Le point sur le hamster

Récemment, je discutais rangement via Twitter avec mes copinautes ((c) terme déposé June&Cie), Le Brocolis de Merlin, Charmant Petit Monstre et June, donc.

rangement

J’exagère un peu. Je vois mon sol. Mais pas *tout* mon sol, parce que manquant de place et (croyais-je pendant longtemps) d’espaces de rangement, il y a toujours des magazines, des livres, des boîtes, des fringues etc qui débordent et envahissent les espaces dégagés.

Pendant longtemps, ça ne me dérangeait pas de vivre dans un joyeux bordel, pour reprendre les termes du Charmant Petit Monstre. « Pas de bol », lors des derniers déménagements que j’ai effectués (et qui datent), je n’avais pas eu le temps de faire le grand tri qu’on fait généralement pour éviter de payer ou de se casser le dos à déménager des trucs qu’on n’a plus envie d’avoir chez soi.

J’ai trouvé du boulot sur Paris alors que j’habitais en Province, ils voulaient que je commence le lundi suivant la réponse (donnée le jeudi), j’ai réussi à obtenir 15 jours de plus. Mais ça n’a pas suffi. Déjà je m’y suis mal prise, car par exemple, trier des papiers, pour une bibliophile qui écrit aussi beaucoup, c’est juste un travail de Sisyphe… (vu qu’on a tendance à tout relire). Et puis déjà, à l’époque, je n’avais jamais trop éclusé les strates de mes divers intérêts. Vu qu’en province on a de la place, et comme avant de trouver un emploi, j’avais peu de moyens, je n’allais pas jeter des choses « qui pouvaient servir un jour »…

Eh oui, la vie est ainsi faite qu’on a généralement soit de la place, soit du temps, soit de l’argent, mais rarement les trois à la fois…

temps argent

Donc n’ayant qu’un temps limité pour emballer mes affaires, j’ai fini, pressée par le temps, par tasser « tout le reste » dans des cartons, direction Paris.

Paris où mon appartement, « pas de bol » (cad que si, mais en fait c’est un faux cadeau), dispose d’un cagibi, qui s’est vu rempli à ras la gueule de tout ce dont je n’avais pas un usage immédiat, et tous les meubles itou. Et quand les meubles ne suffisent pas, on en achète d’autres qui contiennent plus, on achète des boîtes pour mettre au-dessus des meubles… Parce que tu commences ta vie active, dans une nouvelle ville, ça prend du temps, de l’énergie, y’a plus les parents « pas loin » pour te filer un coup de main à l’occasion, et en plus tu passes plus d’une heure par jour dans les transports pour le boulot, et idem le week-end pour faire tes courses ou aller te balader (vivant à Paris, ce serait dommage de ne pas en profiter).

Et c’est là que tu réalises que tu avais quand même vachement de temps libre quand tu étais étudiant, en fait. Et je ne te parle même pas de quand tu étais gamin, nourri logé blanchi, râlant quand on te demande de mettre la table ou de ranger ta chambre, sans être conscient de toutes les formalités quotidiennes qui bouffent un temps phénoménal à tes darons en plus du boulot qui leur permet de te payer un toit sur la tête.

Alors livré à toi-même, le rangement, le ménage, tu fais le minimum vital. Il y a plus intéressant à faire et voir dehors. Ou même dedans. (enfin, ça dépend des gens. Au même âge et dans la même situation, ma meilleure amie était une maniaque du rangement et de la propreté. Comme quoi… Mais moi, j’ai toujours plus vécu dans ma tête qu’ailleurs, alors l’environnement m’est un peu secondaire tant qu’il n’est pas trop bruyant).

delusional_fell off my unicorn

Mais les gens changent.
Outre le fait qu’à force, ça me soûle de devoir commencer par passer 20 mn à tout déplacer pour pouvoir passer l’aspirateur, je pense que l’origine de mon envie de rangement, c’est mon addiction (incompréhensible) aux émissions sur la maison : D&co de Valérie Damidot, les moults variantes de Stéphane Plaza le Gaston Lagaffe de l’immobilier, et la Maison France 5 avec Stéphane Thebaut). Dans lesquels on voit invariablement des logements qui, après intervention, sont lumineux, zen, épurés, bien rangés.

Parfois avec une décoration d’un goût douteux, certes. Et on se demande si des gens vivent vraiment dedans, ou si c’est un appartement témoin. Mais c’est beau, ces pièces aérées et libres de tout bordel, ça fait envie. C’est un peu comme les photos de gens dans les magazines. On se dit « Quelle peau sublime, quelles proportions parfaites, comme j’aimerais avoir des jambes pareilles, et pas un gramme de cellulite! » – et puis on découvre l’existence de Photoshop et les photos avant-après. (mais même avec Photoshop, je ne ressemblerai jamais à Charlize Theron, faut pas rêver).

Les intérieurs des magazines, c’est un peu pareil. Ils ont mis 2 jours à tout ranger hors de vue pour la photo, mais si des gens vivent dedans, il y a sans doute un petit peu de bazar au bout de deux jours (exception : les demeures de la rubrique « rêver » de la Maison France 5, qui généralement sont des résidences de gens pétés de thunes qui 1) n’y passent pas beaucoup de temps 2) ont du personnel pour nettoyer derrière eux et 3) ont tellement d’espace que c’est plus facile de tout planquer dans des rangements).

… En fait, mon addiction à ces programmes vient sans doute en partie de ce que j’y trouve ce que je ne vois pas chez moi, de la même façon que je regarde Silence ça Pousse parce que je n’ai pas ni jardin ni balcon et que je dois faire 20mn de métro pour aller dans un espace vert (qui sera plein de gens, en plus).

Bref.

loreau_simplifier

Néanmoins, sans espérer atteindre au saint Graal de l’intérieur zen-avec-lys-blanc qui fait la couverture de tous les livres et magazines consacrés à la chose, parfois je suis saisie d’un espoir d’arranger les choses. J’ai même acheté des livres sur le sujet – mais il n’y a pas eu de miracle. Le dernier en date, mais c’est tout récent, c’est la méthode KonMari, que je n’ai donc pas encore mise en application. J’y reviendrai prochainement.

Si je l’ai acheté, donc, c’est parce que malgré les progrès effectués lors de mes tentatives sporadiques, le résultat visuel n’est guère probant. Je sais, moi, qu’il y a du mieux, parce que mes placards sont mieux rangés et moins pleins, mon cagibi aussi. Parce que je sais que j’ai balancé plein de choses. Et que j’y ai déjà passé un temps considérable. Et parce que, quand je cherche quelque chose, maintenant (un extrait de naissance, passeport, tournevis…), la plupart du temps je le sors en 2 minutes, car il est rangé à sa place, et facilement accessible. Au lieu de devoir retourner la moitié de l’appartement comme avant. Donc le travail déjà effectué me fait gagner du temps. C’est déjà ça. Et c’est encourageant.

which book should I not finish

Source 

Par contre, donc, je continue à manquer de place pour tout ranger. Visuellement, qu’il y ait une ou deux épaisseurs de livres dans la bibliothèque, ça ne se voit pas. Que les placards soient remplis d’un bazar hétéroclite au bord de l’explosion, ou seulement à moitié plein de choses bien rangées par catégories, ça ne se voit pas.

Autre effet positif : j’achète moins souvent des choses qui finalement ne sont jamais utilisées. Donc je fais des économies en ayant jeté, paradoxalement. Parce qu’au lieu d’avoir 5-10 articles qui ne remplissent qu’imparfaitement leur fonction car de récup / achetés pas cher « au cas où » / conservés « c’est encore en bon état », j’achète UN truc de bonne qualité bien conçu, et je peux jeter les 10 autres.

Donc le hamster, actuellement, il est toujours en train de galoper dans sa petite roue sur ses petites pattes, mais il tourne maintenant dans un cercle vertueux. Il alimente une dynamo, si vous voulez.

anim_hamster

Publicités

13 réflexions au sujet de « Le point sur le hamster »

  1. Je suis impressionnée ! Perso, on avait réussi à jeter pas mal lors du déménagement, mais ça c’était il y a environ 6 mois et depuis, ben voilà… Vivement la braderie de Lille, c’est là généralement qu’on tris de nouveau pour faire du vide et vendre le plus de bricoles possible (bouquins compris)

    • Ah, les braderies/vide-greniers, ça fera l’objet d’un autre article, mais en résumé je ne peux/veux pas en faire. Et puis le problème du tri, c’est que passé un certain stade de bordel, tu t’y perds et c’est décourageant ^^ Tu ranges un truc, tu en jettes un, tu retombes sur un livre/papier oublié que tu commences à lire… Bref!

  2. Oh lalala quand je lis ton article (tes articles) sur le rangement/déménagement, il me vient une angoisse ! Je pense très sincèrement me procurer un manuel/guide de rangement quand je pense que je vais peut-être dans un avenir plus ou moins proche devoir déménager.Et là, quand je vois la montagne de bricoles accumulées en quelques décennies de vie, c’est la panique. Je rêve moi aussi parfois des intérieurs hyper bien rangés et épurés de toute cochonnerie sentimale, où toute chose est à sa place (concept qui me laisse pantoise d’admiration mais aussi de perplexité) (comment ils font les gens ?).

    • Pour être honnête, c’est parce que j’avais la même angoisse, en repensant à mes derniers déménagements et en voyant des gens autour de moi passer x semaines à faire des cartons… C’est un peu pour ça que je m’y suis mis. Je me suis dit : si un jour je dois déménager, si je n’ai pas un an pour trier, j’y arriverai pas (ou j’emmènerai des cartons de trucs non triés). J’en fais même des rêves, assez régulièrement… ^^
      A ce stade ça frôle la névrose, alors je me suis dit que le seul moyen d’éviter de stresser, c’était de commencer sans deadline. Je suis loin d’être au bout, mais au moins j’ai l’impression d’avoir avancé, et qu’en plus, plus j’avance, plus j’arrive à jeter facilement. Donc ça a plutôt tendance à s’accélérer. ^^
      J’ai des articles à poster sur la méthode KonMari, tu verras ça 🙂
      Les seules personnes que je connais chez qui tout est rangé, c’est des gens qui déjà, ont des grandes maisons où ils vivent à 3-4 max, plus une cave et un garage voire un abri de jardin pour ranger tout le bordel… et non un petit appart’ parisien XD Forcément, quand t’as 60m2 dont 20 de placards par personne, c’est pas pareil 😛

      • Oui mais même dans un très grand appartement (où on est trois et demi à y vivre), avec cave et rangements, c’est le bordel. Et c’est même pire parce que du coup tu te dis « Oh ça va on a la place ». Bon j’attends avec impatience ces articles KonMari. Ça m’aidera p’être ! 🙂

        • Perso j’ai une approche pragmatique sur les changements de vie : « un peu vaut mieux que pas du tout » 😉 Un peu de sport vaut mieux que pas du tout, réduire la cigarette vaut mieux que même pas essayer d’arrêter, etc…
          En tout cas, pour le rangement, j’avoue que le boulot déjà effectué me fait me sentir plus capable de venir à bout du chantier XD Psychologiquement, je suis moins « hamster » à vouloir tout garder « au cas où ».

    • C’est pas de la persévérance, c’est un peu de désespoir, et de rationalisation que le temps investi en ménage par le vide me fera gagner du temps plus tard pour le ménage et pour trouver les trucs que je cherche dans le bordel… ^^

  3. En fait, j’ai déménagé tellement souvent (en un peu + de 20 ans, ça dépasse les 15 déménagements, – je ne compte plus) que : 1- j’ai appris à trier et à (oui!) jeter 2- je suis une pro des cartons 3- je continue à ranger selon ma méthode (mon « bordel organisé « car sinon je suis incapable de retrouver en 5mn un papier quelconque)
    Et puis, les apparts de style épuré, c’est pas mal en photos ou à la télé (et encore) mais à vrai dire, je n’aime pas ça….
    (ah , oui: pour conclure: nous sommes 3 dans un espace assez limité donc, il faut faire des choix)

    • Les déménagements, y’a rien de tel pour faire du tri quand tu es prévenu assez à l’avance! L’une des raisons qui m’ont poussé à m’y mettre, c’est que j’ai réalisé que si je devais changer de logement pour une raison ou une autre, il me faudrait des mois pour tout trier (surtout en bossant à côté). Donc autant commencer dès maintenant sans deadline…
      Oui, il y a épuré et épuré. Une fois dans la Maison France 5 je crois, une nana se plaignait que sa « pièce à vivre » pourtant récemment refaite manquait de chaleur et semblait inhabité. Mon diagnostic à moi c’était « ben oui, y’a rien qui dépasse. Tu mets une pile de livres en vrac sur la table, une veste sur le dossier du canapé et 3 jouets par terre, tout de suite ça aura l’air plus vivant! ».

      • Mon truc, c’est: « ok, c’est propre mais on voit qu’il y a des êtres humains qui vivent  » (et 2 chats aussi).
        Quant aux déménagements, parfois, ça s’est fait très rapidement donc, il faut aller à l’essentiel (pro de l’emballage^^). Par contre, c’est la mort de certains meubles (ou objets….)

        • Je pense que les déménagements, même si tu dois tout emballer vite donc sans tout trier, si tu en fais plusieurs d’affilée, te souvenir que tu as galéré peu avant à tout emballer, quand tu déballes tu dois être plus tentée de faire le tri…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s