Parisienne mais presque : la mode, j’aime (pas) ça – enfin si mais c’est compliqué…

Ce n’est pas que je n’aime pas la mode. D’ailleurs vous retrouverez régulièrement sur ce blog des articles sur des expositions sur la mode et ce qui l’entoure, comme récemment celle de Vuitton au Grand Palais. Je vais régulièrement au musée Galliera. J’aime beaucoup le côté artistique et créatif de la haute couture, le travail technique des petites mains, le soin apporté aux détails… Et bien sûr, c’est beau, et j’aime tout ce qui est beau.

Mais je n’essaie pas particulièrement de rester à la mode.

its complicated

Primo : le propre de la mode, c’est que ça se démode.

Ca se démode même de plus en plus vite depuis l’arrivée des monstres de la mode low cost comme H&M, Zara et consorts, qui ont des arrivages toute l’année. Or je suis -radine pingre Picsou- sélectivement dépensière, et soucieuse de l’environnement. L’idée d’acheter un vêtement pour ne le mettre que 3 fois avant de devoir le jeter, parce que si je porte du vert colvert ensuite, c’est « so last year », ça m’horripile. Que la longueur idéale des ourlets de pantalon change tous les ans ou presque, ça me donne vraiment l’impression qu’on nous prend pour des pigeons – ou plutôt des vaches à lait. Et je n’ai pas assez de place chez moi pour stocker 15 ans de fringues, le temps que le côté cyclique de la mode remette la couleur improbable de 2016 au goût du jour.

Secundo : je suis rétive aux diktats incompréhensibles.

Je me fiche que Pantone ou Anna Wintour aient décrété que cette année, la mode sera au rose « quartz » et au bleu « serenity », alors que l’an dernier c’était « trop un fashion faux pas ». Même si des cabinets de tendance tenteront d’y fournir une explication pseudo-rationnelle, comme Miranda Priestly dans le Diable s’habille en Prada, que c’est parce que la teinte qui date du 12e siècle revient dans l’actualité pour des raisons mystérieuses et profondes. Si je n’aime pas la couleur, ou la matière du moment, il est hors de question que j’en achète. Je ne suis pas un numéro (oui, j’étais aussi précurseur de la tendance normcore avant que ce soit la mode).

always-hats-never-hats-fashion-like-playing-a-game-invented-by-a-5-year-old

Source du comics

Tertio : je ne suis pas dans la cible.

Les tendances sont conçues pour des brindilles aux jambes longues d’1m30, qui sont féminines même en jean « boyfriend » et chemise informe. Moi, si je m’habille comme ça, on m’appelle « jeune homme » ou je fais bûcheron modèle réduit.

Vous vous souvenez de la tendance « jupe courte et bottines » (qui n’est guère passée de mode depuis 2008 d’ailleurs, mais qui était incontournable à ce moment-là)? C’est trop mignon sur une jeunette aux jambes fines. De préférence grande. Ou alors qui fait une taille 36, si elle fait moins d’1m60. Parce qu’en pleine vogue, j’ai vu une fille habillée comme ça, petite et pas mal potelée. Moralité, comme elle n’avait pas dû trouver de jupe à sa taille qui lui arrive à mi-cuisse, ou peut-être qu’elle n’avait pas envie de les montrer (mais je pense plutôt que comme les jupes existent rarement en combinaison de longueur et largeur, elle avait dû se contenter de ça…), et que ses bottines étaient plutôt hautes et épaisses, tout ce qui dépassait entre la jupe et les bottes, c’était ses genoux – ce qui n’est pas la partie la plus sexy de l’anatomie féminine, qu’on soit fine ou potelée. Et au lieu d’allonger sa silhouette, ça la tassait.

Suivre la mode, c’est bien, mais quand on ne ressemble pas à un squelette de l’armée d’Aragorn, il vaut peut-être mieux essayer de s’habiller avec des vêtements qui vous mettent en valeur. Après, c’est vous qui voyez. Si vos amis sont du genre à vous juger parce que justement vous ne suivez pas la tendance… (dans ce cas là, il faut peut-être songer à changer d’amis. Mais là encore, c’est vous qui voyez).

Quatro : la mode est plutôt conçue pour les jeunes femmes qui n’ont pas de dress code de travail à respecter.

Je passe 5 jours sur 7 dans un bureau. Pour lequel il vaut mieux, pour ma carrière, vu que les gens jugent beaucoup sur l’apparence, que je sois habillée pas trop mal mais de façon appropriée à mon âge. D’autant que j’ai plutôt tendance à faire plus jeune que mon âge, ce qui nuit à la crédibilité. Et pas trop tape-à-l’oeil, parce que je ne suis pas dans une agence de pub ni un magazine de mode, et pas trop sexy, sinon ça déconcentre. Comme on dit aux USA, « dress for the job you want ».

(sauf si vous rêvez d’être Batman. Bon ok, pour le Star Wars Day je m’habille tout en blanc dans un genre de Disneybound inspiré de Leïa dans Hoth, mais personne ne le remarque)

Fachonista

Alors la tendance éphémère aux transparences et aux petits crop top qui révèlent le nombril, laissez-moi vous dire que je n’en ai pas vu un seul exemplaire dans les locaux…
Vous me direz que je pourrais m’habiller comme ça pour sortir, mais pour être honnête, je ne sors pas non plus dans les endroits où montrer son nombril est un signe du dernier chic. Et je préfère investir plus d’argent dans de la qualité pour les vêtements que je dois porter 5 jours par semaine que dans ceux que je mettrais hypothétiquement pour sortir dans des endroits branchouilles. Et ce d’autant plus que les vêtements « de ville », cad sobres et élégants, permettent de sortir là je vais.

Quinto : qui résume les précédentes : ça n’est pas ma priorité.

Or pour vraiment suivre les tendances, il faudrait investir beaucoup de temps et d’attention en lectures de féminins / blogs de mode / que sais-je pour se tenir au courant de quelles sont les tendances pointues du moment. Et ensuite aller courir les magasins pour acheter tout ce qu’il faut, à longueur d’année vu que les tendances maintenant durent 3 mois. Chacun ses hobbies, ce n’est pas mon préféré.

Advertisements

6 réflexions au sujet de « Parisienne mais presque : la mode, j’aime (pas) ça – enfin si mais c’est compliqué… »

  1. Ton article m’a fait rire, je me suis retrouvée dedans. Moi non plus je ne correspond pas aux normes de la mode et effectivement le boyfriend c’est pas pour moi ^^
    J’ai quasiment le même dressing depuis des années, je vais au plus simple et aux indémodables. Je me fais plaisir de temps en temps mais je ne suis pas sensible aux dernières tendances !

    • Il faut dire que les dernières tendances ne sont pas terribles, en plus. Ça devient vite un esclavage si on veut suivre. Et puis comme disait Coco Chanel, « la mode change mais le style est indémodable ».

  2. La mode et son accélération me semblent surtout destinées à faire dépenser de l’argent à la ménagère aka vache à lait. Cela dit, rien n’empêche d’adopter une tendance qui nous plaît, qui nous va et qui ne nécessite pas de dépense excessive. Et puis, pour peu qu’on garde assez longtemps ses vêtements, on finit toujours par pouvoir ressortir une pièce qui se retrouve miraculeusement désignée « tendance » ! ^^

    • Ah c’est clair que les évolutions de la mode n’ont pour but que de faire dépenser plus, tout comme l’obsolescence programmée. C’est bien ça qui m’agace. Ça pousse au gaspillage et à l’appauvrissement des gens. C’est une chose d’acheter quelque chose pour se faire plaisir et une autre de suivre les tendances sans se poser de questions.

  3. Je n’aime pas la mode mais j’adore m’habiller. Je ne collectionne pas les fringues, j’ai même plutôt tendance à être minimaliste : je n’achète que celles dont je suis (à peu près) sûre qu’elles dureront dans mon placard et je ne multiplie pas les modèles. En revanche, chercher LA pièce parfaite, réfléchir à de nouvelles associations, ça j’adore. Il n’y rien de mieux pour me faire commencer d’un bon pied les journées difficiles. Stop à la mode « vache à lait » comme tu dis !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s