Parisienne mais presque : aider les touristes dans le métro (4) – des fois on le fait, si si

C’est vrai, des fois, les touristes, ce sont des plaies (cf. les 3 épisodes précédents). Et les aider relève de la gageure ou du sacerdoce, tellement ils y mettent de la mauvaise volonté.

Mais parfois aussi, les Parisiens méritent leur réputation de butors peu accueillants, au point de me donner honte d’être Parisienne.
un butor étoilé. Je ne sais pas en quoi il est malploli*

Ainsi, je me souviens de ce monsieur en costume-cravate, au milieu d’un long couloir de RER de la station tentaculaire Auber-Saint-Lazare, cherchant désespérément à accrocher le regard et l’attention des passants qui passaient. Il avait en cela deux désavantages : 1) il parlait en anglais 2) il était noir. Je ne sais laquelle de ces raisons explique en priorité que personne ne s’arrêtait pour au moins s’enquérir de ce qu’il voulait.

Qu’à Paris au bout d’un moment, tu te méfies de quiconque t’adresse la parole sans sollicitation, vu qu’en général c’est pour te demander de l’argent, d’accord. Je le fais moi-même volontiers. Mais les mendiants font rarement la manche en costume-cravate avec un attaché-case… Et les cailleras des técis ne cherchent pas la bagarre dans cette tenue non plus. Et ils ne t’abordent pas avec un « Excuse-me? » poli.

anim haters giphy

Honteuse de mes concitoyens, je m’arrêtai pour lui proposer mon aide. Le monsieur, soulagé que ENFIN on s’intéresse à son cas, me demanda par où sortir de ce dédale de couloirs. Je lui demandai s’il avait un but en particulier, vu que les sorties couvrent un grand périmètre. Quelque peu excédé par ses déambulations passées, il dit en substance « Peu importe, je veux juste SORTIR! ». Je l’escortai jusqu’aux escalators les plus proches, et il me serra chaleureusement la main avant de prendre la direction que je lui indiquais.

anim_gamin se fait book-lyncher

Une autre fois, dans un RER, une jeune femme demanda en montant dans le wagon si c’était bien le bon train pour Châtelet-Les Halles. Là encore en anglais. Là encore, seul un silence plus hostile que poli lui répondit. La question étant facile, j’ai du mal à croire que pas un des individus alentour n’avait assez la maîtrise de l’anglais pour la comprendre (grammaticalement et parce qu’elle voulait rejoindre une des principales stations de Paris), et lui répondre le « Yes it is » désuet qui allait bien. Etant un peu loin pour lui répondre, ne pouvant fendre la foule pour me rapprocher, et vu qu’elle allait dans la bonne direction, je me suis contentée de vérifier qu’elle descendait bien à l’arrêt suivant pour attraper sa correspondance.

anim_dog claims bed form cat

Une autre fois, j’avisai dans la rue une frêle jeune femme, tirant par terre un sac de toile semblant très lourd. Je lui proposai mon aide (quoique n’étant pas franchement musclée moi-même). Elle l’accepta avec gratitude. Le sac étant lourd, et la pente raide, nous eûmes le temps d’échanger quelques phrases. Elle venait de quitter l’Allemagne pour retourner en Angleterre après un an d’étude là-bas, et avait mis toute sa « vie » allemande dans son sac, d’où le poids. Elle me demanda d’où je venais. Parce que pour elle, forcément, je ne devais pas être Parisienne, vu que je l’aidais spontanément. Ouch.

Et de m’expliquer qu’en bas, à la gare dont elle venait, et où elle espérait trouver un chariot à cet effet (ils ont été supprimés suite à des vols…), plusieurs gars l’avaient regardée traîner son sac en rigolant et en faisant des commentaires moqueurs. Commentaires qu’elle avait parfaitement compris, parce qu’elle avait aussi étudié un an en France, et parlait un français impeccable avec à peine une touche d’accent.

Oui. Ca ne m’étonne guère, hélas. La galanterie n’est plus ce qu’elle était. L’entraide entre humains non plus. Enfin, la seule chose qui m’étonne, c’est qu’elle était plutôt jolie, et pas un seul de ces gougnafiers ne s’est dit que ce serait sympa de faire un brin de causette en échange d’un petit coup de main. Vraiment surprenant… Alors que des dragueurs quand vous êtes pressés ou avez autre chose à faire, il y en a toujours! Mais dès qu’il faut lever le petit doigt, plus personne!

anim_friend_minion

De mon côté, j’ai assez galéré en voyage, et suis redevable à assez de parfaits inconnu(e)s pour leurs coups de main désintéressés durant ces galères, pour essayer de dépanner les touristes perdus. Mais surtout quand ils sont étrangers, parce qu’ils sont moins désagréables que les provinciaux… Et ils ont plus d’excuses quand ils posent des questions idiotes (comme par exemple « C’est par où pour aller à pied de la Gare du Nord aux Champs Elysées? ». Euh… On n’y va pas à pied, pas avec des grosses valises et des gamins à la traîne en tout cas, comme c’était le cas du groupe en question : c’est LOIN! Prenez le bus ou le taxi! Ils n’ont pas voulu me croire, « Oh non, on a regardé sur le plan avant, c’est pas loin ». Ouais. Si tu veux… Je leur ai indiqué la direction. J’imagine qu’ils ont mis 1h et se sont bousillés les épaules. Au moins, c’est de la descente…).

* le Butor Etoilé, sa vie, son oeuvre

Publicités

2 réflexions au sujet de « Parisienne mais presque : aider les touristes dans le métro (4) – des fois on le fait, si si »

  1. La dernière fois que je me suis perdue à Châtelet Les Halles (je ne m’arrête plus JAMAIS là bas), personne n’a voulu m’aider alors que je demandais gentiment et en français, je me sentais tellement seule x)
    Je me suis retrouvée au niveau de la place Carrée j’avais envie de m’assoir, de pleurer un bon coup et de repartir en quête de la bonne sortie XD

    • Ma pauvre XD Oui, le Parisien peut être dur! (ou alors c’est qu’ils n’avaient pas la réponse à ta question, parce que tout le monde se paume aux Halles… ou alors tu ressembles à une pickpocket XD )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s