Parisienne mais presque : Je suis allée à Grand Train…

Grand Train

Et je ne comprends pas l’intérêt. A part dire qu’on y est allé, et de se donner un frisson d’underground que ça n’est pas du tout, il n’y a qu’à voir la file d’attente à l’entrée. Faire la queue à 50 ou 100, bonjour l’underground. Le seul aspect warrior, c’est la traversée du quartier pour y arriver. Et avec le bataillon de vigiles pas aimables qui filtrent à l’entrée et quadrillent le secteur, on se sent vachement rassuré. La prochaine fois que je veux me détendre autant, je vais visiter une caserne…

Je l’ai déjà dit, j’apprécie le côté bobo quand ça rime avec bons produits et démarche éthique, mais là, je trouvais l’offre plutôt étique et attrape-bobos. En fait, tout ça dégageait surtout une forte impression de déjà vu. Entre le Comptoir Général (avec son brunch peu fourni servi dans des couverts de cantine défraîchis, au prix d’un vrai dans un bon restaurant – oh tiens, c’est rigolo : au moment où j’écris l’article, leur page Facebook publie des photos d’un shooting de mode pour Vogue Vietnam. On sent le côté alternatif refus du système, là…), la Recyclerie etc, le style « de bric et de broc avec des pointes de culture pop dedans » où on vous fait payer le vieux d’occasion au prix du neuf, ça commence à devenir un gros cliché. Les stands de nourriture, pareil : toutes plus clichés les unes que les autres, avec le burger à 14,50 Eur.

Grand Train

S’il tatoue comme il dessine, non merci

Les animations changent tous les week-ends. Brocante Scandinave – ce jour-là – soit déjà dévalisée, soit pas très fournie. Chanteur qui m’a inspiré « Non mais en fait c’est pas mal les chansons qui ont du rythme » – les siennes n’en ayant pas. Stand de tatouage « flash » : un motif prédéfini à choisir parmi une planche de dessins, fait en 5 mn pour 60 Eur. L’occasion de se singulariser en faisant la même chose que les autres. Slogan : « 5 mn de douleur pour une vie de bonheur ». Punaise, si te faire tatouer un truc que tu n’avais jamais vu avant de venir suffit à éclairer ta vie, c’est qu’il faut que tu te trouves des hobbies… Tout ça pour un taux horaire équivalent à 6-7 fois celui de mon médecin.

Au moins ça m’a donné matière à rire. Jaune, un peu. Ah si, un truc intéressant : les vieilles locos sont sympas. Next.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

6 réflexions au sujet de « Parisienne mais presque : Je suis allée à Grand Train… »

    • Bouah, si tu as l’occasion et qu’il n’y a pas trop la queue (c’était assez rapide), c’est gratuit et c’est un lieu un peu original pour les locaux. Si tu le rates avant que ça ferme (apparemment la RATP y a organisé ce truc en attendant la rénovation de l’espace), tu ne rateras pas grand-chose. En même temps j’y ai quand même trouvé mon compte : j’ai en réserve un article sur le tatouage, cette visite va me permettre de continuer à l’illustrer!😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s