Parisienne mais presque : les marchés de Noël (j’aime pas ça) 

On n’a pas encore quitté novembre que des cahutes en bois s’érigent le long des boulevards touristiques et sur les places fréquentées. Winter is coming. Les marchés de Noël aussi. Chaque année, c’est avec un peu moins d’enthousiasme que je les vois embouteiller les trottoirs de Paris, déjà bien encombrés à l’approche des fêtes.

marche de noel_1

L’année dernière, les journaux télévisés avaient mis la relativement faible affluence de ceux de Paris sur le compte des attaques de novembre. Ça a dû jouer, mais l’année d’avant déjà, ayant eu l’occasion de faire le tour de celui de la Défense un lundi à la pause déjeuner, je l’avais trouvé singulièrement peu encombré. Et les discussions surprises entre exposants n’étaient guère optimistes. Aussi, je soupçonne ne pas être la seule parisienne à être quelque peu blasée de la version capitale des marchés de Noël.

Il faut dire que ceux-ci respirent plus le gaz d’échappement que l’authenticité. On y trouve essentiellement les mêmes articles qu’au marché hebdomadaire, pour la plupart importés d’Asie : l’écharpe miracle multi-usage, la bouillotte garnie de noix, l’authentique pendentif en verre de Murano, des bijoux et jouets en bois artisanaux (il faudra qu’on m’explique pourquoi 90% de ces articles  « artisanaux » se retrouvent à l’identique sur tous les marchés de France et de Navarre…).

marche-de-noel-creepy

L’endroit idéal pour acheter un cadeau de dernière minute à quelqu’un dont on ne connaît pas les goûts. En théorie. Mais le poncho patchwork garanti commerce équitable ou l’attrape-rêve évoquent assez peu Noël. Plutôt l’attrape-nigauds. D’autant que les articles sont souvent vendus plus chers que le reste de l’année, tarif exorbitant de location des chalets oblige (ou pas).

En plus, sur les Champs-Elysées, étant installés dans les allées non pavéesbordant l’avenue, cela vire généralement à la bouillasse infâme, vaguement masquée par des plaques en plastique, depuis un an ou deux. Ce n’est donc pas étonnant qu’à force de se faire pigeonner, le Parisien finisse par ne plus fréquenter ces faux villages que pour faire plaisir aux enfants, quand ils en ont (il y toujours un Père Noël et des rennes empaillés dans un coin), ou pour les stands de vin chaud, de gaufres et de saucisses.

Et encore. La dernière fois que je me suis laissée tenter par une gaufre sur celui des Champs Elysées, après 10 mn de queue et failli m’être fait passer devant par une famille italienne qui prétendait ne pas avoir vu la file d’attente, elle avait autant de goût qu’une tranche de carton saupoudrée de sucre glace. C’est quand même difficile de rater une pâte à gaufres, à moins de la faire uniquement avec de la farine et de l’eau. Du plâtre comestible, quoi. Inutile de vous dire qu’on n’est pas près de m’y reprendre.

anim_gordon ramsay_what is that shit

De toute façon, je n’ai jamais été très sensible aux féeries de Noël. Je n’ai jamais vécu dans les régions de l’est où les marchés de Noël et la décoration des maisons sont une vraie tradition. Oui on faisait un sapin, et des cadeaux, et à l’époque, des veillées familiales en famille étendue. De nos jours, j’ai un sapin en plastique Hema de 30 cm de haut, que je déplie quand je trouve le temps en décembre (parfois le 23). Quand j’arrive à le remettre dans sa boîte avant février, j’estime que c’est une victoire personnelle dans ma quête d’améliorer mon organisation et d’arrêter de procrastiner.

En 2015, j’y ai accroché une boule qui était restée sur une étagère depuis Noël dernier, parce que j’avais oublié de la ranger dans la  « boîte de Noël » où je stocke la déco. Quand je m’en étais rendu compte, j’avais eu la flemme de ressortir la boîte du fin fond de son placard pour si peu.*

Ah si, l’an dernier aussi, j’ai acheté chez Tati une boule lumineuse « Reine des Neiges ». Essentiellement comme excuse pour craquer pour une connerie Elsatesque. Elle a cessé de faire de la lumière avant même la fin des fêtes.

anim_frozen-elsa

N’aimant guère plus le vin chaud que froid, ni les épices de Noël, ce que je préfère dans les fêtes de fin d’année, c’est l’occasion de retrouver mes proches, les congés quand j’en ai, les chocolats et les cadeaux (à faire et à recevoir). Cadeaux pour lesquels l’intention et la personnalisation comptent plus que le reste, et vu que parmi mes proches, tout le monde a des goûts aussi spécifiques que moi, ce n’est pas sur les marchés de Noël que je vais trouver mon (et leur) bonheur…

*Conseil de Gilles le hamster pour bordélique en manque de place: ranger les choses utilisées le plus souvent les plus « en surface » (faciles à atteindre). Et celles utilisées rarement peuvent aller au fond des cagibis/placard, tout en haut des armoires, etc. Typiquement, les décos de Noël et autres trucs de saison…

9 réflexions au sujet de « Parisienne mais presque : les marchés de Noël (j’aime pas ça)  »

    • Ah, oui, Strasbourg et sa région sont une des régions où Noël est plus traditionnel et plus authentique🙂 Le Nord, aussi : j’ai visité Lille fin novembre l’an dernier, il y avait déjà pas mal de décos de Noël, et c’était assez festif🙂

    • Ca dépend des régions. J’ai vécu à Toulouse où il y avait le même genre de chalets attrape-touristes sur la place du Capitole. Encore que c’était plus axé sur les décos de Noël et les trucs d’hiver un minimum thématiques, si je me souviens.

  1. Noel est mort, l’année dernière je me suis rendu dans un grand magasin pour acheter une décoration, devant le faible choix made in china je me suis étonné , mais c’était partout la même chose. Je suis allé mangé une gourmandise au marché de noël qui avais un gout quelconque , puis j’ai contrôlé ma monnaie et je me suis aperçu que je m’étais fait arnaqué. Joyeux Noël à tous .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s