Fail de pub : Zadig & Voltaire s’engage contre le handicap

Avec une campagne ayant pour égérie une jeune femme ayant subi l’ablation des hanches et de quelques côtes.

Malgosia-Bela-Zadig-Voltaire-handicap

Je n’arrive pas à savoir si c’est un abus de Photoshop ou un abus de cocaïne. Ou une invasion de mort-vivant (surtout avec un nom comme celui du mannequin, Malgosia Bela. Si c’est pas un nom de vampire, ça…).

En tout cas en voyant la campagne, j’étais obligée de faire ce panneau…

Publicités

4 réflexions au sujet de « Fail de pub : Zadig & Voltaire s’engage contre le handicap »

  1. On est entré dans l’ère du squelette, très chère ! Elles se font même couper les molaires pour paraitre encore plus tête de mort, et surtout ne pas sourire. Bientôt, on leur rasera les poils de tout le corps, toujours ça de moins qui dépasse, on leur coupera les genoux, pas d’os, c’est suspect, et puis tant qu’à faire autant passer les fesses à la moulinette, les seins, c’est fait, mais là, la chirurgie esthétique, ça aide quand même dans ce cas ! Au secours, qu’ont-ils fait des femmes ?

    • J’ai vu que certaines aussi se font couper un bout de petit orteil pour que ça se rentre mieux dans les escarpins de créateur. Ou injecter de la silicone sous la plante des pieds pour supporter de porter des talons de 9-12 cm toute la journée – pas parce que leur travail les y oblige, non, juste parce que quoi? Ne PAS porter de talons aiguilles? Mais vous n’y pensez pas!
      … Censément, on en avait fini avec l’esclavage et les corsets, mais certains semblent avoir du mal avec la liberté… ou alors ils sont masos.

  2. C’est dans la droite lignée de la lubie du moment. Que la taille des jeunes filles rentrent dans une feuille A4 !
    Le pire, c’est qu’il y a un public pour suivre leurs exploits.
    Allons réveillons nous et tâchons de profiter de la vie qui nous est offerte.
    Notre pays aurait été moins riche, ces jeunes filles n’auraient pas ce problème…

    • Oo je ne connaissais pas celle-là… Oui, en fait c’est un peu comme le post d’après : dans les pays où on ne mange pas toujours à sa faim, ce qui fait « bien » c’est d’avoir des formes. Dans les pays où la plupart des gens peuvent manger correctement, ça devient à la mode d’avoir l’air affamé. Esprit de contradiction de l’être humain, sans doute.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s