Nostalgeek (5) : Liste des trucs qui ne servent plus à rien depuis qu’Internet a été généralisé

Et que vous pouvez dégager de vos étagères si vous manquez de place…

– les collections de vidéos, DVD, CD, BD, magazines, livres « quasi rares », sauf si c’est pour consommer tout de suite / tout le temps. Parce que via Internet, on peut généralement commander tout ce qu’on veut à un vendeur, particulier ou professionnel, à l’autre bout du monde ou de sa rue. Quand ce n’est pas disponible en ebook ou autre format numérique à consulter depuis chez soi. Du coup, ce n’est plus vraiment utile de thésauriser ce qu’on réussit à trouver, en tout cas moins qu’à l’époque où il fallait voyager, se tartiner 42 boutiques et 53 vide-greniers pour dégotter THE article sorti avant ta naissance…

– les dictionnaires (d’une part parce qu’il y a des sites pour ça. D’autre part parce que 90% des utilisateurs sont illettrés et que quand on leur signale une faute, ils disent que ça ne sert à rien l’orthographe).

– les encyclopédies (dépassées avant d’être rentabilisées). D’ailleurs, je ne suis pas la seule à le penser, on dirait, vu ce que j’ai récemment vu dans la rue :

encyclopedie poubelle

– les agences de voyage. Ca reviendra toujours moins cher et ce sera toujours plus flexible de commander vous-même si vous n’êtes pas trop manche et que vous avez un peu de temps. En prime, vous pouvez consulter les avis des autres clients sur Tripadvisor au lieu de vous fier à un guide de voyage dépassé ou à un « professionnel » qui n’a pas visité l’endroit et vend ce qu’on lui dit de vendre. Exceptions : les prestations « de luxe », celles « de groupe pas luxe », et les pays vraiment exotiques et paumés où on a du mal à réserver par internet, et où les rares infos sont en pachtoun du nord (sauf, bien sûr, si vous lisez couramment le pachtoun du nord), et les parcours spécialisés.

– les « journalistes » qui se contentent de répéter les communiqués de presse. On a encore besoin des journalistes d’investigation, mais ils sont plus rares et ont rarement voix au chapitre, les médias faisant la course à l’audience à grands coups de clichés faciles et de tire-larmes. D’ailleurs, la première catégorie est de facto en voie de disparition, remplacée par des programmes.

– Idem pour les chroniqueurs de livres et de films : sur les sites web d’informations, 95% des « articles » sont les communiqués de presse. Les chroniqueurs les plus exhaustifs se trouvent maintenant sur la toile, ce sont des fans passionnés, qui font ça gratuitement pour la plupart, avec dans certains cas un peu de rétribution pour les chroniques vidéos sur Youtube, ou des avantages en nature. Mais c’est rare.

Liste des trucs dont on a encore besoin même si certains en doutent :

– les bibliothèques. Parce qu’il y a des livres qu’on ne trouve que là, et d’autres qu’on veut lire sans pour autant encombrer ses étagères.

– les librairies spécialisées. Pour la même première raison, et parce qu’il y a des livres avec lesquels on VEUT encombrer ses étagères. On parlera aussi du contact avec les vendeurs passionnés, je vous avouerai que personnellement, je me suis souvent sentie moins passionnée que mes interlocuteurs dans ce genre de boutiques, et pas toujours bien accueillie d’ailleurs… Dans les boutiques de BD à l’ancienne, typiquement, tant que tu n’est pas devenu un client régulier qui leur embarque 200 Eur de BD rares à chaque passage, tu as l’impression de déranger parce que pas assez collectionneur / amateur éclairé…
Même si je garde en revanche un excellent souvenir de la personne, qui, la dernière fois que je suis passée en ville, officiait au rayon SF/fantastique de Bédéciné, après avoir sans doute dû fermer sa propre librairie spécialisée du temps où j’étudiais dans la Ville Rose. Et je vous recommande aussi la libraire La Dimension Fantastique, dans le 10e arrondissement de Paris, pour ses conseils éclairés, son accueil et son choix.

– idem pour les disques.

Advertisements

12 réflexions au sujet de « Nostalgeek (5) : Liste des trucs qui ne servent plus à rien depuis qu’Internet a été généralisé »

    • Si tu as la place, fais-toi plaisir! 🙂 J’adore les belles bibliothèques, mais j’ai des problématiques de parisien, petit espace 😉 J’ai bien mentionné en préambule qu’on peut les balancer *si* on a besoin de place. Sinon, je suis d’accord avec la méthode KonMari : si un objet vous fait plaisir, c’est une bonne raison de le garder.

  1. Je suis dans l’ensemble d’accord avec toi même si pour le premier point ce n’est pas mon cas … pas du tout même … ^^ Je tiens trop à mes livres / dvd / jeux vidéos / laserdiscs / vinyles (tu vois petit pingouin vert tu n’es pas seule 😉 )

    • J’ai aussi gardé plein de trucs hein! 😉 Et je pense que la plupart de mes lecteurs aussi. Je dis juste que certaines choses étant devenues plus facilement accessibles (à l’achat ou la consultation, ebooks, scans…) via Internet, c’est moins nécessaire de tout garder sous le coude.
      Mais si on a de la place, pourquoi pas! Ce n’est pas vraiment mon cas.

  2. là, tu veux me déprimer….
    Je tiens à : mes livres, mes CD (même si je les déménage à chaque fois et que c’est lourd dans les cartons….)et mes vinyles! Bon, j’ai aussi de gros problèmes de place (oh oui) mais une maison/un appart sans livres, c’est invivable, pour moi. Alors, tant pis, je serre tout….
    Mais parler d’e-book à une ex-libraire, ça fait mal, là….

    • Mais je n’ai pas dit de virer TOUS ses livres et toutes ses collections! J’en serais bien incapable moi-même. 🙂 Mais il y a par exemple des comics en piteux état dont j’ai découvert qu’on peut les acheter au format numérique, ce qui permet de se faire l’intégrale en VO (sans la censure de l’édition française, au passage) sans avoir besoin d’emménager dans un hangar. Pour la documentation sur mes sujets du moment, itou, plus la peine de les garder ad vitam aeternam « si jamais j’en ai besoin un jour » alors que le sujet ne m’intéresse plus…
      Mais je ne dis pas non plus de vivre sans livres. Mes Pratchett, que je relis à nouveau en ce moment, ou d’autres livres, je n’ai aucune intention de les jeter.
      Mais c’est vrai que j’ai tellement peu de coups de coeur en matière de livres depuis quelques années que je n’ai plus trop envie de m’encombrer avec à vie. Ca ne me dérange pas de les emprunter en bibliothèque, ou de les acheter pour les revendre après lecture. Quand j’achète, la moitié du temps c’est justement pour soutenir les libraires… (et l’autre moitié parce que je sais que j’ai de bonnes chances de vraiment aimer, ou pour offrir).

  3. Je viens d’ouvrir un dictionnaire, me souvenir de ton article et surtout me souvenir que je voulais manifester mon obsolescence publiquement ! Autant pour la vérification de l’orthographe, je ne m’en sers plus tellement, autant pour l’exactitude et la précision des définitions, des différents sens et de l’étymologie j’aurais du mal à m’en passer.

    xoxo
    Lily

    • Mais il en existe plusieurs en ligne, tu sais 🙂 C’est plus rapide pour moi de vérifier dans le Wiktionnaire ou le Larousse en ligne que de sortir le dico (et ça fait moins mal aux bras 😀 ).

    • A leur décharge, c’est aussi parfois tout ce qu’on leur demande, voire qu’on leur permet. Une amie freelance a décliné un boulot pour un site qui lui proposait de la payer à mi-temps pour faire de la veille d’articles sur leur sujet de prédilection dans sa langue natale. Le but était de traduire et relayer aussi vite que possible tout article de ce type… H24 si possible (mais payé 3h/jour, le temps effectivement passé à la traduction à leurs yeux…). Quand elle a argumenté qu’il fallait aussi du temps pour vérifier les infos, on lui a répondu « pas la peine ».
      Donc je crains que les journalistes qui ont de la déontologie et veulent traiter de vrais sujets ne soient forcés de s’asseoir dessus pour manger… Ou de se prendre procés sur procés comme Denis Robert.

  4. Ping : Post-scriptum : libraire de ma jeunesse | Fan Actuel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s