultation des cuisines, puis apportent un plat de toute évidence gratiné au fromage. Et qui, quand vous leur faites la remarque, retournent demander au cuistot et reviennent en disant « Il n’y en a pas dedans, juste dessus », comme si la localisation de l’immondice changeait quelque chose. Et pourtant il faut déjà être malade et mauvais cuisinier pour mettre du fromage dans une brandade!

anim_gordon ramsay_fucking disgusting

Et puis il y a les « amis » qui essaient de ruser, en ne vous disant pas qu’il y a du fromage dans leur plat, espérant vous coincer si vous ne vous en rendez pas compte (ça n’arrive pas. Surtout si c’est un plat chaud. Imaginez un peu de servir du plat à l’andouillette sans qu’on le sente…) et si, étant polie, vous prétendez que c’est bon tout en cherchant du coin de l’oeil où jeter discrètement le reste de votre part.

D’ailleurs j’ai arrêté de faire semblant. Surtout quand on me ment. Et je suis devenue assez paranoïaque sur le sujet, mais plaignez-vous en à tous ceux qui, avant vous, ont essayé de me faire avaler leurs cochonneries parce qu’ils ne comprennent pas qu’on puisse ne pas aimer le fromage, et que c’est forcément moi qui me trompe sur mes goûts…

anim_gordon ramsay_what is that shit

De toute façon j’ai un petit appétit. Aussi, il est rare que je ne trouve pas assez à manger à table, même si le plat principal est une raclette. Je ne demande pas un menu spécial, ni un restaurant spécial, sauf si celui-ci ne sert que des trucs gratinés (comme les stands de pizza). Au pire, je prends une entrée et un dessert, et je me gave de pain.

Quand j’ai passé le Bac, c’était dans un établissement trop loin de chez moi pour avoir le temps de rentrer déjeuner. Un des jours d’examen, les grands gastronomes de l’Education Nationale avaient mis au menu de la cantine des croques-monsieur en entrée, et en plat, des endives au jambon gratinées au gruyère. Menu unique. J’ai donc attaqué les épreuves de l’après-midi en ayant seulement dans le ventre les 3-4 petits pots de crème glacée de collectivité (avec la petite cuillère en plastique et le pot en carton qui contient 3 bouchées) échangés à mes camarades contre ma part d’horreur fromagère. Je préférais ça à manger leur tambouille. Oui, même en raclant pour enlever le fromage fondu.

Sérieusement, si vous aimez le fromage, vous avez dû remarquer que son goût tend à se mélanger? C’est bien pour ça que vous en mettez? Alors veuillez croire que quand on déteste ce goût, on le sent encore plus. Ça diffuse. C’est une infection.

Soit dit en passant, je me demande comment font les gens intolérants au lactose.

Advertisements

18 réflexions au sujet de « Parisienne mais presque : le fromage (j’aime pas ça)  »

  1. J’étais pareil, mes petites soeurs me glissaient du gruyère en douce dans mon assiette pour me faire hurler, c’était une sorte de phobie… Mais il ya environ trois ans, j’ai commencé à en manger un petit peu, je ne sais même plus pourquoi. Bon, j’en suis pas à me faire des tartines de camembert (pouah), j’ai plus rien comme de la mozza sur une pizza ou un peu de parmesan dans mes pâtes. Mais ça ne va pas plus loin.

    • Je pense qu’il y a une part de phobie aussi. Quand j’étais toute petite je mangeais du Babybel je crois, mais juste pour récupérer la cire en fait… Et un jour au primaire une surveillante m’a dit que je ne quitterais pas la table de la cantine tant que je n’aurais pas mangé ma Vache qui Rit (ou autre portion). Moralité, j’ai attendu qu’elle regarde ailleurs, j’ai enlevé l’emballage que j’ai étalé bien en évidence sur l’assiette, et gardé la saleté de fromage dans la main en attendant qu’elle me libère. Je me souviens encore de la sensation dégueu du fromage fondant dans ma main au fond de ma poche le temps que je coure au fond de la cour le balancer dans l’égoût…

      • Je pense clairement qu’il y a une part de phobie. Encore aujourd’hui même si j’en mange un peu, je suis incapable de le tripoter ou de le toucher pour le cuisiner, surtout pas cuit (genre si je prépare qqchose de gratiné, j’appelle toujours Monsieur au secours pour qu’il vienne mettre le fromage râpé) et je suis toujours à deux doigts de vomir quand je vois un « fil de gruyère » pendouiller au bout de la fourchette de qqun (ou pire, de sa bouche…) Je comprends toujours pas pourquoi d’ailleurs, surtout que ma mère me soutient que j’adorais ça jusqu’à mes 3 ans, il a du se passer un truc aussi…

  2. Est ce que c’est vraiment des amis si ils s’amusent à te faire manger un truc que t’aimes pas ? Chacun fait comme il veux nondedieu.
    Et les gif de gordon ramsay pour illuster c’est beaucoup trop drole :).

    • Je t’avouerai que ceux qui s’y risquent, je ré-évalue instantanément leur « statut » d’ami… Mais bon, il y en a toujours qui se prennent pour tes parents et veulent te « rééduquer » alors que tu es adulte et vacciné!

  3. Je crois que les intolérants au lactose n’ont pas de problème avec le fromage vu que le lait est transformé. En tout cas perso je ne digère plus le lait mais le fromage pas de souci. Je compatis cela dit, moi j’aime uniquement certains fromages et d’autres, je ne peux vraiment pas. Genre le bleu, ça me dégoûte rien que d’en voir !

    • Ah oui, j’ignorais ça pour les intolérants. Je pensais que c’était le lait sous toutes ses formes.
      Non mais le bleu c’est du MOISI. Comment on peut manger ça, ça me dépasse? Oo

  4. Je pourrais ne vivre que de fromage lol Ahah mais je compatis quand on aime pas un aliment que tout le monde aime et qui peuple beaucoup de plats, c’est un peu comme éviter une pluie de flèches lol

  5. J’adore le fromage…
    Enfin heureusement vu que je ne mange ni viande ni poisson… Et que je ne cuisine pas assez pour me permettre d’être végétalienne !
    Bref je te comprend…
    C’est vrai que les restaurateurs sont pas futés parfois et je me retrouve souvent avec des sauces au poisson ou des jus de viande…

  6. J’ai exactement le même problème avec l’alcool. Je n’en bois pas une goutte. J’ai le droit à des réflexions qui vont du type : Tu es enceinte?, Un de tes parents était alcoolique? ou encore que mon éducation est incomplète.

    • Je comprend d’autant mieux que je n’aime pas l’alcool non plus! J’ai même écrit un article du genre de celui-ci dessus. Imagine quand des potes veulent aller dans un bar ou un concert où on ne sert que bière et assiettes charcuterie / fromage 😁

  7. Ping : Sur quels sujets écrire pour avoir du succès? | Fan Actuel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s