Parisienne mais presque : les tatouages, j’aime pas (toujours) ça

J’ai enfin compris pourquoi je n’aimais pas les accumulations de tatouages dépareillés : ça me rappelle des murs recouverts de vieux tags moches. Qui eux-mêmes, outre la laideur, sont un équivalent visuel du marquage à coup de jet d’urine des animaux.

bill-kaulitz-tattoos

Vu qu’il aime poster des photos de WC de clubs, la ressemblance est peut-être voulue

Pourtant, de la même façon que je photographie les beaux street art que je vois, il m’arrive de m’extasier sur des tatouages réussis, artistiques et originaux. Dont je ne vous montrerai pas de photos parce que c’est malpoli de prendre les gens en photo dans le métro ou dans la rue. Oui je sais, je pourrais demander, mais je devrais alors expliquer pourquoi je veux une photo de leur tatouage. « Parce que je trouve ça joli » est rarement accepté comme raison suffisante, et les gens se méfient (à raison) d’une exploitation de leur image. Ce qui serait encore plus vrai si je les postais sur le blog (même si « exploitation » est un bien grand mot pour un truc qui ne me rapporte rien).

Grand Train

60 Eur le tatouage flash en 5mn

Mais de plus en plus de gens sont tatoués, et le nombre de bons tatoueurs n’a pas forcément augmenté en conséquence. Pour chaque beau tatouage, j’en vois deux dont je me demande si l’auteur sait dessiner. Quand ils se faisaient en prison ou en mer avec du matériel de fortune, passe encore, mais finir avec un ange baveux et difforme sur l’épaule, permanent, parce que le gars n’est pas doué, c’est dommage. Un tatouage, c’est comme une adoption d’animal, c’est pour la vie. Autant investir. C’est comme un bijou qui reste, et autant on peut trouver de jolis bijoux fantaisie, autant le tatouage bas de gamme…

Et puis c’est comme la mode (c’en est une d’ailleurs) : c’est censé permettre d’exprimer son individualité et sa personnalité, mais au final la plupart des gens expriment qu’ils n’en ont aucune, en se faisant tatouer un motif en vogue, ou vu et revu. On ne compte plus les tatoueurs qui se suicident après qu’on leur a demandé un énième bracelet faussement tribal, un dauphin ou un papillon.

Tatouage au Grand Train

En tout cas, ce n’est pas pour moi: mes goûts changent trop souvent et trop drastiquement pour que j’envisage d’en graver un témoignage dans ma peau. Pour les souvenirs, il y a les photos. Et quand on en a ras-le-bol, on n’est plus obligé de les voir à chaque fois qu’on se regarde dans un miroir.

21 réflexions au sujet de « Parisienne mais presque : les tatouages, j’aime pas (toujours) ça »

  1. Je suis pareille : je change trop d’avis pour envisager un marquage à vie. Je n’exclus pas de faire une exception en cas de perte d’un être cher, je me dis que cela peut faire partie d’un processus de deuil. Mais sinon, sur moi, non merci ! Sur les autres, j’aime bien les motifs façon aquarelle que l’on commence à voir se développer. Mais je ne comprends pas que ça ne dérange pas les gens d’avoir le même tatouage que quelqu’un d’autre. Comme ces oiseaux en vol que je vois au moins une fois par semaine sur quelqu’un !

    • C’est un peu comme avoir les mêmes vêtements, il y a des gens que ça dérange, d’autres non. Moi je m’en fiche, j’ai l’impression que je suis assez « unique » dans ma tête pour ne pas éprouver le besoin de l’afficher (d’autant que l’afficher ça amène plus d’ennuis qu’autre chose, d’expérience). Mais effectivement quand c’est un motif bateau, s’ils viennent prétendre que c’est un truc hypeeer personnel, c’est dur de ne pas sourire…

    • Quand c’est bien fait (et un motif pas trop laid : le coeur « réaliste » sur la première photo, c’est quand même dégueu à avoir sous le nez…), c’est très artistique. Mais quand il y en a plus de 3-4, ça devient compliqué de rester esthétique car il faut une certaine unité dans les styles.
      Après de toute façon, c’est pas pour moi que les gens se font tatouer, c’est pour eux😄 Dans 99% des cas j’en ai rien à cirer, et je ne vais jamais dire à quelqu’un « Ah non mais il est moche ton tatouage, quelle idée de merde de t’être fait tatouer ce truc ». Des fois je le pense, mais y’a un minimum de politesse, et puis c’est pas mes oignons😉

  2. Et je n’ai ni dauphin , ni baleine , ni signe chinois ou tribal, seulement des tattoos qui me tiennent à coeur et qui représentent qui je suis🙂 Mais je peux comprendre que l’on aime pas c’est effectivement très  » définitif » comme décision. C’est pour ça qu’il faut prendre du temps avant de faire son choix en dessin, tatoueur, etc.

  3. je vais te donner mon avis car je suis tatoué et pas seulement d’aujourd’hui ou de ces dernières années ou c’est devenu un phénomène de mode, le problème est effectivement lié au tatoueur , il faut savoir les choisir et voir ce qu’ils sont capables de produire, surtout par rapport à un style recherché . Mais tu as aussi le cas de certains clients qui veulent imposer des choix qui avec le temps va mal patiner mal rendre etc… autant certains bon tatoueurs vont être de bons conseil et inciter le client à ne pas s’orienter vers tel idée, mais le client est lui aussi libre d’aller voir un autre tatoueur qui va accepter l’idée qu’il veut absolument voir en tête pour la voir exécutée moyennant finance …
    L’autre détail qui est encore problématique est que les tatouages sont encore un phénomène d’exclusion tu ne peux pas exercer tout type de boulot en prenant comme exemple le gars que tu as mis en photo, beaucoup de préjugés sont encore valable. Mais je peux comprendre que l’on n’aime pas certains tatouages, leurs cumuls et finalement leur manque d’esthétisme, mais cela est toujours relatif par rapport aux goûts de chacun🙂 voila si ça peut apporter un peu d’eau au moulin🙂

    • Ah dans tout travail de création, le problème peut toujours venir soit du client, soit de l’exécutant, soit des deux😉
      Le gars sur la photo c’est le chanteur de Tokio Hotel, et je ne le vois pas bosser dans un bureau. Mais c’est vrai que sans ça il aurait du mal à bosser en France dans un commerce « standard » avec le tatouage de main-squelette en particulier… Encore que ça dépend des milieux et ça se banalise : un de mes collègues en informatique bancaire, quand il est venu en été donc en manches courtes, a révélé ainsi qu’il avait pleiiiin de tatouages sur les bras, genre rock/metal/goth. Personne n’a levé un sourcil, pour autant que j’ai vu. (il a aussi garé sa Harley modifiée avec des crânes chromés partout😄 Ca faisait un peu bizarre dans le quartier…).
      Pour le reste, chacun fait bien ce qu’il veut. Je ne vais pas empêcher les gens de se tatouer😉 Mais le résultat final parfois me gâche vraiment la vue. Souvent je m’en fiche car ce n’est pas des tatouages très visibles ou pas des gens que je vois régulièrement, mais dans le cas du chanteur je peux difficilement éviter de l’avoir sous le nez à chaque news… Et comme la plupart des tatoués, il adooore exhiber les siens. Les 3-4 premiers, ça allait, mais maintenant il doit en être à une vingtaine, et des fois j’ai l’impression qu’il n’y a aucune cohérence, qu’il fait ça sur des coups de tête.

      • je comprends mieux le choix de ta photo de la personne tatoué , je dois avouer que son choix d’emplacement ou d' »empilement » des tatouages est des plus particulières. Il doit rentrer dans cette catégorie ou il a les moyens de faire et payer cher les tatouages qu’il souhaite sans qu’on vienne à le contredire car c’est une vedette ( tu me dirais je suppose je ne le connais pas plus que cela). Tu as certainement du voir comme moi certains artistes qui parfois regrettent leur tatouages et passent au laser pour les faire enlever… ce n’est certes pas comme les stickers malabar que tu peux effacer avec une douche, et le résultat final n’est pas très beau visuellement car ça doit quand même bien abîmer la peau et réduire l’épaisseur de l’épiderme… bref.. Sinon pour en revenir au cadre de travail il y en a encore pas mal qui tiquent à la moindre boucle d’oreille , piercing ou même tatouage visible dans de grosses boites, c’est peut être moins vrai dans des petites boites ou même des services informatiques qui ne sont pas toujours très visible ou isolés des autres services 🙂

        • Oui, je sais que c’est dur à enlever. J’ai même regardé des émissions style L.A. Tattoo donc ce n’est pas que je sois opposée aux tatouages en eux-mêmes, les bons tatoueurs sont aussi de vrais artistes🙂 Mais… ils ne sont pas tous bons😉 Et autant si on t’offre un tableau mal fichu, tu peux ne pas l’afficher chez toi. Autant le tatouage… J’ai d’ailleurs vu dans cette émission des cas où le challenge était de rattraper un tatouage raté, soit en le recouvrant complètement, soit en l’intégrant dans un motif avec des retouches qui rattrapent les ratages.
          Pour les signes extérieurs, oui ça dépend des boîtes. Je crois que McDo et Disney sont très stricts, et on m’a parlé aussi de boîtes de conseil dans le même style. L’habit fait le moine, en France. Je ne suis pas trop d’accord avec ça, mais tant que l’esprit ne change pas, on doit faire avec malheureusement:/

  4. J’aimerais avoir un tatouage , j’adore Babymetal , mais je suis comme la maitresse des lieux, quand j’aime quelque chose je brule d’un amour excessif , hélas qui se consume rapidement. Cet amour se rallume tout aussi rapidement en direction d’un autre rêve. Remarque pour Babymetal c’est la première fois que j’ai une telle envie, peut être que moi aussi je me suis fait piquer par cette mode.

    • Ca peut influencer sur la façon d’exprimer ce genre de passions. Mais avec BM, on peut aussi craquer sur du merchandising – et en plus avec un peu de bol, elles touchent une partie dessus😉

    • On doit pouvoir éviter le ratage en regardant ce qu’a fait le tatoueur avant. Mais en gros à mon avis si tu ne paies pas beaucoup, c’est qu’il n’est pas très bon… Après, à l’heure actuelle si tu veux porter un symbole quelconque personnalisé, et pour la hache dont tu parles je pense que ce serait idéal, tu peux demander à te faire faire un pendentif. Je suis sûre qu’il y a des artistes sur Etsy capables de faire ça, ou bien avec des imprimantes 3D. Dans les marchés de Noël, il y a aussi des stands pour se faire faire des bijoux photogravés ou en transparence dans des cubes transparents, grâce à l’impression 3D toujours.

  5. Halala ! Le tatouage : grand sujet de discutions nous sommes d’accord🙂

    J’aimerais beaucoup me faire tatouer, mais quoi et quand ? Bonne question. Je ne veux pas non plus d’un tatouage dessiné n’importe-comment, je veux de l’art (la fille pas chiante). C’est vrai que bien souvent les gens que je croise à droite ou à gauche et qui ont des tatouages ont de très belles pièces mais aussi de très moins belles pièces (tout est relatif certes).

    Je change aussi beaucoup d’avis, avant j’aurais aimé me faire tatouer sur le majeur une tête de Myster Jack, parceque tu comprend, « lorsque je ferais un fuck on verra un smiley mort avec » hurm, on a tous nos périodes débiles pas vrai ? C’est certainement ce qui me fait le plus peur.

    A une autre période je voulais une tête de mort, mais pour trouver LA tête de mort, c’était un grand défit (je ne l’ais toujours pas trouvé d’ailleurs). Et aujourd’hui je souhaite une lune à mon pied. Parce que oui, trouver une zone qui me conviennent c’était pas non plus gagner. Mais combien de temps je vais rester sur cette idée ? Bonne question !

    Bises

  6. J’ai un tatouage, un seul. Il ne date pas d’hier non plus (je me retrouve dans les propos de Pimpf^^).
    Par contre, le phénomène de mode, les tattoos mal foutus, entassés n’importe comment, tout ce qu’on voit fleurir récemment, très peu pour moi….
    Ensuite, comme ce n’est pas sur ma peau qu’ils sont faits, je dois dire que je m’en contrefiche. Les personnes concernées se trouveront avec leurs mochetés (et un tattoo, ça vieillit…) un jour ou l’autre.
    Pour le problème: « aiguilles », évoqué par June: je ne suis pas fan du tout de ces trucs-là, ni du fait d’endurer la douleur mais au final, ça n’est vraiment pas grand chose. L’idée de Snaga est pas mal …..

    • Je m’en ficherais plus si je n’étais pas régulièrement confrontée aux tatouages de Bill-de-Tokio-Hotel, qui en a un de plus à chaque fois que je le vois en photo ^^ 😉
      Surtout que dans son cas, je le trouvais super beau (dans son genre extra-terrestre androgyne) avant, mais là entre les tatouages, la barbe de hipster et les piercings, je trouve qu’il a réussi l’exploit de cacher la beauté de ses traits. Balaise.
      Je sais aussi que ça vieillit parce que j’avais discuté avec un musicien même pas quadra qui venait de faire retoucher les siens… donc pour moi ce n’est pas forcément associé à des exemples très réfléchis non plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s