Comment devient-on fan (2) : Le fan en chambre d’immersion

Etape 2 : Le fan en chambre d’immersion

Après avoir discuté à un concert avec d’autres fans, vous vous rendez compte que faute d’en être informé, vous avez raté un showcase de votre artiste préféré à deux pas de chez vous. Ou bien, personne autour de vous n’étant fan, vous n’avez personne avec qui vous enthousiasmer pour ce nouveau single, ou débattre de l’interprétation à donner à telle scène clé de la série en cours.

anim sad anna

A écouter les fans parler de leur cercle d’amis-de-fandom, on retrouve souvent ce sentiment de manque d’interlocuteurs dans la vie de tous les jours pour partager cette passion-là, même s’ils ont par ailleurs famille, amis etc. Le sentiment est d’autant plus fort que le groupe, la série ou le genre est peu connu, et qu’on ne trouve donc ni son quota d’information dans les médias traditionnels, ni de gens qui connaissent le sujet (ou ne le jugent pas sévèrement…) dans l’entourage proche.

Ce n’est pas un hasard si les premiers à s’être emparés d’Internet comme outil de communication étaient les jeunes passionnés de science-fiction, de manga et de culture populaire dite « de genre » : outre qu’ils étaient souvent eux-mêmes déjà familiers de l’ordinateur dès les années 80, avant même l’arrivée du « World Wide Web » (que plus personne n’appelle ainsi), et en âge d’être à l’université où ils disposaient d’un accès au réseau avant sa démocratisation, leurs sujets de prédilection étaient peu couverts par les médias traditionnels. Quand ils l’étaient, c’était le plus souvent pour les réduire à un facteur aggravant dans un cas de folie meurtrière, ou alerter sur les dangers de ces étranges passe-temps. Se regrouper en clubs puis en réseaux a donc été le moyen pour eux de s’organiser et de se faire entendre.

Become friends with people who aren't your age

Plus souvent, vous êtes trop impatient de savoir ce qui se passe après le cliffhanger de fin de saison (le rebondissement à suspense, par exemple qui a tiré sur J.R. dans Dallas?) pour attendre la diffusion de la saison suivante en version française à la télé. Il arrive aussi, pour les séries télévisées, qu’elles soient diffusées comme bouche-trou sans souci de l’ordre des épisodes, ou avec des scènes tronquées pour ne pas heurter le public susceptible d’être devant son écran à l’heure de diffusion. Donc vous vous la procurez en version originale par internet (ouh que c’est vilain! Bon, vous avez pu l’acheter en DVD à l’étranger aussi… vu le délai de diffusion de la version française).

Vous décidez donc de vous tenir mieux au courant, pour éviter de rater de nouvelles occasions, et pouvoir discuter avec d’autres fans. Les médias traditionnels sont par trop en retard, du fait des délais de publication, et condamnés par leur généralisme à ne pas parler de tout, et notamment pas de ce qui vous intéresse.

anim_chandler_really

Vous voilà donc en quête d’informations, que vous trouverez sans doute dans la bibliothèque d’Alexandrie du nouveau millénaire : Internet. Des forums de fans, il y en a sur quasiment tous les sujets, plus ou moins actifs évidemment. Maintenant, ils sont plus souvent remplacés par des communautés Facebook. Le web n’étant plus seulement parcouru par les universitaires, les étudiants et les informaticiens, tout le monde peut maintenant ouvrir un forum ou une communauté gratuitement, en quelques clics, sur n’importe quel centre d’intérêt.

La difficulté consiste plutôt à le faire connaître – et, de l’autre côté, à le dénicher. Mais si le sujet porte un nom qui ne prête pas à ambiguïté dans un outil de recherche (… non mais franchement, qui a cogité « Tokio Hotel »? Sans l’orthographe allemande – et même avec -, et les idéogrammes japonais, vous savez combien de fois je suis tombée sur des sites d’hôtellerie nippone?…), les fans le trouveront d’autant plus facilement que le sujet sera méconnu, paradoxalement. Pour les sujets très en vogue, au contraire, il est dur de faire son trou, et pour les fans, difficile de trouver un site de référence, bien mis à jour. La pléthore d’offres éclate le public potentiel, qui se répartit suivant d’autres affinités : niveau d’écriture, âge (ou maturité, celle-ci n’étant pas toujours liée à l’âge), angle d’intérêt pour le sujet… La difficulté alors n’est pas de trouver un forum, mais d’en trouver un qui vous corresponde, et qui soit mis à jour avec toutes les informations qui vous seront utiles.

Une fois trouvé ce site, vous commencez en lisant les échanges des autres fans, les avis, et vous découvrez un monde inconnu. Au début, vous êtes sûrement surpris, voire effaré, par le degré d’implication que tout cela suppose. Aller à quelques concerts, passe encore, mais à plusieurs de la même tournée? Est-ce qu’on ne s’éloigne pas de la musique pour virer à l’obsession? Connaître le nom du chauffeur, l’âge du chien et les métiers de tout le staff, n’est-ce pas démesuré? Ne faut-il pas être un tantinet obsessionnel pour se souvenir des noms de tous les acteurs jouant les seconds rôles dans votre série fétiche, quand vous-même avez bien du mal à retenir les noms des personnages principaux?

Si vous vous égarez dans la partie fan-fiction, les histoires écrites sur les personnages de fiction ou même sur les acteurs sont parfois très loin du bon goût… Quant à aller attendre à la sortie des salles de concerts ou pire, devant les hôtels, non merci. C’est manquer de respect aux artistes de les déranger ainsi, à la limite du harcèlement. Et puis vous avez trop d’amour-propre pour ça.

(à suivre…)

Advertisements

6 réflexions au sujet de « Comment devient-on fan (2) : Le fan en chambre d’immersion »

  1. Ping : Comment devient-on fan (5) : | Fan Actuel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s