Post-scriptum Esprit (bis)

Le moins qu’on puisse dire, c’est que quand Esprit a répondu à ma lettre ouverte qu’ils essayaient de reconquérir la confiance des client(e)s français(es), ils ne plaisantaient pas.

Suite à l’article, j’ai reçu ceci (mug ajouté pour l’échelle).

C’est un jour à marquer d’une pierre blanche pour le blog : mon premier cadeau! Je n’ose pas appeler ça un partenariat: ils ne m’ont rien demandé, je n’ai rien demandé. Mais je suis bien élevée. Et cynique. Alors je suis partisane de signaler les bonnes surprises.

A l’intérieur, un grand sac cabas, qui pourra servir de sac de plage, c’est de saison. Il a l’air assez solide, en plus. Et avec un zip pour le fermer entièrement. C’est ce qui s’appelle prendre quelqu’un par les sentiments…

Merci Esprit!

PS du PS du PS (edit du 18 juin) : vous allez rire : je viens de me rendre compte, deux jours après, en voulant ranger le sac dans son sac de protection en attendant l’occasion de m’en servir… que le sac noir en toile pesait étonnamment lourd pour la matière. Et qu’il n’avait pas l’air vide. En fait, il restait des articles dedans, que je n’avais pas vus ^^ …

Donc en plus du sac, il y avait une écharpe en coton dans la même collection « Tropique » que le sac, des petits bracelets fantaisie, et un gentil mot. Ahem. Désolée de le voir seulement maintenant (l’écharpe est bien douce, pour une frileuse comme moi c’est l’idéal).

Publicités

15 réflexions au sujet de « Post-scriptum Esprit (bis) »

    • Ben très franchement… Je crois que plein de bloggeurs mode (ou autre) font des articles et finissent par avoir des partenariats comme ça. Là l’originalité, je pense, c’est qu’au lieu de l’obtenir en leur cirant les pompes et en montrant ce que j’avais acheté, ça s’est déclenché en disant que « c’était mieux avant » (*voix de Francis Cabrel*). J’étais à 1000 lieues de penser qu’ils me « récompenseraient » pour les avoir bashés. Mais je me demande si ma lettre ne va pas servir pour prouver en interne aux services concernés que SI, y’a des clientes qui savent reconnaître la qualité quand elles la voient, que ce sont de bonnes clientes vu que j’avais le statut Platinum (et je suis pas la seule), et qu’elles se barrent quand la qualité baisse…
      Parce que c’est bête hein, mais dans les bureaux, c’est dur de convaincre les décideurs de miser sur la qualité et le long terme plutôt que sur les économies de bouts de ficelle et l’escroquerie du client… (je sais de quoi je parle, je bosse dans de grandes entreprises dont la gestion est parasitée par le même genre de contrôleurs de gestion…).

        • C’est ça, ça devait être une question de timing. Mais bon, j’espère qu’ils ont aussi fait remonter le message aux équipes qui font les collections que si si, on aime leur boulot d’avant 🙂 « Il suffit » de leur donner les moyens de recommencer, s’ils sont encore là.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s