Sur quels sujets écrire pour avoir du succès?

Ecrire pour s’amuser et pour le plaisir de jouer avec les mots, c’est bien. Etre lu, partagé, ça encourage quand même à continuer, surtout si le contact se crée avec les lecteurs et qu’on n’a pas l’impression d’écrire dans le vide.

Aussi en tant que blogueur/blogueuse, on peut se demander : de quoi vais-je pouvoir parler pour intéresser mes lecteurs?

anim_dory_bad squishy

Je n’en ai pas la moindre idée.

J’exagère un peu, mais ça fait maintenant un an et demi que je publie très régulièrement (je n’ai arrêté que depuis peu de publier un article par jour comme je le faisais en 2015). Avant ça, je publiais de façon aléatoire, en essayant de me focaliser sur l’exploration de la « culture fan », mais en m’autorisant des escapades hors sujet.

Mon « problème », si c’en est un, c’est que je n’ai pas une passion : j’ai vingt ou trente centres d’intérêt, dont un certain nombre durent trois ans ou moins. Aucun n’est assez obsessionnel pour que j’ai envie de n’écrire que sur eux. Je n’en aurai de toute façon pas le temps, puisque j’ai aussi un métier pour faire bouillir la marmite, et quelques activités annexes.

Autant on peut vite s’insérer dans les réseaux existants avec les autres passionnés, quand on écrit un blog beauté, cuisine, mode, thé-addict, ou littéraire, par exemple, autant quand on est l’équivalent bloggesque de Dory, c’est difficile de fidéliser une audience (votre temps est aussi précieux que le mien, j’en suis consciente). D’ailleurs, je n’ai toujours pas trouvé dans quelle catégorie de Hellocoton je devrais « ranger » mon blog. Je subodore après plusieurs mois que « Culture » n’est peut-être pas la bonne. D’ailleurs à partir de maintenant, je vais le déplacer dans « Lifestyle ».

Quand je regarde mes statistiques des articles les plus lus pour voir s’il y a des leçons à en tirer, une grande perplexité m’envahit. A savoir que je n’ai pas l’impression que mon audience dépende de facteurs sur lesquels j’ai une quelconque influence.

stats 2015

Exemples :
– l’article sur la crèperie « Star Wars » de Saint-Michel : périodiquement, l’article doit être mis en lien sur un forum ou partagé je ne sais où, et me ramène quelques dizaines de visiteurs d’un coup. Un gros paquet de ces vues a eu lieu sur une période de 3 jours, des mois après la parution, en provenance de Facebook : je suppose que le lien avait été publié sur une grosse communauté, mais je n’ai jamais su laquelle (dommage, j’aurais remercié). Soit dit en passant, je n’y suis pas retournée depuis, mais les avis sur Facebook semblent indiquer que le restaurant avait changé de patron et que le service ne donnait pas satisfaction.

–  la review du concert des Vamps à Japan Expo a cartonné via le fandom très réactif du groupe et de son chanteur Hyde (notamment des partages sur Twitter). A noter que pour les reviews de concert, l’audience est d’autant plus importante que les photos et/ou vidéos sont bonnes.

– les vues de l’article sur le cat café Chat Mallows sont dues en grande partie au fait que la page Facebook du café l’a repris et partagé plusieurs fois (et je les en remercie) en article sponsorisé (eh oui c’est apparemment possible de sponsoriser un post de lien vers un site qui ne vous appartient pas. Vu le contexte, j’aurais mauvais jeu de m’en plaindre).

– les articles sur Frozen / La Reine des Neiges ont des pics réguliers, en particulier celui sur le jeu sur tablette/smartphone – sans doute à chaque fois que quelqu’un est bloqué dans le jeu.

– les articles sur la nourriture marchent toujours pas mal. Sauf ceux sur les cafés de musée, qui a priori n’intéressent que moi, mais tant pis, je continuerai à en écrire, na! Mais les adresses de lieux gourmands, oui, parce que ça concerne tout le monde, je suppose. Mon plus populaire est celui « utile » et peu courant du comparatif sur les Sacher Torte qu’on peut trouver à Paris. Notamment parce que, quand on cherche « Sacher Torte Paris » dans notre ami Gougueul, on tombe directement dessus, il n’est pas noyé dans la masse d’autres articles sur le sujet.

– a contrario, les articles culturels sur, par exemple, mes lectures historiques ont fait des flops retentissants. Sans doute trop éloignées de mon lectorat habituel (oui j’avoue, j’ai parfois des micro-obsessions bizarres qui durent le temps que j’ai creusé le sujet. Autre exemple : Cléo de Mérode).

Sacher du Kaffeehaus sur place

Sacher du Kaffeehaus sur place

Et puis il y a les surprises.

C’est-à-dire que régulièrement, j’écris un gros pavé (souvent vitupérant) sur un sujet qui me tient à coeur, mais dont j’ai l’impression qu’il ne parlera à personne. Vraiment, c’est bien pour me faire plaisir et vider mon sac que je l’écris, ça fera toujours un article pour alimenter le blog, je n’aurais que 2 vues dessus mais c’est pas grave, mon blog c’est mon espace de libre expression après tout.

Comme la lettre ouverte à Esprit.
Ou celle à Keanu Reeves in english in ze text.
Ou ma diatribe enflammée contre le fromage et les gens qui en mettent dans tous les plats.

Et là curieusement, j’ai plein de partages, 5 ou 10 plus de vues que d’habitude, une pluie de commentaires (enfin une pluie… c’est relatif hein, je ne suis pas EnjoyPhoenix non plus… Mais à mon petit niveau, je vois nettement la différence).

Et quand je vois les stats du jour, je me dis « Ah tiens, je n’aurais pas cru qu’autant de gens soient touchés par ce sujet ».

Et alors que cet article attendait gentiment de se poster tout seul depuis la pile des articles planifiés, je suis allée au Download Festival France, afin d’y assister au concert de Babymetal, groupe de kawaii metal pour lequel j’avais essayé par deux fois de partager mon enthousiasme sur ce blog. Deux articles accueillis par un silence poli et une baisse de vues notables. Aussi, si j’ai posté un reportage dessus, c’était un peu pour les fans et beaucoup parce que même si ça n’intéresse personne, moi je voulais continuer à dire du bien de mes pupuces japonaises, na!

Aussi, même si je sais que les Japonais sont passionnés, les fans de Babymetal sont passionnés, et que j’avais partagé l’article sur Twitter en y pokant un compte de news BM, je fus un peu surprise le lendemain soir de voir ceci :

2016_16_stats Babymetal

Punaise, elles ont explosé le précédent record de visiteurs et de vues en une journée, les petiotes! Record détenu, d’ailleurs, déjà par un groupe Japonais, le reportage sur le showcase de Vamps à Japan Expo, qui avait frôlé les 1000 visiteurs sur la journée. Là j’ai eu le triple « et il y a un peu plus, je vous le laisse quand même? ». Il y a même un site japonais de fans qui a traduit une partie de l’article en japonais. Et un autre qui qualifie mes photos de « professional photos »:

2016-06-_babymetal newswire pro photo

Ils sont mignons ❤ (soit dit en passant, ils sont surtout respectueux, les fans Japonais : ils partagent mais ils ne coupent pas les tags des photos, ils citent les sources et ils mettent des liens vers le site d’origine… Ca aussi, ça me change. Agréablement. Y’a pas à dire, je crois que je vais préférer ce fandom à d’autres…).

Moralité : faites-vous plaisir en écrivant. Ca ne vous apportera peut-être ni gloire ni argent, mais si déjà vous vous êtes amusé, c’est pas mal. Et qui sait, ce ne sont pas forcément les sujets les plus évidents qui toucheront le plus de monde (parce que mon obsession pour la Sacher Torte, hein…). Et c’est bon pour le moral, de réaliser par exemple qu’on est nombreux à être fromageophobe ou à ne pas aimer l’alcool, et à subir des petits tracas quotidiens de ce fait.

Et surtout, vous n’avez pas de contrôle dessus (sauf à payer pour que Facebook ou Twitter mette votre article en avant). Le réseau est plus important que le sujet ou la qualité du texte. C’est dommage mais c’est comme ça. Donc si votre article est lu et partagé par un compte populaire, vous aurez d’un seul coup plus de visiteurs, sans forcément savoir pourquoi.

Le rhino et la boîte aux lettres

Ne pas introduire de rhinocéros adulte dans cette boîte aux lettres

Ah oui, ne négligez pas non plus d’apporter du contenu dans la légèreté : un autre de mes articles, passé inaperçu à l’époque, mais qui me ramène régulièrement quelques visiteurs est celui sur l’autocollant « Ne pas introduire de rhinocéros adulte dans cette boîte aux lettres ». Sans doute que comme moi, des passants le voient à l’occasion d’une balade, et s’interrogent sur son origine. Je pense que la page serait Googlerankée moins haut si les gens n’y trouvaient pas la réponse qu’ils cherchaient (si vous tapez « rhino boîte aux lettres » – oui je sais, ce n’est pas commun comme recherche -, je suis le premier lien. Top moumoute, le rêve de ma vie : être le top lien de Google pour quelque chose). Si on m’avait dit que ce rhino serait autant vu…

26 réflexions au sujet de « Sur quels sujets écrire pour avoir du succès? »

  1. Il y a effectivement quelques surprises sur les retours de ce qu’on écrit, des articles qu’on pensait écrire plus pour soi qu’autre chose et qui finalement provoque une vague d’enthousiaste inattendue (et encore, j’ai moins d’expérience que toi en la matière). D’ailleurs mon article le plus lu (et de loin), c’est mon craquage Deadpool. Quasiment tous les jours il y a au moins une vue dessus venant de google alors forcément ça monte vite. Evidemment, ce ne sont pas des gens avec qui je vais échanger mais je n’ai jamais compris ce phénomène car clairement le thème est très présent (peut-être des gens qui se sont perdus sur la cinquième page des résultats google ^^ ).

    En tout cas, maintenant j’attends le jour où tu reçois des places backstage pour Babymetal ! \m/

    • J’avoue que la page sur la crèperie Star Wars a beau être souvent lue, je reçois zéro commentaires dessus… Pour Babymetal, je n’y compte guère : au Download les seuls photographes autorisés durant leur set étaient les 2 photographes du festival. C’est pas le genre de groupe à inviter des blogueurs ^^

  2. Personnellement les articles qui m’apportent régulièrement des vues sont ceux sur les livres prescrits par les profs… Ça ne me réjouit pas plus que ça mais c’est ainsi ! Sinon les interviews, lorsqu’elles sont partagées par les interviewés, ça peut bien marcher. Et Google Images peut être notre ami ! La couverture d’un livre ou la pochette d’un album peut se retrouver très bien classée en recherche images et rameuter du monde sur le blog. ^^

    • Ah, oui, mais les interviews ce n’est pas trop mon truc… mon équivalent ce sont les reportages sur les concerts, mais du coup, même les artistes peu connus les partagent rarement. Je pense que sur mon blog, les recherches d’image qui amènent chez moi sont aussi la Sacher Torte ou le rhino!

            • Les seuls artistes à qui j’ai des questions à poser sont bien trop connus pour que je puisse les joindre. Type Keanu Reeves ou Babymetal. Ou morts, comme Terry Pratchett. Les chanteurs français que je suis en racontent assez sur leur processus créatif via FB pour que je n’ai aucune autre question à leur poser. Et je lis peu d’auteurs français contemporains. Reste plus grand monde…

  3. Mon article le plus lu cette année est Les amours de Zeus : Io. Cela correspondait à une définition d’une grille de mots fléchés parue dans un magazine télé. Mes stats ont explosé pendant tout un week-end mais quasiment aucun de ses visiteurs n’allait lire un autre article du blog. Et d’ailleurs ce n’est pas chez moi qu’ils trouvaient la réponse (argiennes) à la question: Io et Danaé l’étaient.
    Je préfère ma petite centaine de visites quotidienne avec des lecteurs qui passent d’une page à l’autre. Là, je me dis que j’arrive à faire du bon travail

    • Oui, c’est vrai que les vues sur des articles pour de ce genre de raison débouchent rarement sur des abonnements ou des lecteurs fidèles… ni même sur des commentaires! Mais je suis optimiste, je me dis que ça peut toujours amener quelque chose. Plus que si jamais personne n’arrive ici via google, déja!

  4. Moi, j’aime vos articles en général et ceux que je n’aime pas (sur les groupes de metal ou autres), je les lis quand même parce que j’aime vos coups de gueule ! Alors, peu importe le nombre pourvu qu’on ait l’ivresse, de l’écriture et de ce qu’elle apporte en la lisant. Je ne me pose pas trop de question sur le nombre de mes « suiveurs » : ça ne rapporte rien en effet et écrire, c’est surtout pour soi-même et pour le petit public de fidèles que l’on draine.

    • Comme on dit – enfin, je ne sais pas si ça se dit mais ça devrait – il vaut mieux être soi-même et plaire à peu mais à des gens avec qui on s’entendra, que se forcer pour plaire à des gens à qui on n’a rien à dire 😉

  5. Je partage complètement ton constat : difficile de prévoir quels articles vont marcher / pas marcher. On a toujours des surprises. Et comme toi je m’intéresse à pleeein de sujets différents, je vais moi aussi passer de « Culture » à « Lifestyle » sur Hellocoton, même si c’est pas uniquement mon thème. Et moi j’adore les cafés de musée je trouve qu’il y a une ambiance particulière 😉

    • J’aime quand les musées accordent leur espace restauration à leur thème 🙂 Et puis c’est souvent calme.
      Je crois que Lifestyle correpond mieux à la variété des thèmes sur nos deux blogs, oui. On verra!

  6. Et tu crois sérieusement qu’un article sur mon expérience du comportement du spectateur norvégien en concert pourrait intéresser quelqu’un ? J’imagine déjà les stats plonger profondément au point de faire jaillir du pétrole 🙂

    • Je pense que ça pourrait intéresser des gens, parce que déjà, tout ce qui est voyage et découverte des comportements humains, il me semble que ça intéresse un maximum de gens. Et puis c’est original, et il y a une « prime » à l’originalité car du coup il y a peu de concurrence sur le même sujet 😉
      Et puis de toute façon c’est pas pour les stats que je le veux, l’article : c’est parce que moi ça m’intéresse, et que c’est bien en thème.

      • D’une part c’est me faire offense que de penser que je n’ai pas lu la totalité de votre article avant de « poster » un commentaire et d’autre part, ce n’est pas parce que je l’ai lu que je supprimerais mon commentaire.
        Comme il a été mal pris j’explique. Ma réflexion n’est que philosophique et mérite d’être posée, prise dans ce sens, elle corrobore votre article et ne le dénigre en rien.
        La question subsidiaire pourrait-être : doit-on toujours expliquer ses écrits, ses actions, son comportement ?
        Avec tout le respect
        Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s